Cydae, ou votre future souffrance.




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Cydae, ou votre future souffrance.   24/3/2015, 13:56

Voir le profil de l'utilisateur
Prince de Plaga


Messages :
10
avatar
Cydae
Prince de Plaga

Who am I ?

● Cydae

"Your pain is my pleasure."

.: Nom civil: Demoiselle de luxure
.: Age : Indéterminable
.: Existe à Wonderland depuis : 9 ans
.: Orientation sexuelle : Homosexuelle, bien qu'elle sache s'occuper de tout un chacun "comme il faut"... <3
.: Groupe : Crooked Men
.: Race : Déjan'thé
.: Origine : Diablo 3, Cydaée, League of Legends, Elise.
.: Fonction : Prince de Plaga
.: Âme : En possession de Snow
.: Particularité : A deux "formes", l'humaine, normale, et sa forme arachnéenne, peut aller de l'une à l'autre à volonté, y compris à plusieurs états "entre les deux".
.: Pouvoir : Vapeurs de phéromones. Elle émet en permanence des phéromones suscitant le désir et la servitude chez qui les sent.
.: Classe sociale : Noble
.: Participant au Game of Madness : Non

Description Physique


Cydae a pour particularité de pouvoir arborer plusieurs formes. En effet, son apparence humaine et son apparence arachnéenne peuvent se mélanger pour donner tout un panel d'apparence variant entre ces deux états.
Son apparence humaine est l'image même du désir. La peau blanche, très délicate, est dépourvue de toute pilosité sur l'intégralité de son corps. Ses cheveux sont d'ébène, d'un noir de jet qui vient trancher sa peau là ceux-ci s'y déposent. Ses yeux d'un gris acier son tranchants comme le métal, une lueur vibre à l'intérieur, rougeoyante, présente à hauteur de la souffrance (et donc de la faim de faire souffrir) qu'elle ressent au moment présent.
Tout son corps est parcouru de la même peau délicate, d'un blanc parfait, venant offrir sa douceur aux caresses de celles à qui elle l'expose. Ses formes sont plus que développées, venant tailler un contrepoint flagrant avec sa minceur apparente.
Elle est toujours nue, trouvant que les vêtements sont une offense à sa beauté qu'elle préfère exposer à la vue de tous pour ajouter à son aura écrasante.
Toutes les parts de sa forme arachnéenne semble être faites d'un alliage entre métal et roche, d'une dureté et d'un tranchant sans égal. Ses six pattes sont aussi grandes que l'intégralité de son corps humain, tandis que les striures protectrices pouvant parcourir son dos sont fines comme des poignards, disposées dans un entrelas évoquant la toile d'une araignée qui vient dessiner sur son dos le motif autrefois présent sur la pierre qui a causé sa transformation.
Elle est le plus souvent sous une simple forme humaine, bien qu'arborant par moment les pattes de l'araignée.
Elle peut également avoir une forme en tout point semblable à celle d'une araignée mais faisant deux mètres de haut et six d'envergure. Enfin, elle peut avoir une forme humanoïde complètement recouverte de cette matière noire qui la rend alors très résistante.



Etat mental


Cydae est en tous points une dominatrice. Elle ressent une douleur constante, insoutenable jusqu'au fond de son être qui n'est soulagée que lorsqu'elle fait subir de la souffrance à autrui, celle-ci venant supplanter et soulager la sienne. Elle n'est pas cruelle de base mais plus la cruauté est présente dans la souffrance qu'elle inflige plus l'effet en est puissant.
Elle aime également à être considérée, la flatterie l'atteignant sans mal, elle aime à être regardée, complimentée. S'excitant d'un rien, les regards sur elle lui procurent une sensation à nulle autre pareille.
Elle aime à s'exhiber, ne voyant pas en quoi le fait de cacher son corps de rêve serait quelque chose de positif.
Elle aime s'entourer de sujets, qu'ils soient hypnotisés ou non. En effet, bien que ses phéromones soient émises en permanence, elle peut décider de ne pas leur faire atteindre certaines personnes de son choix. En effet, bien qu'elles lui prodiguent un contrôler total, elle aime contrôler et dominer par d'autres moyens lui apportant beaucoup plus de satisfaction.
Elle est facilement haineuse et n'a aucune haine plus intense que celle qu'elle tient envers Rumplestiltskin, responsable de sa souffrance permanente, refusant de reconnaitre sa propre décision de signer ce marché ni que sa position et reconnaissance d'aujourd'hui lui sont dues.
Elle n'a pas nécessairement le désir de contrôler plus de territoires, elle accepte sans mal la domination de Snow, le nombre ne lui importe pas, ce qui compte pour elle c'est que ceux et celles qui l'entourent lui soient dévoués, se satisfaisant sans mal d'un quartier.
Elle a un appétit sexuel également très vorace, bien que ne se portant que sur de jeunes femmes, pouvant aller d'une souffrance partager ou au contraire à une absence totale de souffrance, une part d'elle-même semblant souhaiter le retour d'une vie où elle est absente.



Il était une fois...


Cydae naquit dans les rues de Plaga, fille miséreuse d'une droguée et d'un de ses dealers qu'elle payait de son corps. A l'âge de cinq ans, sa mère avait sombré si loin dans la drogue que c'était à sa fille de s'occuper d'elle, lui apportant de la nourriture et devant la faire manger. Elle n'était... personne.
Cela avait certains avantages, personne ne la voyait prendre un pomme sur l'étal par exemple, mais également tout le monde la bousculait, un coup de pied involontaire par-ci, une bousculade pour la faire terminer dans le caniveau par là. Elle était ainsi brinquebalée et malmenée à longueur de journée. Savez-vous ce que c'est que de se faire cracher dessus? Non volontairement, mais parce que quelqu'un crache distraitement son glaire au sol, et que, oh, vous étiez sur le passage, mais on ne vous a pas vu? Cydae, oui.
Sa mère et elle vivaient dans la rue, dans une petite ruelle crade où l'on jetait ses ordures, le dealer venant une fois par semaine pour baiser son corps inerte, Cydae à moins d'un mètre de là, laissant tout à fait indifférent l'homme tant occupé à sa besogne. Il laissait choir là la dose de la dame avant de partir, remontant son pantalon. "Un trou à baiser, rien de plus, rien de moins."
Celle-ci se jetant dessus voracement, Cydae devait lui prendre sa drogue des mains pour ne lui en donner qu'une fiole, évitant l'overdose.
Ce fut à l'âge de sept ans qu'elle laissa sa mère prendre tout le sac, l'abandonnant dans le caniveau, convulsant, la petite prenant sa liberté pour elle, imaginant que cela allait tout changer.
Rien ne changea.
Elle n'était toujours personne.
Larcin sur larcin elle arrivait tout juste à survivre, se faisant un peu plus malmener chaque jour. Elle aurait presque aimé que quelqu'un l’agresse pour le peu de considération que cela lui aurait montré. Une rage grandissante montait en elle à mesure que le temps passait. Il fallait que quelque chose, il le fallait !
Sa rage lui fit faire absurdité sur absurdité, tantôt attaquant à garde, qui se contentait de la repousser sans un regard, tantôt se jetant devant un cheval, qui dévia simplement de sa course. On aurait dit que le monde refusait tout simplement de considérer son existence même.
Ce fut à l'âge de neuf ans qu'elle découvrit une entrée gardée. Toujours dans son envie de se faire remarquer elle fonça entre les gardes, plongeant dans un escalier descendant. Un cri avait été lancé par l'un de ceux-ci, lui ayant tiré une immense satisfaction. Ah, elle avait touché un point sensible ! L'adrénaline afflua dans ses veines et elle courut, loin, vite, plusieurs embranchements défilant sans qu'elle y prenne gare.
Ce fut un bon moment plus tard que l'adrénaline finit par redescendre, Cydae dérapant pour s'arrêter. Regardant de gauche et de droite elle réalisa qu'elle ne reconnaissait rien. Où était-elle déjà? Ah oui, l'entrée avec les gardes.
Elle revint sur ses pas, mais ne reconnut rien, par où était-ce déjà?
Comprenant enfin qu'elle était dans un dédale sans fin elle recommença à courir, cherchant une sortie, la panique venant très vite remplacer l'excitation. Elle n'allait pas mourir là, sans que personne sache qu'elle y était, sans que personne ne se souvienne d'elle, il ne pouvait en être ainsi !
Sur cette pensée elle tourna à droite pour arriver devant... Une porte. S'arrêtant net, la bouche entrouverte elle n'en crut pas ses yeux. Une porte? C'était presque trop beau pour être vrai. D'un bois ouvragé, elle devait conduire à quelque repère de richard. L'ouvrant d'une main, elle entra dans un salon parfaitement bien meublé, où il faisait chaud, ça sentait bon.
Elle avança de quelques pas, détaillant toute la pièce, un sentiment d'allégresse qu'elle n'avait pas ressenti depuis longtemps se faisant place en elle. Ce que c'était beau ! Il n'y avait cependant pas âme qui vive. Ce fut ce qu'elle crut de prime abord en tout cas, elle ne remarqua qu'après une minuscule araignée remontant le long d'un meuble, tissant sa petite toile. Elle l'observa alors, perdue dans ses pensées.

Tiens tiens tiens, mais qui voilà...

Cydae sursauta. Elle détestait sursauter, être surprise. Faisant volteface elle se retrouva devant une femme, magnifique. La peau d'albâtre, un maquillage délicat mais pénétrant, des cheveux d'ébène, un corps parfait. L'image de ce qu'elle aimerait être. Et elle la regardait.

Ce... Ce n'est que... Moi.

"Moi"? Que voilà un bien grand mot ! Et qui es-tu petit "Moi"?

Vrille nerveuse, adrénaline refluant, la jeune fille s'irrita du "petit".

Je vaux tout autant qu'un autre !


La femme gloussa, s'agenouillant devant elle pour la fixer entre les yeux.

Oh mais j'en suis convaincue petite Cydae !

Elle connaissait ainsi son nom? Cydae écarquilla les yeux? C'était une situation totalement irréelle ! Comment pouvait elle la connaitre ?! Cela lui tira tout un panel d'émotions très variées la bouleversant plus qu'elle ne l'aurait cru possible. Oh ce qu'elle aimait être considérée, ce qu'elle voudrait que cela soit toujours ainsi ! Non, plus encore, beaucoup plus !

Oh oh, mais ne pense donc pas si fort, je t'entends?


Co... Comment ça?

La femme plissa les yeux, plongeant davantage encore son regard dans le sien.

Je peux exaucer ton souhait, tu sais, Cydae. Mais sache que la magie a un prix et que si tu choisis d'y avoir recours tu pourrais bien amèrement le regretter.

La jeune fille n'en crut pas ses oreilles. Exaucer son souhait? Elle éclipsa totalement la notion de prix de la conversation. Rien ne serait trop cher pour qu'on la remarque.

J'accepte !


La femme partir alors d'un grand rire devant tant d'impulsivité.

Et que souhaites-tu donc?

Je veux que personne ne puisse m'ignorer, que chacun ne puisse faire autrement que me remarquer, ne pouvant détourner les yeux de moi, que chacun soit à mes pieds.

La femme se relevant, et, s'inclinant devant-elle, saisit l’araignée juste derrière sa tête.

Ainsi soit-il, mais souviens-toi, la magie a toujours un prix. Le mien sera celui-ci : Un jour je viendrais te voir, je te demanderai quelque chose, et sans que tu ne puisses discuter, tu t'exécuteras.


Cydae réfléchit, pendant une seconde seulement. Echanger une servitude envers chacun ou envers une personne? Il n'y avait aucun choix à faire.

J'accepte.

La femme passa la main au dessus de l'araignée qui se changea en une pierre ronde où celle-ci était représentée.

Vas-voir le roi de ce lieu et fais toi retirer ton âme. Lorsque cela sera fait, tient cette pierre dans ta main et prononce mon nom, alors, le pouvoir et la particularité que tu obtiendras seront tels que tu le souhaites.

Elle agita alors la main et Cydae disparut. Elle s'apprêtait à lui demander quel était son nom mais réalisa alors qu'elle le connaissait déjà.

De retour dans sa ruelle natale, elle en sortir pour se faire bousculer une fois de plus, la pierre tombant de sa main. Elle s'empressa de la ramasser avant de relever la tête, pleine de hargne, dévisageant le cheval du prince de Plaga qui ne lui jeta pas même un regard, comme à l'habitude de chaque habitant de ce lieu.

Affichant un sourire carnassier à l'idée des changements à venir elle se rendit jusqu'au château de Snow. Elle n'avait pas encore donné son âme, petit être ignoré de tous dans les bas fonds, personne n'avait remarqué qu'elle l'avait encore. Elle dit aux gardes qu'elle venait offrir son âme et ils la laissèrent passer, ainsi, Snow la lui faucha et lorsque Cydae fut ressortie elle tint la pierre dans sa main et dit.

Rumplestiltskin.

Alors sa particularité et son pouvoir s'éveillèrent. Une souffrance sans pareille lui transperça tout le corps, plongeant des tisons ardents dans chaque parcelle de son être. Hurlant à la mort, elle s'écroula dans une ruelle, la transformation faisant son office. Elle avait l'impression que l'on arrachait chaque parcelle de son corps, l'écartelant, l'éviscérant et la dépeçant à la fois. Une journée entière passa. La douleur ne s'arrêta pas mais Cydae commençait à s'y habituer. Un rat était en train de lui ronger le pied. Le saisissant d'une main elle le broya avec une force qu'elle ignorait. La souffrance du rat se transmit en elle, soulageant la sienne. Le soulagement était mince mais il suffit à faire comprendre à Cydae comment la douleur fonctionnait.
Elle entreprit alors de se redresser, réalisant qu'elle était déséquilibrée par un poids sur l'arrière de son corps. Un bout de miroir trainait à terre, brisé. Elle le ramassa et se regarda, stupéfaite. Elle était identique à la femme du manoir, Rumplestiltskin, à ceci près qu'elle avait comme fusionné avec l'araignée, 6 gigantesques pattes semblant constituée d'acier sortant de son dos, tout un fin entrelas de la même matière venant parcourir son dos pour la faire fusionner avec ces nouveaux membres. Elle les fit bouger, ceux-ci lui broyant le dos, la douleur décuplant, lui faisant mettre un genou à terre. Une lueur rougeoyante traina alors dans son regard, la fureur s'emparant de tout son être. Oh, cette douleur n'était rien comparée à ce qu'elle allait faire subir aux autres. Se forçant à se relever, elle sortit de la ruelle.
Inspirant une grande goulée d'air elle expira, de légères volutes vertes sortant de sa bouche, tous les regards de la ruelle se tournant vers elle.
Cydae affichant un grand sourire, elle sentit les phéromones s'agiter en elle, les exhalant désormais par tous les pores de sa peau, avançant au milieu des passants ébahis, la bave aux lèvres. Elle était entièrement nue, affichant son corps désormais totalement adulte à tous ce qui n'enlevait rien à leur hypnotisme.
Elle alla droit jusqu'à la résidence du prince, tous les regards braqués sur elle. On lui ouvrit les portes sans qu'elle ait besoin de dire un mot. Le prince était dans l'antichambre, se retournant vers elle. Focalisant ses hormones sur lui, il tomba à genou devant elle.

Ma Dame, que peux faire le prince de Plaga pour votre magnificence?

Ne plus l'être.

Les six pattes transpercèrent le corps de l'homme, la souffrance remontant tout leur long pour venir soulager celle de Cydae, le cadavre s'effondrant au sol. Tous s'inclinèrent devant le nouveau Prince, et ainsi le règne de Cydae débuta.




Derrière l'écran


.: Comment êtes-vous arrivés ici? : Par une recherche google :p.
.: Quelque chose à nous dire? : I'll make you suffer !
.: Avatar : Elise, League of Legends, Cydae, Diablo 3.
.: Rang désiré : Prince de Plaga



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cydae, ou votre future souffrance.   28/3/2015, 10:09

Voir le profil de l'utilisateur
Prince de Plaga


Messages :
10
avatar
Cydae
Prince de Plaga
Fiche terminée :).


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cydae, ou votre future souffrance.   28/3/2015, 12:53

Voir le profil de l'utilisateur
Veuve noire


Messages :
29
Masculin
Age du personnage :
24
Pouvoirs / Particularités :
spidey - spidey sense
Origine :
spoderpman
avatar
Peter Parker
Veuve noire
welcome to the feeltrain '-'
Jolie fiche, sensible qui plus est
Ce que j'aime bien, c'est le petit détails qu'elle deteste Rumplestilskin pour son propre geste, ça la rend terriblement humaine (j'ignore si je choisis les bons mots), et dans l'ensemble, malgrès son "léger" coté dominatrice, j'ai beaucoup de sympathie (et de compassion) pour la pauvre choute
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cydae, ou votre future souffrance.   28/3/2015, 16:33

Voir le profil de l'utilisateur
Prince de Plaga


Messages :
10
avatar
Cydae
Prince de Plaga
Merci ca fait plaisir <3.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cydae, ou votre future souffrance.   28/3/2015, 22:11

Voir le profil de l'utilisateur
AMMA ROBOT UNIKOЯN!


Messages :
100
avatar
GLaDOS
AMMA ROBOT UNIKOЯN!
Fufufufu ~ Voleur de pseudo... Je te hais D:
Et plus sérieusement, rebienvenue sur le forum o/ Le personnage est très sympa, la fiche est chouette, mais... "Un rat était en train de lui ronger le pied." Ya Roussard dans la fiche *sort* Et tu l'as broyé! Misante ;^;

Enfin, enfin, te voilà validé! Bon jeu sur le forum!


Félicitation, ta fiche est validée!


Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar, ton pouvoir et ton personnage, si ton personnage est inspiré d'un personnage de fiction ou ayant existé. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cydae, ou votre future souffrance.   28/3/2015, 22:44

Voir le profil de l'utilisateur
Prince de Plaga


Messages :
10
avatar
Cydae
Prince de Plaga
merci !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cydae, ou votre future souffrance.   



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Cydae, ou votre future souffrance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel est votre caractéristique préférée ?
» Le patronus de votre personnage
» Votre Opening One Piece préféré !
» Legolas:Mon arc est votre
» kimitori, la future mangaka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-