Carol Warren




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Carol Warren   20/7/2014, 15:16

Voir le profil de l'utilisateur
Catin Sentimentale ♥


Messages :
74
avatar
Carol Warren
Catin Sentimentale ♥

Who am I ?

● Carol Warren

"Nice or Naughty ?"

.: Nom civil: Carol Warren
.: Age : Si mes calculs sont juste, il approche des 2 siècles, mais le calcul temporel  est somme toute, extrèmement relatif, surtout avec un physique de gamin, et un corps de 18 ans.
Existe à Wonderland depuis : Porté disparu depuis 7 ans ! Qui a dit que ce chiffre portait bonheur ?
.: Orientation sexuelle : Tout ce que vous voudrez...
.: Groupe : Crooked Men
.: Race :  Alice
.: Origine : Angleterre, XIXè siècle (dédicace à Dickens, sisi)
.: Fonction : Prostitué
.: Âme : Elle fut prise en otage par le royaume de Crimson Spook, fauchée par la reine rouge
.: Particularité : la capacité d'imiter la voix d'une créature proche de lui .-.
.: Pouvoir : Pouvoir de marionnettiste,capable de mouvoir les objets inanimés
.: Classe sociale : Entre aisé et riche, fluctuant des clients

Description Physique


Carol est un être de 18 ans, bien qu'on pourrait très bien lui en donner moin selon les expressions qu'il arbore.De 14 à 20,en réalité.
Le maquillage, le regard.. il est capable de se vêtir du masque que vous désirez, si tant est que vous payez le prix pour qu’il écarte ses jambes de rêves, fine, blanche, à peine ornées d’un duvet de platine dorée.  Il n'est pas grand et son visage est d'une parfaite androgénie. De grand yeux bleus et de fins cheveux blonds achève cet aspect enfantin et sans sexe.
Complexé par sa petite taille, il porte souvent des talons, haussant et allongeant ses jambes, mettant en valeur la finesse de ses chevilles, le galbe de ses mollets et de ses cuisses, et musclant l’un de ses outils de travail, des fesses blanches, dont la gauche est orné du sacro-saint Grainde beauté fessier, fantasme de beaucoup , parfois décoré d’une paire d’aile de papillon à l’encre violette et turquoise. Lorsqu'il est habillé, c'est toujours avec de riches apparats et des tissus précieux et de qualités. Dépendant bien sur du souhait du client, il n'a pas de tenue de travail fixe, mais lorsqu'il n'attend personne, est vêtu dans un style cultivant presque la pédophilie. Short, jambières,chemise à jabot, et veston, tout en noir et blanc, rehaussé d'un noeud épais en velour violet sombre.
Ses expressions sont très variable, passant du regard méprisant accompagné d'un sourire sadique (avec une cravache à la main, cela va de soi) aux yeux larmoyants et suppliants, la bouche ouverte sur des supplications sans fin, un filet de salive coulant du coin écorché de sa bouche jusque son menton bleuie.

Enfin, c'est nu qu'il offre son plus grand secret, miracle des anges et explication de ce physique parfait. Hermaphrodisme, le vrai.Celui représentant une naissance sur 100 000. Et fort heureusement pour Carol, il n'est pas une femme à barbe, mais plutôt un homme porteur d'un utérus et de ces délicats ovaires si doux avec le ventre d'une femme. Qui sait, peut-être pourrait-il porter un enfant, et voir son torse à peine formé s'orner d'une véritable poitrine. Mais son ambiguité reste encore un détail du contrat pour ces chers clients...



Etat mental


A première vue, Carole est une enflure de petit con capricieu que l'on veut giffler à mort pour le voir chialer.
Enfin, personne n'est ce qu'il parait au premier abord (quoique..) Carole est un gosse, plutôt naïf, mais excellent comédien. Après tout, dans ce genre de métier, on s'adapte à la demande du client, plus encore dans le cas où d'une personne à une autre, on passe du visage de bourreau à celui de martyre. Une occupation pas très saine, qui donne des résultat pas très sains, c'est donc un enfant un peu dérangé aux réactions parfois imprévisibles et soudaines. Arrogant et se cachant sous un masque de confiance en soi envahissant, il n'est en réalité qu'un peureux et un pleurnichard , qui crains plus que tout d'être abandonné et de se retrouver tout seul, haï par son entourage. Pour lui, la vie est un jeu , mais seulement s'il s'en sors gagnant.Ainsi, il est pitoyable, à pleurer, baver, geindre,comme un nourrison plein de morve et de morgue.
On ne peut pas dire qu'il a énormément de capacité, il est intelligent, mais sa vie oisive ne le fait pas s'en servir, hormis sur ses dons impressionnants quand il s'agit de jeux, que ce soit échec, dame, ou même de rôle, comme le montre ses attitudes durant ses passes ...
Son pouvoir réside dans la manipulation. Pas seulement des objets inertes, mais de tout ce qu'il connait. Un truc assez flippant quoi, et dans les mains d'un gosse capricieux..heureusement, il ne s'en sert que pour faire bouger une marionnette, afin de fuir sa solitude, un beau gachis, mais c’est un peu ce qui résume sa vie, son être, tout quoi.



Il était une fois...


Carole n'est pas vraiment à plaindre, il n'est pas noble, pas bourgeois , mais n'était pas non plus un de ces gamins courant dans les rues avec une miche de pain volée sous le bras. Dernier fils d'un d'artisan, ils ne pouvait être casé dans une autre famille par un mariage comme ses sœurs, ni reprendre l'affaire familiale, tâche dévouée à son frère aîné,un solide gaillard brun auprès duquel il faisait office de chiffe molle.
Il fut donc mis en apprentissage chez le fossoyeur du coin. Non pas pour creuser les tombes, mais plutôt pour jouer le rôle du "mignon", la figure angélique qui lit les paroles hypocrites lorsque le corps descend , -" toi qui fut un homme vertueux et bon" pour le connard du coin qui baisait les putes avants de rentrer se faire sa fille qui prenait pour moin cher. Egalement celui qui restait en retrait lorsque le croque mort servait ses paroles sirupeuses de condoléance et de sa compréhension de la peine. Une vie plutôt facile, paraissant belle avec un gentil patron qui lui prodiguait toute sortes d'amabilités, et un travail ni éreintant, ni rabaissant.
Un apprentis plutôt fringuant se présenta par la suite, pour prendre la relève du vieux maître dont les articulation sèches et noueuses ne pouvait davantage creuser et briser la terre rocheuse des sols. Un jeu de séduction commença alors entre les deux garçons, allant avec les changements de l'adolescence. Carole ayant enfin trouvé un ami, il s'attacha donc plus que de raison au grand brun. Littéralement, car il faisait alors tout ce que ce dernier désirait pour qu'il ne parte jamais..Certes, le prix ici n'est pas lourd à payer, puisque se trouvaient là deux gentils niais pas plus méchant l'un que l'autre. Mais comme le destin est mesquin..l'un d'entre eux se prit un carrosse en pleine gueule, SBAM ! 4 chevaux et un engin de bois aux roues cerclées de métal, ça fait mal..Aussi le petit Carole se retrouva à devoir se tenir droit quand il ne sentait plus ses fesses pour psalmodier ces paroles sirupeuses à son cher ami dont le visage reposait sous un draps blancs (et oui, la bouilli d'humain bien présentée, ça claque, mais dans son environnement naturel..c'est peu appétissant). La routine repris, et Carole chercha à le remplacer, tombant sur un de ces alcoolique de bar qui te tripotent sans vouloir savoir qui quoi comment , tant qu'il y a un endroit ou fourrer sa queue. Mais mignon et naïf, il y cru tant et plus qu'il ne pouvait plus s'asseoir.
Une vie monotone, qui d'un coup se retrouva transvasée dans un monde assez étrange.Il n'a pas réellement comprit en fait. Un coup il est la, sur les hanches d'un blond plutôt bourrin, la bouche couverte par la main du gars, et d'un coup, le voilà par terre, à ne plus sentir ni son cul, ni sa mâchoire. Et puis sa gorge l'a serré très fort, et tout son corps lui faisait mal, ses oreilles bourdonnant d'un tintamarre qu'il ne saisissait pas, avant que tout se calme. Un genre de bourdonnement étouffé emplissait ses petits tympans, et ses yeux ne voyait que du flou, de la brume sans forme.Sauf là, un truc chelou qui bouge, à moitié flippant en fait, un lapin, mais un peu humain..Et dans ce genre de moment, tu penses qu'à un truc. "Mais qu'est ce qu'un putain de lapinoïde vient foutre dans ma piaule crasseuse ?". Et donc Carol, n'écoutant que sa raison et ses brillante idée s'est remis sur ses pattes pour le courser. Un putain de délire sous ergot de seigle, ou son âme,si précieuse pour sa "vie future dans l’au-delà", s’est faite chipée comme une vulgaire bourse de piécette, par un autre lapin. Pas gentil, ce monsieur Lapin là...Et quand il se remit à voir net, le pauvre gosse comprit encore moin dans quel monde il était tombé. C'était..plutôt joli, séduisant, mais franchement, les plantes carnivores le sont aussi..Heureusement, sa marionnette lapinienne, ami de toujours (non mentionnée au dessus, elle était assise sur une étagère, à vous fixer de ses yeux de verre) était avec lui.Et il erra. Pour survivre, il lui fallait  du carburant,pas du charbon, ça ne se mange pas, mais un logis, de quoi se remplir son petit estomac, autre que du milkshake humain, il chercha donc du travail, attiré comme un papillon de nuit dans le quartier de Lumia..des prostitués..? Il avait fini par s'y apparenter, alors pourquoi pas ? Ce n’était pas en majorité déplaisant et quand aux jeux du "je t'aime, moi non plus", il y était plus doué que n'importe qui..et ne dit-on pas, "si tu es doué pour quelque chose, fais toi payer pour le faire ?.."




Derrière l'écran


.: Comment êtes-vous arrivés ici? : Top-site? Partenariat? Autre? *pointe du doigt le monsieurs louche dans la foule*
.: Quelque chose à nous dire? : potatoes
.: Avatar : Alois Trancy, Kuroshitsuji
.: Rang désiré : Catin Sentimentale ♥



Dernière édition par Carol Warren le 8/9/2014, 19:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carol Warren   20/7/2014, 16:32

Voir le profil de l'utilisateur
✖ The Oogie Boogie Fairy ♥


Messages :
262
avatar
Troll
✖ The Oogie Boogie Fairy ♥
Fufufu ~ Donc rebienvenue! Et pour la particularité... Caroline possédera la capacité d'imiter la voix d'une créature proche de lui, cependant s'il prend celle d'un animal il fera des petits bruits et ne pourra pas parler. \o/ Ah tu m'as laissé faire donc je met un truc useless! Je te laisse ajouter ça dans ta fiche!

Et bon, tu sais que j'aime Caroline donc...

*copypaste*

Félicitation, ta fiche est validée!

Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar, ton pouvoir et ton personnage, si ton personnage est inspiré d'un personnage de fiction. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!
Revenir en haut Aller en bas
 

Carol Warren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Doktè tout bon Carol Berotte Joseph rektè Mass. Bay's College
» Oh, ça tourne. [Crystal & Warren]
» Melinda Warren [Terminée]
» C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)
» 120 minutes avec Carol Danvers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-