Mad Hatter ~ Why is a raven like a writing desk ? - 100%




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Mad Hatter ~ Why is a raven like a writing desk ? - 100%   2/7/2015, 21:45

Voir le profil de l'utilisateur
Déjan'thé


Messages :
9
Masculin
Age du personnage :
Je suis bien trop vieux pour que cela soit inscrit quelque part !
Pouvoirs / Particularités :
L'aléatoire. Vous souhaitez jouez ? Alors attendez que je choisisse un chapeau ... / Une immortalité, liée à l'existence de Sad Hatter
Orientation sexuelle :
Pansexuel
avatar
Le Chapelier Fou
Déjan'thé
Un petit titre?


Mad Hatter
♦ Nom civil : Mad Hatter
♦ Age : A t-on vraiment besoin d'en parler ? Je suis vieux... très vieux... mais le temps est une notion trop ennuyante !
♦ Existe à Wonderland depuis : Encore le temps... Mais ça suffit avec ça ? Depuis ma naissance... ou peut-être même avant ! Qui sait, rien n'est vraiment logique ici...
♦ Orientation sexuelle : Pourquoi se soucier de ce genre de choses ? Pansexuel, c'est tout ce qu'il y a à savoir !
♦ Groupe : FTWhatter
♦ Race : Déjan'thé totalement déjanté !
♦ Origine : Mad Hatter, Alice in Wonderland
♦ Fonction : Dirigeant de FTWhat.
♦ Âme : Détenue par le Roi des Fous.
♦ Particularité : Je ne peux mourir, ni devenir une ombre. Par un petit tour de "passe-passe", j'ai cette immunité... En fait, on va être précis pour une fois: tant que Sad est vivant, je ne peux disparaître.
♦ Pouvoir : :L'aléatoire, invoque trois chapeaux ayant chacun une particularité propre, soit de contenir un objet ou une créature qu'il sortira de son chapeau, soit de conférer des pouvoirs lorsqu'il est porté. Lorsque le Chapelier touche un chapeau les deux autres disparaissent. Les chapeaux peuvent très bien être inutiles.
♦ Classe sociale : Riche.
♦ Participant au Game of Madness : Non.


I'm FABULOUS!


Mon dieu, suis-je vraiment obligé de passer par là ? Parler de choses visibles, alors que le royaume de l'invisible est plus intéressant... ?! Je vous trouve bien ennuyant, de respecter de telles règles. Alors sachant que je n'aime pas ça, je ne vais pas le faire. Oui, je vais attendre là, et vous allez me regarder. Quoi ? Que j'en profite pour décrire ce que vous voyez ? Vous n'avez pas compris je ne veux pas ! … … Bon, après mûre réflexion, je vais devoir y passer. Mais je ne bougerais pas... Alors allez y, posez vos yeux sur... ce que vous voyez en premier, mon style vestimentaire. Couleurs sombres ou vives, qu'importe, tant que j'en apprécie la texture et que je me porte bien avec ! Peut-être que mes vêtements forment le seul point « logique » chez moi... Un chapeau = un ensemble de vêtements. Raffinement, élégance, ce sont des mots que vous connaissez j'espère ! En terme d'accessoire, outre mes chapeaux, il est toujours possible de me voir avec une canne, d'observer quelques peintures, légères, sur mon visage, ce genre de choses.

Avec le chapeau je peux faire une transition parfaite en ce qui concerne mon corps. Pas que j'en ai réellement envie mais.. je suis obligé de passer par cet exercice. Sur quoi est posé mon chapeau … ? Sur mes... cheveux ! Excellent, je suis face à des personnes avec un peu de cervelles, cela fait toujours plaisir. Des cheveux d'ailleurs qui ne sont pas très ordonnés et dont la longueur n'est pas non plus facile à déterminée. Ils sont sombres, avec pourtant une pointe de reflet qui eux se veulent violacés, ou alors acajous... En fait, j'aime un peu changer les choses, tout est selon mes envies. Plusieurs mèches viennent cacher la partie droite de mon visage, plus précisément la partie haute de cette région, ainsi mon œil droit est caché, bien que toujours existant contrairement à celui de mon « frère ». D'ailleurs, les iris de mes yeux ne sont pas identiques : l'iris gauche possède une couleur dorée, tandis que la gauche est bleue. ma peau de mon visage se veut un peu pâle, sans pour autant avoir un air maladif ou autre. En fait, si on suit les petites règles au sujet de la beauté... j'ai un beau visage. Un nez bien placé, pas imposant ni ridicule, un regard qui lui se partage entre la profondeur des océans avec une douceur provenant du soleil. Et enfin, la bouche, car oui, j'ai bien une bouche, qui elle est fine, cachant des sourires parfois malsains, d'autres fois totalement déjantés.

Tout le reste du corps ne change pas vraiment de ce que vous pouvez imaginer. Je ne suis pas un homme des plus musclés, j'aime l'élégance mais dans l'anatomie. Une musculature, légère, utile, agréable à regarder... Oui, je sais attirer mes proies avec mon corps, je refuse d'être une pauvre chose solitaire, alors je l'utilise, merveilleusement bien. C'est même dommage parfois de le cacher... Oh, j'imagine que certains s'intéressent au dernier détail... Non, pas ça ! Mais... cette forme qui grandit le long de mon bras gauche. Des ronces... Pourquoi ? Car j'aime à dire que la folie qui je souhaite partager est comme ces végétaux... elle pousse vite, et peut devenir des plus dangereuses...




Je suis fou, et vous?


Félicitation, vous voilà plongé dans le monde de l'invisible. Quel est votre sentiment face à un tel voyage ? Malheureusement, je ne peux vous promettre de belles vacances... Au final, je dois être la seule personne capable de supporter mon esprit. Alors, en effet, ce que les autres voient du Chapelier Fou, dirigeant de ce royaume déjanté, ce sont les tasses remplies du meilleur thé de ce monde, un grand huit, des arcs en ciel qui sortent de la bouche des autres, et plein d'autres choses. Mais, je l'ai déjà dit, la folie est une ronce et même si, à mes yeux, elle est sublime... - oui, un champ de ronce est très beau, je suis désolé, j'aime ça ! - eh bien... elle apporte beaucoup de danger. Voilà ce qu'est mon esprit, un concentré de ce qui est illogique. J'aime la vie, j'aime sentir les choses de la plus belle façon. Je ne regrette jamais une chose, car pourquoi regretter ? Si j'ai fais un geste, alors je devais le faire, je voulais le faire. Et même si celui-ci est sous le coup de l'impulsivité, alors je ne le regretterais pas. Mon esprit réagis aux choses de la façon la plus pure et la plus illogique, alors je refuse de faire comme si certaines de ces choses devaient ne pas s'être déroulées.

Oh mais bien entendu, je ne suis pas que cela. Certains diraient : oui, il est juste totalement cinglé. C'est vrai et je l'assume. Mais je suis, surtout, un profond hédoniste qui croit que l'on peut trouver le plaisir avec n'importe quoi. Morale ? Je ne connais pas, car cela pourrait entraver ma propre perversité, cette envie de plaisirs, d'immenses plaisirs. La débauche de l'existence, l'excès de toutes ces créations de l'univers qui me permettent de sentir la vie couler dans mon corps. Oui, je suis cinglé, démentiel, dangereux... Je suis insensible, je n'ai ni tristesse, ni désespoir. Je ne sais pas, ou plutôt je ne sais plus, ce qu'est de sentir ses larmes coulées. Cette sensation me manque ? Non … jamais. Pourquoi suis-je né d'après vous ? Je suis né car une réelle opposition s'était crée dans l'esprit du Chapelier Originel. Que devait-il faire lorsque les couleurs s'opposaient à l'ennuyant gris d'un monde totalement dirigé par les sentiments ? La seule chose possible, virer ce qui n'était pas intéressant. C'est ce que je suis, la meilleure partie, l'excès de couleur ! Alors, vu que je suis ceci, je le fais, je recherche cet excès, partout. Sexe, discussions passionnantes, lecture, nourriture, jeux, etc... Tant que mon esprit et mon corps sont dynamiques, je suis heureux. L'ennui est mon ennemi, et pour le contrer ma technique est assez simple... Je m'installe quelque part et je laisse le sommeil m'envahir. Je n'ai pas besoin d'un lit pour bien dormir, dès que je sens que mon esprit ne peut pas entrer dans cette dynamique, je l'éteins, je l'endors... ainsi, dès que je me sens en pleine forme, je reviens, plus amusé que jamais ! Pourquoi se forcer … ? Mais les points les plus dangereux ne sont pas encore expliqués...

Lorsque les gens deviennent ennuyants, lorsque des objectifs sont mis à mal à cause de certaines personnes, que faut-il faire ? Ma solution est simple... la mort de ceux qui me posent problème. Je l'ai dis, je n'ai pas de morale et je suis ma propre existence. Je suis certain que vous êtes en train de dire que je suis égoïste, égocentrique, etc... C'est vrai, mon plaisir compte avec celui des autres... Mais le plaisir de mes sujets aussi m'est très important, soyez en convaincu. Mais deux personnes déforment totalement mon jugement, ma réalité. La première personne est Sad Hatter, ce « frère » qui ne l'est pas réellement, ce moi. Saddy, comme je le surnomme, est la seule tristesse que je supporte, car elle est illogique, toujours présente, l'emmenant à tenter de se suicider jours après jours. Je le veux toujours prêt de moi, il est mon jouet préféré. Enfin, la seconde personne est White Queen, celle que je peux considérer comme l'opposé total. Ce gris que j'utilise souvent en métaphore, c'est cette ancienne reine. J'ai crée mon royaume pour contrer toutes ses idées totalement débiles. Je ne sais pas, c'est primitif, dès que je pose mes yeux sur cette personne, plein de sensations me traverses. J'aurais tellement été heureux si son âme avait pu m'appartenir, si j'aurais pu enfin détruire tout cette excès d'Ordre. Si seulement... Mais... qu'importe, je n'ai pas envie de m'attarder sur cette personne et ses caprices... Et je pense que je devrais arrêter là... car après tout, le mystère est une notion que j'aime beaucoup, autant que les phrases réfléchies et autres devinettes.




Il était une fois...


La naissance, quel acte magique ! Enfin magique, ce n'est quand même pas si propre que ça... Une immondice dégoulinante, couverte de sang... Et cette douleur !Disons que vous passez de l'acte le plus beau à la plus horrible chose avec l'impression qu'un alien souhaite sortir de votre corps en vous disant : Hello Hello, merci de m'avoir logé gratuitement ! « Eh... quelqu'un n'a t-il pas déjà fait ça ? » Uhm ? Mais, je croyais que j'avais donné l'ordre qu'on ne me dérange pas ! Moi qui voulais faire un peu de ménage dans mes souvenirs, pépère... Ah, mais oui, c'est pour ça que tu es là. L'élément déclencheur qui permet que tout se déroule bien ! Ensuite, pour te répondre : je crois que si ce scénario n'a pas été utilisé, il serait très important de le faire ! Une forme de vie totalement inconnue qui s'extirpe de l'abdomen après avoir suffisamment évolué. Mais, quelle importance ? C'était juste une introduction ! Tout comme toi tu n'es qu'un élément permettant de créer un dialogue pour permettre au lecteur de connaître un peu plus mon histoire. « J'en déduis que tu ne veux pas de moi ? » Non ! Enfin... non, tu peux rester... imagine, tu raterais ma formidable vie... ce serait un vrai cauchemar pour toi de ne pas connaître tous les plus grands secrets qui composent mon existence illogique et démente ! « En fait je m'en fous un peu mais bon, puisque je suis là... » Si tu n'étais pas un simple délire de mon esprit je t'aurais déjà arraché les yeux de tes orbites, hallucination indigne ! Mais, comme j'en ai encore un peu besoin ...

« Bon... tu commences où c'est moi qui dois te lancer... » Arrête de faire le blasé, tout ceci devient totalement déprimant. Quoique... je peux pas déprimer, c'est impossible pour moi. Eh oui, depuis cinquante-huit ans, je ne peux pas le faire. « Ce n'est pas à ce moment que tu es né ? » Euh... si... enfin, là on ne parle pas de naissance monstrueuse avec des hurlements partout et une gueule qui s'éjecte de l'abdomen. C'est un peu spécial en fait. Tu vois, dans des temps anciens de ce monde, il existait un très ancien personnage, que l'on nommait le Chapelier. Il aimait tout, enfin pratiquement tout... Grand peintre, il détestait une seule chose, les tristes nuances de gris. Tu vois la métaphore arrivée là : il détestait tout ce qui n'allait pas dans le bon sens dans sa tête. Il détestait sa tristesse qu'il pouvait parfois ressentir, sa mélancolie, son impression de solitude. Dans son esprit, cela se traduisait par rendre le « monde gris », trop ordonné. « C'est un peu ironique quand on connaît l'endroit. » Mais c'est une réalité ! Les gens existent en partie par leurs émotions, par leur cœur et dès qu'ils commencent à sentir le sol à disparaître sous leurs pieds, pour le Chapelier, ils n'étaient alors que des personnages dans une toile grise, triste, ennuyante. Alors, un jour l'idée avait germé dans son esprit, il devait faire disparaître cette couleur ennuyante ! Telle une graine, cette idée évolua pour devenir la réalité et... « Tu es né. » Mais ! C'était le meilleur moment, je devais le dire. Maintenant j'ai perdu tout l'effet que je cherchais à obtenir, ils étaient tous là, à m'écouter...  « Techniquement, ils te lisaient. » Mais ! Aurais-tu décidé de totalement pourrir mon existence aujourd'hui ? « Oh, seulement aujourd'hui... Quelle déception. J'imagine que mon apprentissage n'est pas encore terminé... » Fais ton malin, tu n'es qu'une hallucination, un simple claquement de doigts me permet de te détruire... enfin, pas vraiment... mais laisse-moi le croire quand même. Donc pour revenir au sujet principal... c'est en effet à cet instant que je suis né, bien qu'au final, Mad Hatter n'est pas la seule existence qui soit apparue. De la fission de l'esprit du Chapelier sont nés deux êtres, le premier représentant la recherche de l'excès. Aux yeux de cet homme, même les plus négatives pensées, tant qu'elles sont associées à cette outrance, deviennent amusantes. Enfin, le deuxième être, est la représentation même de ce que le Chapelier Originel détestait...

« Sad Hatter... Je ne comprends pas un détail. Pourquoi ne pas te débarasser de lui ? » Bonne question, tu sers un peu des fois... Même si en fait tu as déjà la réponse à cette question. Bon, déjà, c'est impossible pour des raisons techniques : pour que Saddy disparaisse, je devrais moi-même mourir et inversement. D'ailleurs petite énigme : comment est-il possible que l'un d'entre nous disparaisse... si le premier ne peut pas disparaître ? Bon, tu me diras, il existe toujours des forces supérieurs, mais j'évite de m'aventurer dans ces sphères là, moi ! La deuxième raison, je l'ai déjà expliqué. Je suis un être qui aime les excès, même ceux qui penchent vers cette obscurité. Sad Hatter n'est pas un personnage gris, il est le plus sombre des êtres, totalement perdu dans ses Ténèbres...  et j'aime ça... Je dirais même que je suis fou de cette ombre. Celui que je peux appeler « mon frère » est, depuis toujours, dans cet excès. Ce n'est plus de la débauche de la vie, c'est de la débauche funeste, une envie irrésistible d'en finir, de mettre fin à cette sombre toile qu'est son existence... « Tu sais que tu es malade... ? » Je sais ! Sinon je ne serais pas en train de parler avec un stupide reflet qui me dérange lorsque je bois du thé. Enfin, qu'importe. Le pire c'est que j'aime tellement cette personnalité que je l'aide à faire ses suicides par moment. Je sais qu'il n'y arrivera pas, je sais qu'il sera toujours là... Puis, même si nous sommes totalement différent, je l'aime ! Excessivement, joyeusement. C'est un amour démentiel ! « Eh... tu me fais peur là. » Chochotte. Enfin... un jour je devrais tout de même tenter de comprendre ce qui se passe dans sa tête. « Vérifie déjà ce qui se passe dans la tienne. » … Non, surtout pas. J'aime le mystère !

« En tout cas... je crois que je commence à comprendre un peu l'environnement que tu as crée. » Magnifique transition, bien qu'obligée... Le Royaume dont je suis dirigeant a été crée il y a 34 ans... ou peut-être était-ce il y a 43 ans ? Je préfère les lettres aux chiffres... Qu'importe. Si mes souvenirs sont bons, le Roi des Fous en place était le Féerique. En fait, cette histoire n'est pas une succession épique d'évenements. Loin de là. Je m'étais installé dans la Forêt Désanchantée - un endroit qui me plaisait - puis j'ai remarqué que j'attirais du monde. « Les fous attirent d'autres fous. »Hey ! Il y avait une raison à cela. C'était à cause de l'autre là... WhiteQueen. L'ordre ! L'ordre et encore l'ordre ! Mais c'est quoi cette manie ?! Le monde est impur, le monde est horrible, le monde est totalement illogique, alors pourquoi chercher à y foutre une envie de domination par l'ordre... ? Pourquoi vouloir peindre tout en gris ?! « Calme... » C'est que... je déteste cette idée même d'enfermer des gens totalement délirant... Ce monde est magique ! Regarde moi, mes sujets se déplacent sur un grand huit et vivent tous les jours avec du thé plein la bouche... Oui, le thé est délicieux ici, meilleur qu'ailleurs. Après, je ne lui sauterais pas à la gorge pour l'étrangler si je venais à croiser cette ancienne reine... J'ai cru comprendre que son état mental de l'époque était lié à des éléments précis. Je pense que le plus dérangeant chez lui n'était pas ce qu'il faisait, mais que même en étant le plus excessif possible, toutes ses actions me donnaient envie de... d'enfoncer mes doigts dans mes yeux, de glisser jusqu'au fond et de touiller ce que je trouvais à l'intérieur. « Faut-il vraiment décrire chacune de tes pensées ? » Je m'amuse à détruire l'ordre, il faut bien expliquer quel était mon point de vue envers cette reine à cette époque !

Mais je m'éloigne du sujet... Quoique, nous sommes plus proches que certains peuvent le croire. La raison de la création de FTWhat, au final, c'était de détruire les codes instaurés, d'exister sans les limites de l'ordre instauré par cette ancienne reine. Oui, ceux qui pensent qu'elle est l'un des aspects les plus opposés au mien ont totalement raison. Maniaque de l'ordre, maniaque du chaos. « En fait c'est totalement logi... » Si tu oses terminer cette phrase, sache que je trouverais un moyen pour que Sad m'apprenne les différents moyens pour se suicider et je... Oh, non, c'est vrai... Je ne peux mourir. « LOGIQUE ! »

Mais que je te hais saleté !




♦ Pseudo HRP? :Vah'ra... sinon vous pouvez m'appeler Nicolas ouais !
♦ Parles nous de toi : J'ai 23 ans... 24 ans en Septembre. J'aime créer des personnages plutôt spéciaux, déjantés, fous, dangereux, psychopathes, et plein d'autres... Et puis... je crois que c'est tout
♦  Comment es-tu arrivé ici? : J'ai suivi la Délivrance !
♦ Quelque chose à nous dire? : ... Bazinga ?
♦  Avatar : Mad Hatter by Kipferl
♦  Rang désiré :Vous avez une idée vous ? Moi pas du tout !



Dernière édition par Mad Hatter le 9/7/2015, 18:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mad Hatter ~ Why is a raven like a writing desk ? - 100%   2/7/2015, 22:26

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ta fiche! :)



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mad Hatter ~ Why is a raven like a writing desk ? - 100%   9/7/2015, 09:22

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
Bouh! Ta fiche est très sympa malgré plusieurs petites fautes d'inattention :3 tout me va sauf qu'à FTWhat les gens se lavent avec du the et non de l'érable :3 nous sommes tout de même dans le domaine du Mad Hatter ;) une fois que tu auras édité ça tu seras validé /o/ bientôt nous aurons tous nos dirigeants *w*
J'ai contacte la joueuse de Sad aussi histoire de voir si elle était toujours des nôtres ou si je remettais ton double a l'adoption



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mad Hatter ~ Why is a raven like a writing desk ? - 100%   9/7/2015, 18:40

Voir le profil de l'utilisateur
Déjan'thé


Messages :
9
Masculin
Age du personnage :
Je suis bien trop vieux pour que cela soit inscrit quelque part !
Pouvoirs / Particularités :
L'aléatoire. Vous souhaitez jouez ? Alors attendez que je choisisse un chapeau ... / Une immortalité, liée à l'existence de Sad Hatter
Orientation sexuelle :
Pansexuel
avatar
Le Chapelier Fou
Déjan'thé
J'ai normalement fait tous les modifications nécessaires, en plus d'être repassé sur les fautes de l'Histoire. Cela m'a permis de retravailler certaines phrases donc je pense que c'est mieux :)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mad Hatter ~ Why is a raven like a writing desk ? - 100%   9/7/2015, 22:07

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
Merci pour les modifications! :3



Tu es validé!

Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar et ton personnage, ton pouvoir. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mad Hatter ~ Why is a raven like a writing desk ? - 100%   9/7/2015, 22:57

Voir le profil de l'utilisateur
Déjan'thé


Messages :
9
Masculin
Age du personnage :
Je suis bien trop vieux pour que cela soit inscrit quelque part !
Pouvoirs / Particularités :
L'aléatoire. Vous souhaitez jouez ? Alors attendez que je choisisse un chapeau ... / Une immortalité, liée à l'existence de Sad Hatter
Orientation sexuelle :
Pansexuel
avatar
Le Chapelier Fou
Déjan'thé
Merci beaucoup pour cette validation Red Queen ! **

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mad Hatter ~ Why is a raven like a writing desk ? - 100%   



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Mad Hatter ~ Why is a raven like a writing desk ? - 100%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grayson • Have you any idea why a raven is like a writing desk? [Liens]
» Grayson • Have you any idea why a raven is like a writing desk?
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Raven : Nevermore
» Raven Sloth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-