Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   26/1/2013, 20:31



avatar
Invité
Invité

La petite gamine n'avait hésité à prendre le corps du gamin à l’anorak dans ses bras, même si le sang dégoulinait sur elle, tâchant sa belle robe de soie blanche. Amandine posa le corps du garçon à terre. Au moins il n'était pas au milieux de nulle part, elle glissa le corps du garçon dans un trou de lapin qui ressemblait presque à celui du lapin dans les looney tunes, ils tombèrent tout deux dedans. Elle écouta le coeur du jeune homme, il battait toujours, enfin, très mais très faiblement.

Hé ho? Le garçon la... Réveille toi...

La jeune fille enleva le capuchon qui découvrit les cheveux blonds du garçon, il avait dur à respirer, la petite posa ses lèvres autour de la bouche du garçon pour lui redonner du souffle, comme dans un vrai cours de secourisme! Elle parvint alors à réanimer le petit qui entre-ouvra les yeux. Mission accomplie! L'enfant regarda tendrement le petit blond:

Ça va? Tu as l'air en mauvais état mon cher...

Elle le releva, il était mignon, il ressemblait à Loïc... Elle l'aimait bien.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Edit' Snow: http://game-of-madness.forums-actifs.com/t178-le-souk-ca-craint-pv-kenny#1685 (Post en deux parties accepté même si plus court que le minimum autorisé.)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   28/1/2013, 11:54



avatar
Invité
Invité
En mauvais état? Bien sur qu'il était en mauvais état, avec ce sang qui giclait par tous ses orifices et sa poitrine ouverte qui attirait les rats, ses plus fidèles compagnons qui attendaient que celui ci claque encore une fois pour bouffer ses organes... Par chance, heureusement que ceux ci finissaient par se régénérer à moitié au bout d'un certain temps... Comme son cœur par exemple là maintenant.

Ça va, j'ai l'habitude... Tu peux me passer cette aiguille et le reste steuplait? Et retourne toi, à moins qu'tu veuille voir ma bite.

Ouais, parce que même si il était vivant, le jeune homme avait un trou béant dans la poitrine et si il voulait pas mourir dans les cinq minutes qui suivent, il était impératif qu'il recouse ce trou en vitesse. Il attendit que ce monstre vaginale qu'on appelait communément "fille" lui passe cette aiguille et cette bobine et se retourne, pour retirer sa parka, soulever son pull à col roulé et commence sa besogne ingrate de couture sur peau pour boucher ce trou béant et sanguinolent au milieu des cicatrices et des morsures de rats... Tiens, d'ailleurs c'est quoi ça? Des petites taches? La peste? Ouais, c'est un début de peste en fait... Dans quelques jours il va dégueuler tous ses organes... C'est apothicaire qui allait être content... Enfin, ça allait faire effet que dans quelques jours, là le plus important, c'était la poitrine et le cœur qui battait dehors comme celui d'Astaroth dans Soul Calibur. Si il pouvait tenir quelques heures avant que sa poitrine se ré ouvre, ça serai génial ! Un peu de répit ça serai pas de refus... Il poussa quelques gémissements de douleurs en accomplissant cette tache, tout en vérifiant que le monstre à Vagin rouge ne se retourne pas pour le mater.

C'est rare qu'il doit être reconnaissant d'un monstre vaginal... Enfin à son échelle, c'était pas grand chose, elle avait juste fait en sorte d’accélérer le processus de résurrection.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   10/2/2013, 22:03



avatar
Invité
Invité
Amandine regarda le garçon, il était un peu vulgaire mais marrant. Elle sortit une boite de son sac et l'ouvrit, sortit une aiguille et du fil pour le donner au goss. puis la jeune fille se retourna en croisant lentement les bras. La fille soupira, baissant les yeux. Attendre que le garçon recoud sa plait était court en faite, il suffisait de compter les quelques minutes qui s'écoulaient lentement. Elle repensa aux paroles du garçon, même si elle ne savait même pas son nom. Celle-ci la fit exprimer un petit rire, l'enfant devait avoir dans la dizaine et savait déjà bien son anatomie. Autant elle, elle ne l'avait su qu'à ses douze à treize ans.... Enfin soit, Amandine s'impatientait, elle voulait absolument savoir comment il s'appelait, puis de toute façon sa famille avait un certain nombres d'argent et l'avait éduquée à la politesse et la courtoisie. Enfin courtoisie, elle ne l'avait pas vraiment assimilée, ce fameux mot qu'est la courtoisie. Elle n'était pas bien perverse, mais assez provocante, elle n'aurait même pas pensé à se retourner. La jeune fille écouta les quelques gémissement de douleurs qui accompagnait l'accomplissement de recoudre sa blessure en salivant. Elle aurait bien voulu faire subir le même sort à sa chère figure maternelle. L'enfant ouvra sa bouche mais la referma aussitôt, elle se reperdit dans ses pensées mordillant son doigt de sa main droite, l'index plus précisément. La jeune fille repensa à ce qui s'était ensuite passé devant ses yeux, la pseudo mort du goss, la sorte de guguss blond qui faisait sa pétasse, quel monde étrange! Par ailleurs, le guguss ressemblait énormément au prince charmant dans Shreck, cela la fit rire intérieurement. Il avait l'air aussi salaud. Langage arraché, elle prononça des mots qui sortirent tout seuls:

-Bon ho si t'as pas fini j'm'en fout, en ai marre d'attendre... Euh je veux dire... Si tu n'as pas fini, tant pis, je me retourne...

Sur ses mots qui décrivait exactement ce que la jeune fille allait faire, elle l'exécuta. Par bonheur, il avait fini de recoudre sa fameuse grande et longue blessure qui balafrait son buste. La jeune fille se mit à genoux, mine pleine de gentillesse, elle posa ses mains sur sa robe blanche mais tâchée de sang séché. La fille ouvrit encore sa grande bouche, puis elle pensa, si ses parents avait été la, elle se serait pris une énorme baffe pour les conneries qu'elle avait pu prononcer quelques instant au par avant. Mais ils n'étaient pas la; l'extase.

Dis, je n'ai pas eu l'occasion de te demander; comment appelles-tu, cher enfant. Si mon langage te fais bizarre n'y prête pas attention. Ce sont mes vieu- enfin, parents qui m'ont élevée comme ça...

Elle grattait frénétiquement sur les larges et longes taches de sang venant du blond qui étaient sur sa robe, ce n'est pas qu'elle n'aimait pas être pleine de sang mais c'était vraiment tout comme, et, petit à petit, l'adolescente arrachait des bout de sang séchés fixé et bien accrochés et cela la calmait.



Dernière édition par Amandine Linaï le 10/2/2013, 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   10/2/2013, 23:08



avatar
Invité
Invité
La créature vaginale se mit à parler, déclarant qu'elle en avait marre d'attendre, puis, se reprit et décida de parler comme une polie, bof, qu'est ce qu'il pouvait s'en foutre de son langage. Il connaissait des tas de gens qui parlent comme des charretiers et lui même n'était pas un enfant de cœur. Puis elle finit par se retourner au moment ou Kenny coupa le fil avec un gémissement.

Il la regarda et remit un pull à col roulé noir assez vite. N'aimant pas du tout qu'on voit ses cicatrices, rien que lui même si il les voit, il pense à toutes les fois ou il est mort... Et ça fait vachement mal rien qu'a les voir...


Qu'est ce que tu fous? Tu crois que ça dérange si tu cause mal ? Tout le monde s'en fout en fait que tu parle comme une personne normale ou une bourgeasse. Alors faut arrêter de te forcer à parler comme ça. Tes vieux sont pas là t'façon...

Apparemment, la jeune fille voulait en savoir plus sur lui. Même si il s'agissait d'une Alice et que la manger ferai du bien à son corps fragile qui attire la mort, mais c'est rare qu'on fasse attention à lui. Et ça lui faisait vraiment très plaisir, même si il était méfiant. Mais ça changeait par rapport à d'habitude. Généralement, quand il meurt, soit tout le monde s'en fiche, dans le meilleur des cas, on est offusqué dans le pire, on se fout de sa trogne. Comme si c'était drôle... Au contraire, ça faisait vachement mal !

Je m'appelle Kenneth McCornick, mais pour faire plus simple, tout le monde m'appelle Kenny. Je suis Tueur à Gage et j'agis principalement dans l'Horror Land. Et toi, comment tu t'appelle? T'es une Alice nan? Et tu y es depuis pas longtemps dans le Wonderland nan?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   10/2/2013, 23:39



avatar
Invité
Invité
Les lèvres de la jeune fille s'étirèrent en sourire, à vrai dire, il était super gentil comme gamin, elle n'était pas comme ses parents prétentieux et chiant, l'adolescente était une véritable sale gamine avec un langage comme le garçon. Kennyth McCornick...? Ce n'était pas ce que Amandine regardait en douce quand ses parents dormaient, sur la télévision, L'animé South Park...? La jeune fille eu un des talons de sa bottes qui glissa, elle tomba rudement sur ses fesses. Elle écarquilla ses yeux bleutés, en vrai il était bien plus mignon que dans les dessins mal assemblés à la Télévision!! La jeune fille ne l'aurai jamais reconnu sans son prénom... Stan, Cartman, Tweek, Butters, Majorine, Kyle et tout ceux la existait-ils vraiment? Ou la demoiselle Linaï rêvait-elle?L'enfant pinça fortement son bras, espèrant être dans un rêve, mais une douleur la saisit aussitôt. Elle lâcha sa peau rosée,
elle se dit alors qu'elle ne rêvait donc pas. Les paroles d'Amandine tremblotaient:

-Je... Je m'appelle Amandine Linaï, française d'origine... Dis-moi... Quesque c'est une Alice... Et Wonderland... Et pourquoi tu es réel...? Tu n'es pas sensé être un personnage de tv, qui vivait à South Park?

Profondément choquée, la blondasse passa sa main sur sa joue en la frottant lentement. Elle secoua sa tête de gauche à droite pour se remettre les esprits en place. Sa voix ne trembla alors plus, elle retrouva son assurance des quelques dizaines de minutes précédente.

-Si Wonderland est ce monde, je n'y suis pas depuis bien longtemps. Je m'y suis perdue pour tout te dire.. Je ne sais pas comment je suis arrivée ici. J'ai suivis un lapin. C'est tout ce que je sais...

La jeune fille se posait tout un tas de question, qu'elle ne préférait pas toute les déballées en ce moment même. Elle regardait le garçon blond, il parlait vraiment comme dans le dessin animé.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   11/2/2013, 01:21



avatar
Invité
Invité
Apparemment, elle ne devait pas être là depuis très longtemps, Kenny étant un acteur aguerri, avec quatre cent décès à son actif et ayant, malgré tout, un bon coeur, s'empêcha pas de lui faire un petit briefing.

En gros, Wonderland, c'est un peu Imaginary Land en fait. Vu que tu regarde mon show à la télé, enfin regardais vu que t'a suivi le lapin et que tu verras plus jamais la télé de ta vie. Ici, tous ceux qui sont sorti de vos esprits d'Alices vivent une vie... Assez différentes de ce que tu connais t'vois? Par exemple, la ville de South Park est certainement là quelque part, mais parmi les villes déjà misent en place en fait. Donc voila... Ah et une Alice en fait, c'est comme ça qu'on appelle les humains comme toi en fait.

Donc, cette fille sous son apparence de bonne sœur, était littéralement tombée, sur le cul, il fallait le dire. Cette fille à papa connaissait donc ce dessin animé vulgaire et quasiment dénué de sens moral? C'est vrai que si il ne disait pas qui il était et qu'il ne portait pas son énorme parka orange, on aurait pu croire à un garçon qui était pas très gâté par la vie. C'est pour ça que pour finir de la convaincre, il enfila son gros anorak orange et mit sa capuche... Vu qu'elle était pas convaincue.

Et...Qui j'suis vraiment ? Steuplait, me force pas à me tirer une balle dans la tête pour te prouver mon immortalité...


Bien sur, on va pas s'amuser à écrire une série de meumenement, mais maintenant que le blondinet avait remit sa capuche, c'était les marmonnement habituel qu'on pouvait entendre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   11/2/2013, 11:46



avatar
Invité
Invité
À vrai dire, Amandine trouvait cela plutôt marrant de rencontrer des gens de la télévision. La jeune fille regarda le garçon remettre sa capuche orange, elle le reconnu alors aussitôt. Oui, c'était bien le jeune homme du dessin animé. Tout à l'heure, elle l'avait bien vu avec son anorak mais avec le stress du sang qui coulait sur elle, la jeune enfant ne s'en était pas rendu compte. L'adolescente se releva. Rencontrer un personnage de tv, plus précisément un qu'elle adorait, elle aurait pu prendre une liste et faire un check. Que voulait-il dire par "ne plus jamais voir la télé"? La question trotta dans la tête de mademoiselle Linaï, ou plutôt un mot: "Pourquoi?". Elle n'eut pas la force de le demander. Malgré tout, Une "Alice" lui fit penser au dessin animé de Walt Disney. Dans son monde elle aurait voulu devenir réalisatrice de film qui était sa passion, hé bien c'était raté. La phrase de petit marmonnement, la blonde la compris à moitié.

- Bah, ça consiste en quoi, le rôle d'une Alice?
Et s'il-te-plait, élève ta capuche, je te comprend mieux sans.


Ça ne l'aurait pas déplu de voir d'autre personnage de télévision, de manga même, tout cela. La jeune fille regarda le garçon en parka, en tout point maintenant, il lui ressemblait, à ce personnage. Ça l'amusait, la petite Linaï, de voir des gens comme ça, en 2D qui deviennent en 3D. Elle souria, craquant les doigts de sa main et sortant un petit poignard de sa poche. Même si elle avait l'air complétement conne, c'était le cas de le dire, Amandine savait se défendre, il fallait le dire, même très bien se défendre. La jeune fille aux cheveux blond platine chercha un mouchoir dans son sac pour essuyer la lame qui avait un peu de sang de sa figure paternelle dessus.

- J'peux p't'être te saouler avec mes questions et requête mais, puis-je rester avec toi, car, je connais pas vraiment la région, vois-tu.




Dernière édition par Amandine Linaï le 12/2/2013, 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   12/2/2013, 00:08



avatar
Invité
Invité
Le gamin poussa un soupir et retira sa capuche, lui qui avait l'habitude de la porter tout le temps. Il aimait pas beaucoup l'enlever, se sentant tout nu sans elle. Mais bon, ce n'était pas trop grave et il s'empressa de lui répondre.

Le rôle d'une Alice est de servir de steak ou d'esclaves aux acteurs. Donc c'pas dire, mais t'es dans la merde.

Après, il y avait bien les histoires de servant et de maitre, mais Kenny était mal informé sur tout ça et franchement, il s'en foutait pour tout dire. En tout cas, la demoiselle Amandine a eu beaucoup de chance d'avoir eu la bonne réaction face à sa mort du jour. Et... Même si cette machette qu'elle tenait dans la main le faisait quelques peu flipper. Il avait vraiment pas envie de la laisser dans l merde avec des acteurs tout aussi impitoyable, car elle s'était montré très gentille... Autrement, il l'aurai mangé sans pitié. Ok ! Elle pouvait le suivre, mais Kenny se devait de l'avertir.

Mouais... Mais j'sais pas si j'te serai d'une grande aide, t'sais j'attire la Faucheuse, ça peut être vachement dangereux pour toi aussi. Et si tu rangeais ce machin pour commencer ?

Toujours en fixant le couteau d'un air pas vraiment rassuré, il aimait pas voir d'autres armes blanches ou a feu en face de lui. Cela le mettait mal à l'aise, car il ne pouvait s’empêcher d'imaginer la lame lui rentrer dans le ventre et lui se mettre à cracher du sang avant de s'effondrer comme un vulgaire tapis, et ressusciter peu après avec une atroce douleur qui lui parcourait tout le corps, revivre est pire que mourir en fait. Il recula un peu pour se plaquer contre le mur et croiser les bras, histoire de ne pas perdre la face, face à une fille surtout !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   12/2/2013, 12:13



avatar
Invité
Invité
Servir de bouffe aux acteurs. "Je suis pas dans la merrrde~" d'une voix fausse explosa dans sa tête. Ou D'esclave. Amandine avait l'habitude avec ses vieux d'avoir des esclaves, même servants, pas vraiment esclave, c'était plus des femmes de ménage et des serveurs. Mais pas que elle, elle soit une esclave, même si sa mère la traitait assez mal ne la traitait pas au point d'une esclave. La blonde soupira, et lui, Kenny, il était quoi dans ce monde de fou? La jeune fille se dit qu'il vaudrait mieux garder cette question et la poser en tant voulu. Le blond lui demanda de ranger son couteau et lui dit aussi qu'il attirait la mort. Forcément qu'elle le savait, elle regardait quand même son dessin animé, en douce certes, mais elle le connaissait assez pour le savoir. Mais enfin soit, l'adolescente ne connaissait personne dans ce monde, mais si elle pouvait être un minimum protégée, elle préférait être avec quelqu'un de confiance. L'arme qu'elle tenait en main retourna dans sa chaussure, sait-on jamais tout de même. Puis la demoiselle Linaï remit sa machette dans son sac à main. Pratique les sacs, elle avait bien fait d'en emporter un dans ce monde sans pitié. Elle aurait peut-être dû prendre de la nourriture, à moins qu'il y en aie ici. La crainte qu'elle avait était que Kenny, lui aussi, soit un Acteur était immense. De sa main droite, elle attrapa le haut de son bras gauche en le frottant puis regarda le garçon blond en parka appuyé contre le mur. Et si lui aussi allait essayer de la bouffer? Ce serait douloureux, trop même. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de souffrir. La question de l'acteur lui brûlait bien trop les lèvres, Amandine fixa Kenny d'un air effrayé et recula d'un pas avant de lui demander:

-Et toi... Tu es quoi comme catégorie de personne? Acteur et tout cela... Tu vois?

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   19/2/2013, 23:14



avatar
Invité
Invité
Ha Ha ! Touché !

Le jeune homme eu un petit sourire en voyant la jeune fille paniquer pour rien. Effectivement, Kenny avait une façon de se nourrir de l'énergie des Alices de manière particulière. En effet, quand il meurt, une puissante énergie se dégage de son corps et aspire l'énergie vitale des Alices présentes à un réseau d'environ 100 m avant de revenir dans le corps de Kenny et lui donnant une bonne partie d'énergie pour se réveiller et se régénérer. Et une bonne partie en plus ! Les Alices s'écroulant comme des mouches peu après son décès. Se retrouvant soudainement dépouillés de leur énergies vitales, et rare en survivaient. Un peu comme si il était dans un jeu en ligne, s'était fait touché mortellement, et un lag fait qu'il reçoit le coup quelques minutes plus tard et meurt soudainement. Un peu comme une genre de revanche de la part de Kenny on peut dire.

Cependant, malgré elle, la jeune Amandine avait trouvé le moyen d'esquiver ce fatal destin en lui donnant un coup de main à se réveiller, ou du moins en l'éloignant de cette foule de gens. Car Kenny, touché par leur sollicitude, épargne l'énergie vitale de ces rares individus qui prennent le temps d'avoir de la compassion. Ainsi, Amandine avait de la chance d'avoir suivi son coeur et non son dédain ou sa peur. Mais Kenny, ne préférait pas dire son petit secret, se contenta de sourire gentiment en regardant la jeune fille. De toute façon, une fois que l'aide est donnée, une prochaine mort n'aura pas d'incident sur l'énergie vitale d'Amandine. A moins que Kenny force la nature, mais ce n'était pas dans ses intentions. Au fond, il avait beau être un sale gosse, il restait quelque part, un humain? Enfin un humain de cartoon, mais un humain malgré tout.


Je suis effectivement un acteur, mais tu n'a rien à craindre de moi... Pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   2/3/2013, 21:48



avatar
Invité
Invité
Un Acteur. Un Acteur. Un Acteur. Ces deux mots trottaient tout deux comme des cons dans sa tête. Les bras croisés, les mains de la jeune fille les serrèrent fortement, regardant Kenny dire qu'il ne lui ferai rien pour l'instant. Pourquoi? Voulait-il la torturer? De plus en plus de questions de rajoutant à celle qu'elle avait déjà allèrent dans sa tête. La petite Linaï avait plus peur d'être torturée que de mourir. Amandine n'avait jamais eu peur d'un personnage quel qu'il soit quand sa vie, la jeune fille tremblotait dorénavant quand elle regardait le garçon.

-Comment ça, rien pour l'instant? Que veux-tu me faire? Et... Et pourquoi c'est si cruel, ici?... S'il te plais, ne me fait rien...

La jeune fille s’essaya à une des chaise du terrier, pour se calmer. Elle était vraiment parfaite. Alors Amandine était une Alice... Pfff, pas sympa ici, pourquoi les acteurs voulaient la bouffer, sérieusement, c'est pas bon un humain. L'enfant regarda Kenny et reprit de la vitalité; enfin, vitalité, confiance en elle. Il n'avait pas l'air si méchant. Enfin l'air de fait pas la chanson. Elle regarda le garçon en face d'elle en souriant et empoigna la tellière puis regarda la cuisinière.

-Dis, pour seller notre rencontre, veux-tu du thé?


Les yeux de la jeune enfant fixaient Kenny et de la compassion pour lui naissait dans le cœur froid d'Amandine, un sentiment qu'elle n'avait pas connu depuis Loïc. C'était lui, en tout point, la compassion ne devait rester que compassion, n'est-ce-pas... Il devait avoir 10 ans, Amandine en avait 19, c'était bien trop... Comme Ib et Garry, même si ils allaient bien ensemble.... C'était bien trop tentant, mais elle ne le ferait pas, l'aimer à l'amour pur.

Ses pensées de brisèrent quand elle secoua la tête, sans raison. Les cheveux blond platine tombèrent sur ses épaules avec grâce.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]   



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Le garçon à l'anorak et la petite à la machette...[Kenny et Amandine Linaï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» Vestiaire des garçons
» Sandy Farmer. |Sans contrefaçon je suis un garçon ~|| Validée.
» Yuki, garçon des neiges.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Floodland :: Flood & Jeux :: Fosse commune :: RPs :: Appartements des déjan'thés :: Thé'rier du lièvre
-