Au secours, je ne suis qu'une pauvre petite fille ! - Mione Fitaratra




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Au secours, je ne suis qu'une pauvre petite fille ! - Mione Fitaratra   13/4/2015, 12:46

Voir le profil de l'utilisateur


Messages :
2
avatar
Un petit titre?


Votre pseudo

♦ Age : 10 ans d'apparence.
♦ Existe à Wonderland depuis : Plus de 100 ans.
♦ Orientation sexuelle : Bisexuelle.
♦ Groupe : Naincrevables
♦ Race : Déjan'thé
♦ Origine : Monde fictif
♦ Fonction : Prisonnière
♦ Âme : En possession de l'Ombre
♦ Particularité : Peut se concentrer sur une personne, et une seule. Cette personne est alors dans l'incapacité d'utiliser son pouvoir sur elle, Mione pouvant récupérer son pouvoir tant que sa concentration se maintient.
♦ Pouvoir : Peut récupérer l'apparence de ses victimes.
♦ Classe sociale : Pauvre
♦ Participant au Game of Madness : Difficile pour elle actuellement.


I'm FABULOUS!



Le garde passa comme tous les jours, à la même heure, jetant un unique regard blasé à l'intérieur de la cellule. Cette cellule faisait toujours le cas de conscience du garde. Autant tous les autres prisonniers le laissaient indifférent, brutes épaisses mises en prison car provoquant trop de dégâts. Il s'était même amusé à lire leur dossier, lorsqu’il s'ennuyait trop.

Autant la cellule 21 était totalement différente. Aucun dossier n'était présent sur son occupante, une jeune fille, minuscule. A vue d'oeil elle devait avoir dans les dix ans. Elle n'était même pas laissée en liberté dans sa cellule. Attachée à un mur, complètement immobilisée, comme incrustée dans le cristal qui l'enserrait, on pouvait voir tout son corps enroulé dans de fins bandages couvrant ses zones intimes. Seuls ses yeux étaient intégralement couverts, encerclés de métal.

Elle évoquait la fragilité et l'innocence même. Rien en elle n'évoquait une menace, quelle qu'elle fut. Ses cheveux étaient d'un blanc laiteux aux reflets roses, sa peau d'un blafard qui pourrait laisser croire qu'elle était morte si ses sanglots ne s'entendaient pas, parfois, lors des rondes du garde. Comme chaque jour, le garde referma la trappe, poursuivant sa ronde, broyant du noir sans comprendre ce qu'elle avait pu faire pour qu'on lui réserve pareil sort.





Je suis fou, et vous?



Je broyais du noir, comme chaque jour. Mon seul moment de divertissement résidant dans la petite minute que passait le garde à me regarder, chaque jour, affichant mon attitude de petite fille innocente. En réalité je bouillais d'une rage inextinguible pour l'Ombre.

Voilà cent ans que j'existe, cent ans où je me suis plu à tuer, torturer, briser tout un panel de personnes. L'ombre fut la première personne que je suivis, persuadée que sous son règne je pourrais m'épanouir, élargissant grandement le panel de mes victimes. Je fus à ses côtés durant son ascension au pouvoir. Puis, lorsque sa position fut bien assise, il profita d'une nuit pour m'enfermer, s'assurant que pas un instant je n'aie la latitude nécessaire pour m'échapper.

L'ombre savait très bien que j'étais du genre incontrôlable, même sa puissance ne pouvant rien contre moi. Un petit putsch ne fait jamais de mal quand il s'agit de s'amuser, non? Et me voici pourtant enfermée, voyant défiler nigauds sur nigauds tous les jours, me morfondant de la stupidité dont j'ai pu faire preuve en faisant confiance à l'Ombre.

J'attends l'occasion, la petite faille dans le système qui me permettra de m'évader. La moindre petite occasion pour que je puisse me venger. Après tout, attendre, je n'ai guère que cela à faire...





Il était une fois...



Mione vivait depuis suffisamment longtemps maintenant pour avoir oublié certaines parties de sa vie, dissimulées derrière le brouillard de l'indifférence de celle-ci. Elle avait vu des rois asseoir leur majestueux arrière train sur leur trône, pour en être descendu, laissant un nouveau cycle apparaitre. Elle avait vu des royaumes se former puis disparaitre, avec toujours la même indifférence égoïste de celle pour qui rien ne comptait mis à part sa propre personne.

Elle ne fut jamais réellement touchée par qui que ce soit. Oh, ce n'est pas une innocente petite fille comme son apparence actuelle le laisse à supposer. Apparence qu'elle n'a fait que voler à sa dernière victime en date, bien que cela remonte un petit peu maintenant. Nymphomane avérée, ses orgies étaient célèbres à son âge d'or, de même que les bains de sang par lesquelles elles se finissaient bien souvent. D'une cruauté malsaine et d'un sadisme indiscutable, c'est un être qui aime voir la souffrance chez les autres, déformer leurs corps désarticulés, leur âme déchiquetée en lambeaux.

Bien que se faisant plaisir à ce niveau, il lui fallut toujours être suffisamment discrète ou suffisamment changer d'apparence pour qu'on ne vienne pas trop lui chercher des noises, son pouvoir ne la rendant pas invulnérable, bien loin de là, l'égoïsme de son âme l'empêchant de considérer la mort qui serait pour elle un obstacle définitif à ses lubies.

Lorsque l'Ombre décida de se rebeller, elle combattit à ses côtés, voyant en elle un pouvoir dans lequel elle pourrait se complaire, étendant le champ de ses amorales pérégrinations. Bien mal lui en fit lorsque l'ombre la trahit peu après, l'enfermant en prison, déchainant sa fureur contre les liens qui l'attachaient envers et contre tout. L'Ombre lui fit comprendre qu'elle ne la tuait pas, risquant d'avoir encore besoin d'elle à l'avenir si une nouvelle guerre se profilait.

Le désespoir fut sans cesse repoussé par l'esprit rebelle de Mione bien qu'une partie d'elle-même commence à très légèrement s'en imprégner, l'injustice de son statut actuel repoussant progressivement la rage pour la peur de ne jamais recouvrer sa liberté. A quel point a-t-elle pu changer durant ces années de prison? Combien lui en reste-t-il encore? Elle s'accrochait à l'espoir de trouver une faille dans le système pour parvenir à s'échapper, bien qu'elle ne se fasse guère d'illusions à ce niveau...





♦ Pseudo HRP? : La Mort? *just kidding*
♦ Parles nous de toi : Tout est dans mon dossier.
♦  Comment es-tu arrivé ici? : Par Trahison.
♦ Quelque chose à nous dire? : Je veux sortir !
♦  Avatar : Hachiyuki
♦  Rang désiré : Prisonnière



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au secours, je ne suis qu'une pauvre petite fille ! - Mione Fitaratra   30/4/2015, 22:01

Voir le profil de l'utilisateur
Voodoo Child


Messages :
36
avatar
Emrys Strøm
Voodoo Child
Blblblblbl ~ Voilà voilà, désolée pour le temps, je te valide!



Tu es validé!

Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar et ton personnage, ton pouvoir. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!

Bon jeu!
Revenir en haut Aller en bas
 

Au secours, je ne suis qu'une pauvre petite fille ! - Mione Fitaratra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lila ou la pauvre petite fille sans lien [Sauf sa famille chérie qu'elle aime de tout son coeur ♥ ]
» Gold - Pauvre petite fille riche.
» Une pauvre petite SDF en Lorraine
» MDR La Pauvre Ptiite Fille
» Bonjour, je suis l'amante de votre fille [Alicia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-