Until you return to my side|| Deadpool [Terminé]




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Until you return to my side|| Deadpool [Terminé]   26/3/2015, 01:04

Voir le profil de l'utilisateur
« T'as vraiment une sale gueule »


Messages :
106
Masculin
Age du personnage :
Il fait dans les 30 ans
Pouvoirs / Particularités :
Il saît qu'il est dans un rp / Facteur guerisseur + tp
Origine :
Marvel DC
avatar
Deadpool
« T'as vraiment une sale gueule »
Deadpool

C'est pire folie que d'essayer d'être sage dans un monde de fous
.: Nom civil: Wade Wilson, Jack, Rhodes, Lopez, Thom Cruz, Jean Dark ...
.: Age : Je dois faire … vingt cinq ans ? Trente ? Aller, disons que je suis trentenaire. Depuis trèèèèès longtemps.
Existe à Wonderland depuis : Peut être un an … Peut être deux ...
.: Orientation sexuelle : Spideysexuel Pansexuel
.: Groupe : Silent Lamb
.: Race : Déjan'thé
.: Origine : Deadpool de Marvel
.: Fonction : Chasseur de prime/Tueur à gage
.: Âme : Il la toujours, sous la forme d'une jolie amulette, merci beaucoup Alice et rends moi ma thune bitch
.: Particularité : Il a parfaitement conscience d'être un personnage de rp
.: Pouvoir : Expériences oblige,  Deadpool possède un facteur de guérison rapide qui lui permet de régénérer entièrement les parties détruites ou endommagées de sa structure cellulaire bien plus rapidement qu’un homme normal.   Ce facteur de guérison rapide a aussi amélioré les capacités physiques de Deadpool ; ainsi, il possède une musculature renforcée, ce qui lui confère une force surhumaine. Pour les mêmes raisons, son agilité et ses réflexes sont également supérieures aux limites naturelles d’un athlète de très haut niveau. Il dispose aussi d'un appareil de téléportation, mais allez savoir pourquoi il déconne tout le temps maintenant ...
.: Classe sociale : Il se démerde, si les clients payent bien. Sinoooon ...
.: Participant au Game of Madness : Jamais.

Je suis fou et vous?

« Dîtes m'sieur, y'a quoi sous vot' masque ? »

Sauf que cette fois, je ne pus réprimer un soupir exaspéré. De un, je détestais les gosses, de deux … C'est amplement suffisant. Je DETESTE les gosses. Dès que je les voyais, j'avais envie de les écorcher et de les fouler du pied jusqu'à ce que de leur chair à vif me parvienne le doux son de leurs hurlements infantiles. Et puis leur peau ferait un très joli tapis.

Bravo Wade, montre au monde que t'es violent, psychopathe, dénué du moindre scrupule et politiquement incorrect


On dira rien, putain d'enfoiré de me...


« Dis moi petit … T'as pas la légère impression de me faire chier ? »


Il pencha la tête et je me frottais les yeux à l'aide de mon pouce et de mon index. J'avais un sentiment de déjà vu qui me brisait royalement les testiburnes … Sans déconner, cet auteur à la con n'était même pas foutu de changer de personnage entre deux descriptions ? Même pas les dialogues, c'est quand même pas compliqué bordel. C'est comme ça qu'on traite le meilleur héros marvel de tous les temps ? Connard d'incompétent va …

Qui m'a collé un incapable pareil, sans déconner ? Ils auraient AU MOINS pu mettre Botero sur le coup.

Et en plus t'es arrogant comme pas deux, sans déconner, y'a quelque chose qui te sauve au moins ?

« Pourquoi qu'vous dites ça, m'sieur ? »


Je me massais les tempes. D'un autre côté il y'avait mieux qu'abattre ce petit merdeux … Lui faire une petite sœur par exemple, ça c’était une torture sur le long terme … D'avantage si je le faisais devant lui d'ailleurs. En plus, vu le gamin, la génitrice devait avoir un bon petit c

Et un déviant sexuel en plus de ça … Wade C'EST UN GOSSE ET UNE MAMAN


« Parce que non seulement t'es chiant, mais en plus les phrases en italique dans la description m'ont donné envie de t'enfoncer la tête dans les water's en tirant la chasse … Comme pour ton poisson rouge bubulle. »

Ses yeux semblèrent se voiler un instant avant qu'il ne parte en chialant en hurlant « BUBUUUUUUUULLE »

Et il fait chialer les gosses en plus … et il sourit ce con.

Ouais, je souriais, ce gamin l'avait pas vu venir … Moi non plus d'ailleurs. Je me demandais vaguement si j'avais déjà réfléchis à quelque chose au moins une fois avant de le faire … Et en fait non, j'en avais rien à foutre. Après tout si je ne savais pas ce que je faisais avant que je ne le fasse ,les autres ne pourront jamais deviner ce que je vais faire jusqu'au moment ou je le ferais.

Ouais mais si t'étais moins imprévisible, j'aurais moins de travail, egoïste.

Et si t'étais moins con j'aurais pas à me charger du gosse qui retourne chialer dans les jupons de sa mère. Et puis merde … il a ramené ses sœurs le môme? Pas maaaaaal.

Y'a pas de meufs … Et t'es pas sensé entendre ma voix … Ton état schizophrénique s'est encore aggravé ? Tu vas encore nous péter un fusible ...

Tu sais quoi ? Ferme ta gueule Geminy Cricket.

Et alors que je mettais le gamin en joue tout en lâchant un merveilleux : « POULE », je ne pus m'empêcher d'insister.

Franchement … ferme ta gueule.


I'm fabulous!

« Dîtes m'sieur, y'a quoi sous vot' masque ? »

J'eus un petit rire, autant devant la question du petit garçon que devant l'idée pitoyable qu'a eu l'auteur d'incorporer un deuxième personnage pour réaliser ma description physique.
Il n'a même pas eu la décence de faire intervenir quelqu'un de ma taille, me voilà obligé de me pencher. Un bon mètre quatre vingt dix, c'est assez chiant pour discutailler en paix avec un sale môme, et quatre vingt dix kilos, quand bien même ils sont de muscles, ca n'aide pas à s'attirer la sympathie des petits cons, quand bien même je ne la cherchais pas. Enfin, une fois cela fait, je pus passer ma main gantée aux ongles craquelés dans les longs cheveux bouclés du garçonnet, que je mourrais d'envie de tirer.

« Pourquoi je te le dirais ? Tu mourras dans quelques minutes »

Il pencha la tête et mon sourire s’élargit sur mon visage décharné, sans qu'il ne puisse le voir. Le costume intégral rouge sang strié de bandes noirs avait au moins le mérite de cacher l'étirement de mes lèvres asséchées et l'amusement visible dans mes yeux aussi bleus qu'un lac d'eau glacée … Un fait plutôt courant, en réalité, je souriais bien trop souvent, cela pourrait presque rendre mon visage attrayant si je n'étais pas un véritable freak couvert de cicatrices et de phlogoses.

Le véritable bon côté c'est qu'il moulait parfaitement mon corps musclé et mon énorme …

« Pourquoi qu'vous dites ça, m'sieur ? »

Je tapotais ses joues d'un air absent. J'aurais pu enlever mon masque, du coup il aurait pu voir mon visage rougeâtre et craquelé de part en part, un nez aquilin surmonté d'un crâne chauve, le tout recouvert de brûlures dignes de celles de l'autre schizophrène la … Jean Dark. Il aurait hurlé, fuit, je me serais bien marré et basta. Mais il m'arrivait d'être altruiste et sympa par moment …

Non je déconne.

« T'es qu'un personnage secondaire inutile, dès que ma présentation sera finie, tu disparaîtras à jamais. Comme un moucheron. Ou une puce. Ou tes parents. »

Ses yeux semblèrent se voiler un instant avant qu'il ne parte en chialant en hurlant le nom de sa chère môman que je ne nommerais pas pour des raisons évidentes de jemenfoutisme. Je levais un bras musculeux et me frotta l'arrière de mon crâne aussi recouvert de cicatrices que le reste de mon corps en regardant le petit partir au loin. Puis avec un petit rire, j'attrapais un couteau de lancer à ma ceinture, ajusta mon tir avant de  prononcer de la voix rauque qui était la mienne.

« Eeeeeeeeeeeeeeeeeeet coupez ! »



Il était une fois...


Des fois, on se lève un matin après un cauchemar assez glauque, où l'on croit être perpétuellement observé.

Ca arrive à tout le monde hein, n'ayez pas peur, même à moi … Mais c'est plutôt différent.

Je suis toujours observé, une sorte d'animal en cage servant à divertir quelques adolescents boutonneux qui découvrent leurs corps devant les illustrations des super pétasses.

Au début, c'est énervant, bien sûr … Et à force on s'y fait. Et on se prend au jeu.

Jusqu'au jour où …


« Quel est ton nom ? »

J'émis un petit ricanement railleur, si j'avais eu un dollar chaque fois qu'on m'avait dit ça …
Je serais à découvert. Merde.

« Tu peux m'appeler « Papa » mon petit médor »

Je pouvais entendre Victor d'ici … Qu'il était tout mignon quand il était en colère.
J'avais presque envie de lui lancer un nonoss.

« Tu as tué la confrérie … Tu as tué Mystique … Tu as tué MON FILS, ENFOIRE DE MONSTRE »


S'il lui avait été accordé une chance de reconsidérer ses actes, « Dents de sabre » eut été le premier à admettre qu'il n'aurait pas dû cligner des yeux à ce moment précis. Cela n'aurait rien changé, mais au moins il aurait pu voir et comprendre ce qui lui était arrivé. Et je n'aurais pas eu à voir cet air stupide sur son visage bestial, c'aurait été quelque chose de gagné pour nous deux.

La première chose que ressentit le mutant fut la douleur. Une inextinguible, et horrible douleur perçante. Il baissa les yeux, à l'endroit où sa main droite aurait dû se trouver au bout de son bras aussi couvert de poils qu'un bébé Rottweiller. Chacun de ses doigts avait été brisé. Son poignet était tordu dans un angle étrange, cassé. Le reste de son bras pendillait, inerte, chacun des os le constituant réduit en miettes au-delà de toute rémission, à l'instar du cancer de sa génitrice.

Victor tenta de crier. Mais aucun son ne sortit de sa gorge. Ce fut la seconde chose que réalisa le blond. Sa trachée avait été écrasée. Il se mit à étouffer, essayant désespérément d'appeler l'air à lui en lacérant sa gorge avec sa main valide. La troisième et dernière chose qui attira l'attention du mercenaire … C'était moi !

Je m'étais trouvé à plus de quinze mètres de lui, perché sur un toit, bien en hauteur. A présent, j'étais là, devant le mercenaire, mes yeux plongés dans le regard paniqué du mutant.

« Doggystyle » Dis je d'une voix lente et moqueuse. « C'est comme ça qu'aurait du se terminer ''le petit chaperon rouge''»

Je portais ma main dans mon dos et en dégaina mon fourreau, formant l'impitoyable lame rigide d'une épée, et le monde de Victor Creed s'acheva dans une gerbe de sang

C'était le douzième de la semaine, ca commençait vraiment à devenir lassant.
D'autant plus qu'on était encore lundi.
Et qu'il était cinq heure.
Du matin.

Mais un petit meurtre, ca ne se refuse jamais. C'est comme une glace à la fraise.

Je n'avais aucune idée de qui j'avais assassiné pour de bon, et des quels n'étaient qu'une simple illusion, c'était plutôt frustrant, mais à mesure que j’avançais, ça perdait doucement de son importance.

C'est les jambes dans le vide que je regardais le dernier de ma liste s'écraser lamentablement sur le sol à côté de moi, avant de lui lancer la lame qu'il venait de planter dans mon thorax tandis que la blessure venait à peine de cicatriser.

« Comment … peux tu être encore en vie ? »

Je poussais un long soupir, parfois je me demandais si ils étaient aveugles ou tout simplement con. Remarque, l'un empêchait pas l'autre.

« Primo je suis beau, secundo y'a mon nom dans la présentation. C'est moi le boss, connard. »

Sans plus attendre je dégainais mon arme et, profitant de sa soudaine immobilité, vida mon chargeur sur son dos … Un peu trop bas.

Quel trou de balle, je vous raconte pas.

Pourquoi est ce qu'ils ne veulent pas comprendre?

Ne cherche pas à comprendre, Deady, écrase leur juste la gueule à ces enfoirés.

Je me sentais d'humeur à écouter la seconde voix.
Ce mec était un chic type … Et en plus il était moi. Il avait vraiment tout pour lui.

En riant bêtement, je me relevais de la tour de babel de chair sur laquelle j'étais assis depuis quelques instants, avant de donner un bon coup de pied dans un ballon qui se trouvait la inopinément.

C'était pas Gambit ?

Rien a foutre.

Après tout, tu viens de parler au passé … Ils étaient tous quelqu'un à un moment ou un autre
Et la ils sont morts.

Morts.

Il ne manquait qu'un nom à ma liste.
Peter Parker. Spiderman ...
Je l'avais chercher durant des jours, qui devinrent semaine, qui eux même devinrent mois.
Pas la moindre trace de lui.

Où se cachait il? J'allais bientôt devoir essuyer mes semelles entachées. Sur sa gueule.

Mais OU ÉTAIT IL BORDEL?

Même lorsque le decor changea, que les immeubles devinrent arbres tordus, que l'asphalte se changea en herbe brunâtre, j'ignorais tous ceux que je voyais et marcha tout droit, je ne faiblis pas et demeura fidèle à ma quête de sens.

Je ne savais pas où j'étais, tout me semblait bien différent du monde que j'avais toujours connu. M'avait on tiré de mon microcosme pour m'enfermer dans un autre? Je n'en savais rien, je ne savais plus ... Tout ce que j’espérais, c'était que si je n'avais pas trouvé Spiderman dans mon monde, cela voulait dire qu'il était lui aussi ici, quelque part, observé par des personnes bien différentes de celles qui nous lisaient auparavant.

Je suis arrivé dans cet endroit, Wonderland, sans même avoir pu dire au revoir à mon univers, j'ai tout laissé derrière moi après l'Appel de l'Auteur, et la seule sensation que j'eus ressentis fut celle d'un hameçon planté dans mon nombril qui m'attirait inexorablement vers l'Ailleurs.

Et maintenant je suis ici, j'arpente ce monde tordu en esperant pouvoir t'y trouver.

Peter ... Maintenant, dis moi où tu es.

Maintenant.


Derrière l'écran

.: Comment êtes-vous arrivés ici? : On m'a tiré ici. Par le bras '-'
.: Quelque chose à nous dire? : Votre théme ilestbeaubordel
.: Avatar : Deadpool - Marvel
.: Rang désiré : « T'as vraiment une sale gueule »



Dernière édition par Deadpool le 2/4/2015, 00:05, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Until you return to my side|| Deadpool [Terminé]   26/3/2015, 11:53

Voir le profil de l'utilisateur
Rumplestiltskin, what else?


Messages :
30
avatar
Rumplestiltskin
Rumplestiltskin, what else?
Bienvenue à toi sur le forum !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Until you return to my side|| Deadpool [Terminé]   1/4/2015, 17:51

Voir le profil de l'utilisateur
Catin Sentimentale ♥


Messages :
74
avatar
Carol Warren
Catin Sentimentale ♥
JAWOHL

je le sens mal '-'
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Until you return to my side|| Deadpool [Terminé]   2/4/2015, 00:08

Voir le profil de l'utilisateur
Déjan'thé


Messages :
49
avatar
The Grim Reaper
Déjan'thé
Fufufu ~ Je fais le marathon des validations! o/

J'aime beaucoup ta fiche, elle était chouette à lire, c'était marrant en plus, puis Wade est terriblement cool, du coup je te valide! *copy/paste*



Tu es validé!

Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar et ton personnage, ton pouvoir. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Until you return to my side|| Deadpool [Terminé]   2/4/2015, 10:00

Voir le profil de l'utilisateur
Général des Witchers


Messages :
25
avatar
Moon
Général des Witchers
J'avoue j'aime beaucoup la fiche, bienv'nue par minou m'sieu deadpool !


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Until you return to my side|| Deadpool [Terminé]   



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Until you return to my side|| Deadpool [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Aristide Peaceful Return: The ball is Now in South Africa’s Court!
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-