« I'm not strange, weird, off, nor crazy, my reality is just different from yours. »
Lewis Carroll
game of madness
L'ennui au No Man land [3 personnes max]
RSS
RSS



 

L'ennui au No Man land [3 personnes max]

 :: Queenland :: Crimson Spook :: No man's land Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Potato Brat
avatar
Mer 8 Oct - 23:16
Messages : 49
Age du personnage : 18-20
Pouvoirs / Particularités : Se transforme en petit cochon quand il est mouillé au liquide froid

Origine : Création personnelle

Orientation sexuelle : Pansexuel

Habitation : Attaché au marché à esclave de Queenland en se demandant ou ça à bien pu merdé à ce point.

Voir le profil de l'utilisateur
Le No mans land, personne s'y attarde c'est idéal pour vivre ici en incognito... Bon, c'était un peu mou, y'avait pas de livre, pas de bd et même pas de film ! Le seul loisir était de regarder les têtes voler... Quand celles ci ne tombaient pas chez lui !

Car Bowser vivait dans une tranchée, une tranchée aménagée et arrangée avec les meubles qu'il avait trouvé par ci par là avec son ermitage. Quand il se décidait de sortir de chez lui pour aller visiter l'un ou l'autre Royaume. Le seul qu'il avait pas vu, c'est celui des Nains Crevables... Trop dangereux pour tout dire. Donc retournons aux têtes qui volent. Quand Bowser est arrivé ici, c'est vrai que ça pouvait être fort surprenant. Mais pas habitude, et surtout par blasement, il avait prit l'habitude de les voir voler et essayait de calculer les mètres parcourus.

C'était d'ailleurs ce qu'il faisait là, actuellement, perché sur une tranchée en train de grignoter un énorme morceau de viande cuite inconnue, surement du poulet ou du bœuf, ou un mélange des deux... Un pouleuf... On pourrait dire.


500 mètres... C'est nul, la reine à du se faire une tendinite du bras...


Oui, c'est clair que la reine à déjà fait mieux. Mais bon, on pouvait pas être au top tous les jours... Une autre tête vola, 700 mètres... C'est déjà mieux ! C'est la troisième du jour... La Reine devait surement être en pleine partie de golf pour riche... ça s'appelle comment déjà?...Du cro... Croquette ? C'est ça? Ouais un nom stupide.

Bowser aimerai bien jouer à ce genre de jeu mais pas avec des têtes coupées, même si il avait l'habitude d'en voir, il déplorait sincèrement ce genre de technique. Y'avait bien un autre moyen de punir? Il sait pas quoi? La prison? Les jugements raisonnables? La justice? Mais bon, pourquoi dire tout ça? Bowser savait même pas ce que c'était en fait... C'est juste qu'il a entendu ça dans la bouche de quelques Alice... Mais sinon voila...

Le croquette, ça a l'air fun en vrai ! Avec une pignata rempli de bonbons... Il ouvrirait grand la bouche pour récupérer les bonbons qui volent. C'est une bonne idée ça...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 9 Oct - 17:08


Que le roi se balade c'était déjà rare. Qu'il se balade hors de son palais encore plus. Mais qu'il croise une bête immense avec une carapace à piques, c'était vraiment un jour particulier. De ce fait, sa majesté eu un instant d'égarement. Il fixa quelques minutes le... trouver une description adéquate a cet individu était plutôt compliqué pour le Roi. Déjà, parce qu'il s'attendait à ne trouver ici que les têtes coupées que sa femme jetait. D'autre part parce que bien qu'il était né à wonderland, le Roi Rouge avait toujours autant de mal à se faire avec ce qu'on pouvait y trouver. Ensuite parce qu'il n'avait jamais croisé que 2 catégories de personnes selon lui: Les hommes beaux, et les hommes laid. Souvent l'argent était un facteur qui entrait en jeux dans les chances d'appartenir à la première ou deuxième catégorie de personnes existantes.
Là il était mitigé. Es-ce que cette force avait un certain charme ou était-elle trop brute. Deviner et cerné les personnes qu'il rencontrait l'amusait beaucoup. Et cette personne était particulière. Sûrement qu'elle était telle la pierre encore en construction. On pourrait supposer que bientôt un édifice devrait s'en découvrir ou qu'elle pourrait rester sauvage.
Rocher ou fragments, la carapace bleu lapis-lazuli pourrait bien orner quelques bijoux pour le roi et la reine. Les yeux rubis du roi fixés sur la tortue, le roi se rendit compte soudainement de son manque de manières -ce qui n'était pas dans ses habitudes- et il salua Bowser en inclinant légèrement la tête.

"-Bonjour."

Il releva gracieusement la tête, sa couronne était lourde, et les mouvements brusques dangereux, bien que ce n'était pas la véritable raison pour laquelle ses gestes étaient toujours si prudents. Il hésita un moment a prononcer "monsieur" mais se contenta d'y ajouter un sourire poli. Il passa un regard l'air inquiet en direction de sa coiffe, vérifiant si tout était intacte. Il se disait qu'au même moment si sa femme le voyait, il rirait probablement. En faite, il n'en savait rien, Snow White était trop imprévisible. Mais RedKing se souciait beaucoup du regard que les autres avaient à son égare.

Revenir en haut Aller en bas
Catin Sentimentale ♥
avatar
Catin Sentimentale ♥
Jeu 9 Oct - 22:00
Messages : 74
Voir le profil de l'utilisateur
Le no-man’s land, terre désolée, frontière sacrée..habituellement, tu n’y traines pas ta carcasse, hein gamin ? Une si belle peau coûterait une somme rondelette sur le marché noire..et lorsque tu croises quelqu’un..ma foi, tu pries fort vite pour que le regard ne soit qu’à sens unique. Même dans ta tenue de deuil mental, ta juvénile et androgyne beauté maladive se remarque, tes organes clairement frais, et tes étranges yeux d’un bleu de ciel d’été ou d’hématome détonnent sous l’ombre chaude de ta capuche.

Mais aujourd’hui, tu n’as guère eu le temps de voir les choses venir, trop occupé que tu es à pleurer et te lamenter sur ton sort de prostitué. Quelle tristesse, tu aurais pu avoir une vie si palpitante, dans les caniveaux. Ton régime eu été fait d’insectes et de rat..quelle joie n’est ce pas ?!..
C’est ça, pleure, replis toi sur ton petit monde égoiste et erre dans les limbes de ton esprit malade,se complaisant dans ta médiocre existence. Tes pieds esquivent les chefs en putréfaction, et ton regard commence à s’embuer, avant de se figer sur cette étrange et massive silhouette de l’une de ces créature de Wonerland auquelles tu ne te fais encore que difficilement. Blasé, oui, mais rassuré, sans doute jamais..ton monde d’angoisse ne te lachera de toute façons jamais, le sais-tu Carol.. ? Il t’aime bien trop pour ça.

Tu ignores son nom, mais tu te replis sur toi-même avant de réaliser que vous êtes trois. Trois Carol, n’est-ce pas miraculeux ? Trois paumés dans cette terre dessechée et désolée ! Et pas n’importe qui voyez-vous..toi..la bestiole..et le roi..et tout ça, dans moin de 5m²...
Revenir en haut Aller en bas
Potato Brat
avatar
Jeu 9 Oct - 23:09
Messages : 49
Age du personnage : 18-20
Pouvoirs / Particularités : Se transforme en petit cochon quand il est mouillé au liquide froid

Origine : Création personnelle

Orientation sexuelle : Pansexuel

Habitation : Attaché au marché à esclave de Queenland en se demandant ou ça à bien pu merdé à ce point.

Voir le profil de l'utilisateur
Des ricanement mentaux dans la tête de Bowser jaillissaient d'un peu partout, sans doute car cette scène de jet de tête volantes avait un effet absurde qui faisait rire cette créature à la sympathique folie. Jusqu'au moment ou il se rendit pile compte qu'il n'était pas tout seul... Et qu'ils étaient trois.

Bowser mit sa main instinctivement contre sa poitrine, le centre ou se trouvait sa précieuse âme. Le premier individu portait une couronne... Le roi lui même trainaillant dans cet endroit désolé? Le Roi Rouge? Il avait du le voir de loin une ou deux fois quand son temps n'était pas encore arrêté... Mais maintenant que c'était le cas. Le voir n'était pas des plus rassurants ! ...Et il n'était pas seul, il était accompagné, ou pas par un autre jeune homme qui venait d'une autre direction. Un jeune homme, une jeune femme, la tortue ne pouvait pas se décider sur le coup... Mais cette tenue, faisait il aussi du Royaume Rouge? Le roi et un de ses sujets en ces lieux maudits? Et lui qui pensait vivre tranquille?

Bowser ne pouvait pas retourner dans sa tranchée tel un lapin qu'on chasse. Cela serai fort mal élevé de sa part, surtout devant des personnes aussi importantes. Il aurai été débusqué comme cette pauvre créature poilu et terminerai certainement en civet ! En soupe de tortue dans son cas... Bowser resta tendu, à passer d'un individu à un autre du coin de l'oeil. Il était pas vraiment tétanisé par la peur, mais attendait un peu le meilleur moment pour partir.

Mais quand le roi ouvrit la bouche, il ne pouvait que répondre, il était fait comme un rat... Bowser essaya de garder son calme et cacher sa peur. En faisant une légère courbette polie.


Bonjour... Votre majesté. Monsieur.

Le "Monsieur" s'adressait d'abord au jeune homme derrière qui le regardait et qui n'avait pas encore pipé un mot. D'ailleurs les deux paraissaient bien surpris de le voir... Le silence retombe de nouveau, un silence gêné. L'ambiance était tendue et pour tout dire, il fallait pas que ni l'un, ni l'autre sache que le Koopa vit ici. Pour l"instant il ne sont pas au courant de cet état de fait?


...Beau temps n'est ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Ven 10 Oct - 2:08

Il salua en procédant de la même manière en ce qui concernait le charmant jeune homme. Interrogé, le roi rouge regarda une tête passé au dessus de lui en souriant :

"-Oui... joli temps en effet. " Il plongea son regard rouge sang sur le jeune homme, intrigué de la présence de tant de personnes errantes pour un jour sans nom qu'était celui ci. "N'êtes vous, vous aussi que de passage sur ce vaste étendu de No man's land?... " Ce n'était pas seulement la curiosité qui parlait, pas non plus l'intérêt. Mais plutôt la déduction dont il souhaitait vérifier la justesse. Il s'attardait beaucoup sur lui autant que sur les autres. Le détail parle de lui même. Après s'offrent les possibilités qui forment l'analyse et je ne vous apprend rien.

Notre roi était d'ailleurs très étonné que Bowser ne l'ai pas vraiment directement reconnu. Si certes, il y avait la couronne, mais c'était trop évident. Mais il y a tant d'autres choses a dire que RedKing détient, et qui fait de lui ce qu'il est, qu'il le souhaite ou non. Un peu comme cette chose, qui ne peut nier d'être un être particulier. D'accord, je vous le concède, ses vêtements rouge dont les matières super posées sont toutes plus cher et riche en broderies et pierres les unes que les autres, les une sur les autres, ça aussi, ça ne passe pas inaperçue. Mais en imaginant le roi vêtu comme ce jeune homme par exemple, ses manières, sa façon de se tenir, de s'exprimer, la cadence de ses gestes et paroles, sa manière de sourire, de mentir, de fixer, de regarder, d'envouter, d'impressionner ; ça, tout ça, c'est être Le Roi rouge.

"-Notre Reine semble très occupée actuellement... Son jeu favoris vous sied t-il?... " Il leva la tête sur le coté, en direction de son palais. "Car vous sembliez l'apprécier, les yeux rivés vers le ciel, le contemplant en direction de notre palais bien aimé."  
Revenir en haut Aller en bas
Catin Sentimentale ♥
avatar
Catin Sentimentale ♥
Mar 14 Oct - 21:21
Messages : 74
Voir le profil de l'utilisateur
Nan , décidement, t’es pas en plein trip. Pourtant, l’immonde tortue à tes cotés pourrait en être une abomination ,créée spécialement pour te faire te pisser dessus. Ondinisme, que ça s’apelle. C’est vrai que quand tu entends les « œuvres » de la petite sireine..mais tu t’égares, alors que tes pupilles continues d’aller et venir de l’une des créature à l’autre. T’en échapperai presque un rire nerveux. Attend..c’est quoi c’que t’as sous les yeux ? On dirait presque un de ces épisodes de télé-réalité, où ils prennent deux extrèmes pour les faire changer d’habitats. Un clodo monstrueux, et le « noble » Roi Rouge. Noble par le fric et la prestance, mais ‘parait qu’il a l’âme qui va avec son royaume. A se demander ce que peu bien foutre le père Castor avec la pomme pourrite qu’a encore plus enfoncée dans la décadence la sacro-sainte Reine Rouge, vierge marie de la luxure de ce pays dans lequel tu es coincé.

Le beau temps. Ce putain de beau temps ? T’as la capuche enfoncée jusque les yeux à cause du froid ambiant, et ton duvet doré s’hérisse comme les pics d’un oursin prêt à être gobé tout cru. Tu t’occupes pas du ciel rougeoyant, et tu te la ferme, fixant le sol, même en entendant la voix du roi. Panique, t’as les jambes qui flageolent et manqueznt de te lacher, quand ta voix complètement asexué, mi aigue mi grave répond en un murmure bégayant, à peine audible.

-« ...de passage..la ville est lourde aujourd’hui..j’esperai... »


Haha, ton souffle est complètement coupé..pauvre petite prostituée au double visage..comme Janus, une fois ta demeure quittée, tu es sans vision, et sans courage. Toi qui peut mettre à genoux les plus influantes personnes de la ville sur un regard, te voilà comme un oisillon tombé du nid..pitoyable et tremblant, presque laid..T’esperai quoi ? te balader tranquillement ? Oh, boy, tu réalises si peu ta position ? On te trousserai le cul contre un mur, en plein caniveau, ou même dans les jardins royaux, tu ne seras jamais défendable. Jamais paisible, et jamais tranquille. Alors apprend à fermer ta gueule,et quand on te pose une question, c’est pour le masque. Personne ne veut ton avis. Surtout sur les activités de la Reine. De toute façons, qu'est ce que ca peut faire que tu sois pour ou contre ?

T’obéis, et tu te tais. Fais toi oublier..qui sait, t’arriverais peut-être toujours à marcher droit..
Revenir en haut Aller en bas
Potato Brat
avatar
Mar 14 Oct - 22:13
Messages : 49
Age du personnage : 18-20
Pouvoirs / Particularités : Se transforme en petit cochon quand il est mouillé au liquide froid

Origine : Création personnelle

Orientation sexuelle : Pansexuel

Habitation : Attaché au marché à esclave de Queenland en se demandant ou ça à bien pu merdé à ce point.

Voir le profil de l'utilisateur
Un roi et un jeune homme terrorisé ? Pour le coup il n'était pas le seul à être tétanisé, plus par la présence du roi que du garçon. Mais bon, il ne le montrait pas, le moindre signe de faiblesse serai la fin pour lui. On ne montre pas des signes de faiblesses face aux puissants !

Le Roi lui demanda si il appréciait le sport de sa femme la reine. Apprécier est un grand mot, un très grand mot... Mais bon, il regardait surtout ça pour passer le temps, quand on vit dans le non men land, on s'ennuie, car il y a rien pour s'occuper. Sauf les rares sorties hors des frontières pour ne pas être repéré.

Mais autant jouer le jeu et parler la langue de vipère.


On va dire que c'est distrayant.


Il se tourna vers le jeune homme, un petit, pas très grand. On ne sait pas trop si c'est un garçon ou une fille. Il paraissait terrorisé, Bowser aurait bien voulu aller vers lui et lui dire que tout allait bien... Mais il n'était pas rassuré comme dit plus tôt. Et puis, il avait plus l'impression qu'il était plus terrorisé par la tortue que par le chef d'état.


La ville n'est pas toujours lourde...?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mer 15 Oct - 0:13
Notre seigneur aime se sentir craint, parce qu'il sait que si les Hommes tremblent, c'est qu'il fait un sans faute. Il aime sentir le sang devenir chaud, prendre de la vitesse dans les veines et les artères jusqu'au coeur. Il peut sentir le flux sans le toucher, s'en délecter sans le voir, et entendre finement les pulsions s'accélérer. C'est ce moment, ce délicieux instant où le coeur explose, rejetant toute sa contenance, son fluide liquide et gluant, brulant de vie.
Il est inutile de préciser son excitation interieur quand il entend la peure. Sentir le souffle se couper, devenir plus intensément profond, plus lent mais jusqu'au bout, et voir les visages blanchir, les mains devenir moites, et les doigts tremblés... Ne plus pouvoir parler distinctement pour certains, ou ne plus pouvoir refuser ce qu'il veut pour d'autres.
Il dessina un sourir vainceur sur ses lévres rosâtres, ayant la réponse qu'il voulait.

"-Que diriez vous que nous fassions une partie ensemble?... Puisque vous semblez avoir du temps tous deux, et que je serais ravi de profiter de la compagnie des habitants de mon royaume... " il marqua une pause en les dévisagants, l'un, puis l'autre.

Ses intentions étaient prévu depuis le début, il tissait lentement sa toile autour des deux individues, pris au piège dans ses filets de paroles qui rampent au sol jusqu'à leur pieds et leur poignets, serrant fort, les obligeant à se soumettre, remontant commes des liens de l'ombre, hantés et intouchable, pénétrant dans leur bouche, titillant leur langue et crachant leurs idées prédilectées, redirectionnées, manipulées comme des marionnettes qui gisent sans leur vonlonté propre, sans pouvoir s'en defaire, sans pouvoir lutter... Juste s'en remettre à la voix grâve et sombre du Maitre des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: