« Ein Land am Strome »




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: « Ein Land am Strome »   8/3/2015, 23:07

Voir le profil de l'utilisateur
König von Hölle


Messages :
11
avatar
Faust
König von Hölle

Who am I ?

● CrookDoodle

" Es ist nicht eine gute Idee, den Teufel anzufreunden."

.: Nom civil: Johann Georg Faust
.: Age : La trentaine. Peut être la quarantaine ?
Existe à Wonderland depuis : Voyons. Une bonne décennie ? Qui sait. Le temps passe vite.
.: Orientation sexuelle : Eh.
.: Groupe : Silent Lambs
.: Race : Alice
.: Origine : Saint Empire Romain Germanique, Herzogtum Lauenburg, 1527
.: Fonction : Savant, nécromancien, messalien et magicien. Je ne suis pas peu fier de mon curriculum vitae.
.: Âme : Aux dernières nouvelles, il semble la posséder encore. Pour l’instant tout du moins.
.: Particularité : Eh. Je vous laisse dicter mon sort pour le coup.
.: Pouvoir : Allons donc. La nécromancie n’est pas si mal comme pouvoir.
.: Classe sociale : Petite noblesse
.: Participant au Game of Madness : Pas pour l’instant.

Description Physique


S’élevant de son mètre quatre-vingt six, l’on remarque que Johann correspond parfaitement à l’idée du savant aussi frêle qu’une feuille d’arbre, semblant être dépourvue de tout muscle à première vue, son poids particulièrement léger – aux alentours de 55 kg – n’arrangeant pas les choses. Cet homme dégage une aura inquiétante, sinistre de par sa chevelure ébène lui arrivant jusqu’à sa nuque et ses yeux glacials, d’un vert acier et soulignés par de grande cernes démontrant une certaine fatigue chez le sujet.

Habillé de manière bien austère, il arbore une tunique noire aux manches pourpre s’arrêtant aux poignets, Faust est, à première vue, habillé identiquement comme un prêtre. Un prêtre de Satan si l’on en croit les couleurs sinistres de ses vêtements, il ne manquerai plus que la croix à son cou soit renversée pour achever le tout. Remarque, ses vêtements sont bien en contraste avec sa peau blanche, voir livide dépendant de la personne, quoique ses joues sont légèrement rosées, lui donnant un certain air… enfantin ? Oui, enfantin serait le mot approprié pour décrire ses joues.

La vie de magicien est remplie de dangers, et un homme pratiquant le métier se doit de savoir courir : en contraste avec ses bras aussi maigres qu’un asticot, ses jambes sont musclées, ce qui me laisse penser qu’il y a eu plus d’une fois où Georg eu à prendre les jambes à son cou. Ou est-il possible que ses liens allégés avec Satan soient responsable pour cela ? Il est peu probable que l’on n’apprenne la vérité dans la futur immédiat. Une honorable mention va à notre ami le savant pour avoir supporter le martinet du prêtre durant son enfance, de nombreuses marques restant encore sur son dos de nos jours.



Etat mental


L’être humain est une machinerie fascinante. L’Homme se contredit chaque jour, de par ses paroles, ses pensées et actes, pouvant rester des heures à s’amuser avec un jouet avant de l’abandonner subitement pour un nouveau passe-temps. Il est fascinant, incompréhensible, tout ce qui attire Faust à se pencher sur la question de l’Homme comme tant d’autres intellectuels de son époque, quoique sa fascination pour ses congénères est quelque peu morbide d’un point de vue extérieur. Il n’en reste pas moins un ermite, ne supportant pas la compagnie de ses semblables, préférant les observer de loin que de rapprocher d’eux, sous prétexte que sa participation dans les rapport sociaux « change tous les paramètres de l’expérience sociale ».

La société ne définit peut être pas chaque individu, mais elle participe au développement de chacun, particulièrement les différents courants de pensées de chaque époque : la Renaissance battant son plein à l’époque de Faust, l’Humanisme a influencé la façon de penser de ce dernier qui partage plusieurs idéaux que l’on retrouve dans le mouvement, en plus qu’il soit un fervent admirateur d’Erasme de Rotterdam. Cela ne l’empêche pas d’être cynique dans ses propos, et est souvent entré en conflit avec les autorités ecclésiastiques pour ses propos et son intérêt théologique pour les Messaliens et Hussites. Ajouter cela avec ses « connaissances dans les arts obscures et sataniques » et vous obtenez un homme sur le point de se faire excommunier par le pape. Détesté par les Catholiques et réprimandé également par les Protestants de par ses mauvais rapports avec Martin Luther, Georg porte un dédain particulier pour les deux branches de la Chrétienté, chose que ses détracteurs n’hésitent pas à utiliser pour le catégoriser d’athée et « de parfait exemple de la décadence des morales engendrée par le soi-disant mouvement Humaniste ».  



Il était une fois...


L’on peut commencer une histoire d’une façon simple : « Il était une fois » ou bien « Dans une contrée lointaine ». L’on pourrait également commencer d’une manière bien grossière, du moins si vous voulez choquer vos lecteurs : « One time, I was born by being ejected out of my mother’s genitals »…
Enfin. Excusez moi pour cette petite déviation. Mon ami Faust ici présent est un sujet du duc de Saxe-Lauenbourg, l’une des nombreuses principautés parsemée parmi le bordergore qu’est le Saint Empire Romain Germanique. Né à la fin du XVème siècle dans la petite ville de Lauenburg, Johann est le troisième enfant d’un petit nobliau lié à la famille des Askanier, famille régnant à l’époque sur le petit duché de Saxe-Lauenburg, autrefois une grande famille avec la dignité électorale qui n’était à présent réduit au rang de petit joueur dans les politiques impériales, avec peu de chance se de hisser de nouveau au sommet. Un de leur rejeton sera plus tard connu comme une grande Impératrice de Russie dont le nom m’échappe mais cela est une autre histoire. Les nobles de l’époque avait pour étrange coutume d’envoyer leur troisième fils au service du clergé, certainement dans l’espoir que ce dernier devient Cardinal à la cour du Pape, et, si leurs ambitions étaient démesurées, Pape et leader de toute la Chrétienté occidentale. Georg fut donc élevé en conséquence, consacrant son enfance à de longue études avec le clergé local sur différents aspects comme l’histoire, mais principalement la théologie, sujet intéressant quoique qu’ennuyant après un moment, son point fort étant l’histoire. Il est envoyé à la récente université d’Ingolstadt, dans le duché de Bavière pour poursuivre ses études théologiques et également des études philosophiques.

Les archives de l’université sont de nos jours, vagues au mieux, concernant ce petit noble de pacotille : l’on retrouve un docteur du même nom dans les archives, comme l’on peut en retrouver un autre cette fois-ci dans les archives de l’université d’Heidelberg dans l’Etat électoral du Palatinat, cette fois-ci comme ayant un master en arts. Il n’est pas impossible que Faust ait entrepris un voyage à travers l’Empire, certainement dans le but d’amasser le plus de connaissances possible. L’on n’entend parler de lui ensuite qu’en l’an 1506 en Germanie centrale comme magicien itinérant, docteur, alchimiste et philosophe. Les dires et rumeurs sont légions quant l’on parle de cet homme qui est considéré à présent comme une farce plus qu’autre chose. Pourtant est-il que Johann parcourra l’Empire de long en large, usant de sa créativité et de ses connaissances en illusion d’optique pour subvenir aux coûts de ses voyages, tout en entretenant plusieurs relations avec certaines personnalités de l’époque : entre ses fameuses disputes avec le Réformateur Martin Luther qui le classifiait de « nécromancien » de par ses intérêts dans la théologie Messalienne et Hussite, son désaccord avec l’Eglise qui le pensait en affaires avec le Diable ou bien ses tentatives allégés d’entrer en contact avec Erasme.

Sa mort fut aussi mystérieuse que le restant de sa vie : la rumeur court que notre bon avait été invité par un noble local du duché d’Autriche Antérieure, plus précisément à Bresgau, soi-disant dans le but de démontrer l’existence de la pierre philosophale, chose remise à présent en question de par la bêtise impressionnante d’une telle suggestion. Les témoins de ce jour-là affirme qu’une explosion eut lieu durant l’explosion, la déflagration étant fatale pour le scientifique qui fut « si près de la réaction en chaîne, que son cadavre était au-delà de toute reconnaissance possible ». Pourtant, d’autres témoins affirmèrent que quelques instants avant l’incident, une figure noir comme les abysses s’était approchée de l’homme sans que l’on ne le remarque, chose qui mène certains à se demander si Faust n’était pas effectivement en affaires avec le Diable, que celui-ci l’avait emporté avec lui et que le cadavre de la scène n’était que celui d’un spectateur ayant été trop près de la déflagration.

Mais ce ne sont guère que des spéculations. Qui pourrait croire en de telles choses ?    
Pourtant. Quelque part, dans une contrée lointaine, loin de la réalité humaine, un Faust s'est retrouvé dans un endroit nouveau, un endroit étrange. Magnifique. Cet univers menaçant fut, au premier abord, un petit paradis pour celui à la curiosité insatiable, curiosité l'ayant mené de parts et autres, dans le but de comprendre cet univers. Pendant combien de temps ? Une petite décennie ? Je ne sais pas. Il ne sait plus. Fidèle à lui-même, ce Faust évita le contact avec les habitants de cet univers, les observant, recourant au vol si nécessaire pour subvenir à ses besoins, les souterrains servant d'habitation au savant. Avec un peu de chance, il trouvera un individu intéressant à observer. Etudier.

Qui sait ?




Derrière l'écran


.: Comment êtes-vous arrivés ici? : Une petite fée diabolique m’a montrée le chemin.
.: Quelque chose à nous dire? : La description physique reste mon plus grand ennemi, même après 9-10 ans de RP.
.: Avatar : Kotomine Kirei de Fate/stay night
.: Rang désiré : König von Hölle

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: « Ein Land am Strome »   9/3/2015, 00:01

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
EEEEEEET, au bout de 40 ans...

Félicitation, ta fiche est validée!

Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar, ton pouvoir et ton personnage, si ton personnage est inspiré d'un personnage de fiction ou ayant existé. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!


\o/ hahaha félicitations!



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
 

« Ein Land am Strome »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tutorial chariot de guerre sur base de land raider
» land speeder dark eldar
» Plusieurs land raider
» Comment détruire les Land Raider ???
» Quête à Weed Land

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-