Trop de Looove en moi ♥ #trogénial




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Trop de Looove en moi ♥ #trogénial   29/7/2015, 01:43

Voir le profil de l'utilisateur
#♥


Messages :
22
avatar
 »Mon coeur a taaaant d'amour à revendre ! Ah, mais j'ay déjà tout Acheté ! »


Jack ''Cupidon'' Lelove
♦ Nom civil : Il s'est auto-nommé Jack ''Lelove''. On le surnomme aussi souvent « Amour »
♦ Age : 30 ans, mais son temps s'est arrêté vers la vingtaine.
♦ Existe à Wonderland depuis : 10 ans
♦ Orientation sexuelle : Asexuel et souffrant d'anorgasmie. Ironique, pas vrai ?
♦ Groupe : FTWhatthers
♦ Race : (Ex-divinité reconverti en) Alice
♦ Origine : Mythologie Greco-Romaine… peut-être ?
♦ Fonction : Esthéticien (auto-proclamé) de la Dead Tea Party
♦ Âme : récupérée par le Chapelier Fou.
♦ Particularité : Saleté-proof. Les salissures en tout genre glisse sur Cupidon comme de l'eau sur un imperméable, même sur les vêtements qu'il porte. Et ça n'aide pas son égo.
♦ Pouvoir : Il peut rendre une personne amoureuse d'une autre personne ou d'un objet. Entre deux personnes, le sort dure 24 heure. Dans le cas d'un objet, la victime retrouve sa conscience au bout de 2 heures. Si, théâtralement, il mime un tir à l'arc, le geste n'est en réalité pas nécessaire. Et ça ne marche pas sur lui.
♦ Classe sociale : Assez aisée, il n'a pas à se plaindre.
♦ Participant au Game of Madness : Oui. ''Pour faire de Wandarland un mande de bôté ! ''


I'm FABULOUS!



Ouais, tellement que Fabulousa, ça pourrait être l'un de mes prénoms, miuhuhu !
Dans tes yeux, je vois mon reflets qui s'agite et ne peut retenir un soupir tant la beauté de mon image m'émerveille. Je ne brille pas pour ma grande taille, on me dit très « normal » - Zeus que je déteste ce mot - avec un mètre soixante-quinze. Je me rehausse parfois par le port de talons ou chaussures aux semelles épaisses. Non pas que ma taille soit source de complexes.
Pourquoi devrais-je complexer ? Mon IMC est tellement idéal ! Un équilibre parfait entre ma hauteur et mon poids, que demander de plus ?
Oh, ce n'est pas donné d'avance, crois-moi. Cette silhouette de rêve, je l'entretiens de régime so strict que parfois, les gens me plaignent à manger des graines ou des crudités… mais quand la beauté me dicte, je veux ! Du sport dis-tu ? Et me couvrir de sueur ? OhmyZus, jamais de ma life ! Remballe tes idées dépassées, chou, pas questions que je m'abaisse à ça !

Quand je ne suis pas à épiler les sourcils pour la DTP - Dead Tea Party, mon chou, mais d'où tu sorts ?-, je le passe à l'entretiens en douceur de ma personne.
Mon teint frais, aux joues rosies ce qu'il faut, c'est des heures d'entretiens, t'imagines pas. Ma peau parfaite, c'est des masques d'argiles doux, des bains de vapeurs à l'eau essentiel de roses et des jeux de tire comédon. Ça me donne une peau plus douce que de la soie, perso, j'a-do-re !
Je suis glabre, ça arrange bien les choses, aussi, niveau entretient. La crème hydratante est so plus facile à appliquer.
Je garde des lèvres fines, douces et rosées par du peeling doux et des sticks à lèvres régulier. En journée, c'est pas étonnant de les voir habillées de gloss pour qu'elles brillent bien et qu'elles portent une jolie couleur !
Mon nez fin, tu n'y verras pas trôner le moindre point noir -mes pires ennemis-, je te le garanti.
Quant à mes yeux… ils font fooondrent n'importe qui ! Ils sont d'un bleu saphir que j'adoooore, j'en prends soin, t'imagines pas ! Des linges imbibés d'eau de bleuet pour décongestionner les éventuelles poches, des massages pour stimuler mes glandes lymphatiques, du mascara et crayon pour souligner mes longs cils… évidement, je m'épile les sourcils, ce serait trop a shame si je délaissais ce détail !
Enfin, tu n'auras pas pu passer à côté de la crinière de ponay qui me sert de chevelure. Douce, soyeuse, mi longue et dansant au vent avec légèreté… surtout d'une couleur bleue claire qui s'approche de la couleur de mes yeux, j'en suis trop fier. Et j'en prend évidement très soin et m'amuse à les coiffer de barrettes et de strass. La laque à paillette, c'est trop glamour, je suis fan.

Pour le reste, je ne vois pas trop quoi dire. Tu vois la perfection ? C'est moi. J'suis aussi bien foutu qu'une idole de J-pop, les membres fins et longs, le ventre plat…
Mes mains sont fines et douces et je les manucure, agrémente d'un nail art que j'ai apprit à maîtriser à la perfection ! Rien n'est trop beau pour mes petites mimines.

Je prends soin de ma beau diaphane en l'exposant si peu aux Uvs néfastes ! Et chopper un cancer de la peau ? Han-han, j'crois pas nan. Je mets de la crème solaire -j'aime celles qui sont parfumées !-, je me déplace sous des ombrelles quand il fait trop chaud, je me fait des cure de carottes…
Oui, on m'appelle précieuse ridicule, souvent. Des types qui ont bien tout compris : je suis en effet très précieux, hihi ! ♥
On m'reproche parfois un peu ma voix nasillarde qui part en sucette quand je m'emballe sur certains éléments. Je m'en fiche bien de ce que peuvent dire les autres. Je parle de manière sophistiquée, very swag, on s'agace quand je semble mettre des « H » aspiré partout. HAN, PAR-DON de pas avoir prit barbare en LV2, quoi. #troblasé

Mes vêtements sont très variés. Tee-shirt, blazer, pull en soie ou cachemire, je mets des écharpes, varie les styles et mélanges les couleurs. C'est très hétéroclite, je ne suis pas peu fier de ma garde robe. C'est un peu mon trésor ! Soit assuré que quelque soit l'occasion, j'ai toujours le vêtements qu'il faut.

Tu vois ? Fabulousa ♥





Je suis gé-nial, et vous ?



« Hin hiiin, naaaon, je déconne, « vous », j'm'en fiche. Mais puis que tu me demandes… »

Non, on te demande plus, tu seras incapable de faire quelque chose de subjectif. Je vais m'en occuper plutôt.

Cupidon s'aime. C'est la première chose qui vous frappera -percutera, même, tel un piano qui fonce aussi vite que la gravité le peu d'un point A vers le point B que vous êtes-. Cupidon s'aime et estime avoir perdu sa première vie à penser aux autres, entre les jeux d'entremetteuse haute-gamme et se souciant des pensées d'inconnus. Il a retenu la leçon, c'est bon, et est bien décidé à désormais penser à lui, lui et lui.
Ainsi, il vous semblera égoïste, narcissique et égocentrique. Ce qui est vrai, il n'est pas parasité d'un savoir vivre ou d'une hypocrisie polie. Ça le conduit aussi à être d'une franchise et honnêteté à toute épreuve, sans malice. Demandez-lui son avis, il le donnera, sans prendre le temps de se demander si la réponse pourra blesser ou faire plaisir à quelqu'un. Démocratie ? #pasletemps. Il ne cherche pas à se faire aimer des autres, son propre amour de lui-même lui suffit bien. Plus, Cupidon a ce filtre cupidesque quand les gens lui parlent. Traitez-le de beau connard, il retiendra le « beau ». « D'aller se faire voir », il admettra volontiers qu'il aurait besoin d'une nouvelle séance de « self-contemplation ». Et j'en passe.
Arrogant ? Un soupçon, mais pas trop. Dans toute son honnêteté, Cupidon connaît également ses forces et ses faiblesses et n'a aucune honte à les dévoiler ou reconnaître ses limites. De même, il ne cède pas à la provocation, l'avis des autres sur sa personne ne l’intéressant que peu. Faire ses preuves ? Chercher l'approbation des autres ? Inutile, Cupidon se suffit vraiment à lui-même et il se fiche bien de ce que les autres vont bien pouvoir penser. Il est sûr de lui et est son plus grand fan. Quant à ses détracteurs, ils se trompent, voilà tout. Et il va certainement pas perdre son temps à le prouver ! Pas de temps pour les autres, no-way, quoi.

Hédoniste, Cupidon aime profiter de tout les petits plaisir de la vie, même si sa définition du bonheur semble différer de celle des autres. Pour l'ex-ange, le bonheur, c'est un bon masque d'argile, une alimentation stricte, ce sont des diètes, des privations, des épilations à la cire chaude… c'est se regarder dans la glace et fondre de plaisir devant son propre reflet. Il possède tout de même cette ouverture d'esprit nécessaire pour admettre que le bonheur diffère d'une personne à l'autre ; « on n'ah pas les mème vhaleur », dira-t-il de sa voix pincée. Soit dit en passant, il aime et admire naturellement ces gens qui sont à la recherche du bonheur -ou qui l'ont trouvé !-, tant que ce bonheur ne passe pas par la violence et lui casser sa belle petite gueule. Et tant qu'ils ont un look à peu près correct. Cupidon sera le premier à avoir une aspiration horrifiée au moindre bouton de fièvre qui apparaîtra sur votre visage. Notons aussi que Cupidon est un maniaque. Le bonheur, c'est une apparence qui correspond à un tout, qu'importe un beau mascara si les poches ne sont pas masquées ! Qu'importe un beau visage si les cheveux sont décoiffés ! Qu'importe une hygiène impeccable si les vêtements sont débraillés ! Encore que ces jugements s’atténuent si Cupidon juge que ça va bien avec le personnage. Le Chapelier Fou est fait pour porter des carreaux avec des rayures, pas pour être swag -allons, c'est é-vi-dent ! C'est pas le Chapelier Cool.-
Bon, ça fait beaucoup de bonheur en un paragraphe, surtout pour GoM. Passons à autre chose.

En général, Cupidon n'est ni quelqu'un de bien, ni quelqu'un de mauvais. Il est plutôt d'une neutralité à couper le souffle, à ne s'engager dans aucun partit et laisser l'histoire glisser sur lui sans rien faire. Il n'aidera pas la veuve dans le besoin, ni ne fera de croche pied à l'orphelin mendiant. Il passera juste, estimant que dans son monde, il y a lui et c'est bien suffisant (et que le reste du monde devrait être reconnaissant de son existence-. Ce n'est pas un grand amateur de violence, sans doute parce que d'un : il n'a pas la musculature pour, de deux : ça lui bousillerait sa manucure et de trois : il s’évanouit à la seule vue du sang (le chapelier triste et ses envies de suicide sont sa plus grande hantise, quand il est à la DTP). Alors, pour se défaire de situation parfois délicates, en plus de ne s'engager dans aucun conflits, Cupidon vous fera tomber follement amoureux d'une chaise et menacera de balancer les deux folles heures d'amour sur facebook en cas de remontrance. Au fond, oui, c'est quelqu'un de plutôt lâche. S'ajoute à ça une certaine bêtise. L'ex-ange n'est pas foncièrement stupide mais son monde étant centrée sur sa personne et son apparence, souvent, on aura tendance à le penser plutôt idiot, lui trouvant un ordre des priorités confus. Notons enfin un amour inconditionné pour les potins et autres ragots… qu'il aime parfois lancer lui-même. Vous avez eut une folle heure d'amour avec une théière ? Les photos ont malheureusement finit sur facebook ? Ouaip. C'est signé Cupidon. Encore que, plutôt porté sur la paix (ou surtout : votre poings loin de sa jolie frimousse), ce dernier n'use de ce stratagème qu'en cas de vengeance mesquine ou menace. Faîte l'amour, pas la guerre.

Mais paradoxalement, sous cette couche d'auto-suffisance, Cupidon cherche la reconnaissance et lutte contre l'oubli et la banalité (disant lui même « détester la normalité »). Il a de vieux réflexes qui le poussent à toujours vouloir se démarquer -à en être ridicule-, à atteindre les hautes sphères pour ne pas un jour sombrer. Peut-être est-ce pour ça qu'il a tenu, dès son arrivée à Wonderland, à faire partie de la prestigieuse Dead Tea Party : pour qu'on le regarde avec des étoiles dans les yeux (du moins, imagine-t-il), qu'on tourne la tête quand il passe dans la rue et qu'à jamais, on l'associe au faste et à la gloire. Être une étoile. Ça le complexe quand il croisent des gens plus originaux, qu'il sert d'un coup de faire valoir ; il jalouse alors en silence. Cupidon peut alors se montrer peste et mauvaise langue, soupe-au-lait s'il se prend une remarque de quelqu'un qu'il considère mieux que lui-même et tout mal interpréter.

Mais rassurons-nous, ça arrive peu. Cupidon en dessous de quoi que ce soit de commun.

Une personnalité entre chien et loup, hein ? Non. S'il faut retenir une chose de Cupidon, c'est que c'est une pimbêche, précieuse ridicule et petit coquet bien insupportable, souvent capricieux. Ses quelques non-défauts, loin d'être pourtant des qualités, ne le sauve pas. Il sera souvent ce personnage contre qui on n'a foncièrement rien, mais qu'on déteste un peu par réflexe.

Mais bonne nouvelle ! Il est ouverts aux criti… ah non.






Il était une fois...



Vous voulez tuer un dieu ? Oubliez-le.

Connaissez-vous le dieu Romain Farccus, dieu de la blague et du rire ? Non ? Normal. Il a été oublié. Tout ça pour une malheureuse blague adressée à la mauvaise personne, à vrai dire. Pourtant, il jugeait sa farce vraiment drôle : un soir où un ciel lourd bordait une quelconque ville Romaine, le voilà qui s’avançait à pas de chat, piquait les éclairs d'un certain dieu tout puissant et les remplaçait par plusieurs de son invention. Ce soir là, des Romains purent voir le ciel déchiré par une lame de lumière éblouissante, accompagnés non pas d'un étonnant (mais habituel) coup de tonnerre, mais par un long et bruyant -presque humide- son de pet.
Le Pet-nerre qu'il avait nommé son invention, Farccus. Le pète-nerf, avaient dit les autres.

Il n'en fallut pas plus au dieu de la foudre pour se vexer comme un poux, faire une descente sur terre pour un grecquo-romain-tour où consciencieusement, il effaça toute trace du dieu Farccus. Écris, statut, chanson, prière, fresques… plus rien.
Quelques décennies plus tard, un temps bien court quand on est dieu et supposément immortel, le dieu Farccus ressentait les premiers effets de l'Oublillite Aiguë. D'abord on perd quelques attribut physique, ou en gagne d'autres, à mesures que les conversation à son sujet deviennent des « Et il a pas des oreilles de mulet, le dieu Farccus, là ? » « j'sais p'us, moi. » « tu crains comme prêtre. »
Puis on s'oublie tout court, la honte, quoi.
Puis un jour, on n'existe carrément plus.

Faut pas vexer le dieu des dieux. Bon, après, Farccus avait vraiment un humour de merde, à ras les mosaïques. Personne n'a trouvé que c'était une bien grande perte, dans le fond. Mais ça, c'est de l'exemple qui plombe des dîners de Bacchus pour de bon.

Tout ça pour dire que les dieux, finalement, existent bien, tant qu'on se souvient d'eux. Alors, quand on assiste à la prise de pouvoir d'un dieu unique et qu'on se rend compte que ce qui fait battre notre petit cœur, c'est dépassé, ça fout grave les boules.
Il y en avait un, pourtant, qui se disait qu'au moins, ça mettrait fin à une vie de frustration et d'humiliation.

Cupidon n'avait jamais eut beaucoup de bol. Ange de l'amour, il était profondément convaincu qu'il aurait du être beau, grand, brun, avec des muscles saillants à faire se retourner quelconque amateur de belle chair. Il aurait du être l'avatar du mot Sexy. Définition du beau. À donner des complexes aux autres ! ZE Beau-gosse, en gros.
Et finalement… Il y eut Apolon en incarnation du beau-gosse. Et il y eut lui à côté : le poupon-qu'il-est-trognon-gouzigouzi-vient-que-je-te-tapotte-tes-petites-joues-toutes-roses-et-tes-p'tites-fesses-rondes-omyzeus-elles-sont-à-croquer !
De quoi bien mettre les glandes.
Et quand on repense à Farccus, on se dit pourtant qu'il n'est pas bon d'aller chez les humains tenter de changer son image, faire oublier le bébé joufflu… surtout au risque d'être oublié tout court, chose qu'au fond, Cupidon ne voulait ni ne pouvait se permettre. Alors le voilà, à jouer les entremetteurs, voir des couples se former et s'aimer. Sans qu'il ne puisse faire lui même quoi que ce soit. Une vie de frustration, à juste regarder un certain dieu s'enfiler tout et sous toute les formes, à s'imaginer l'Act -qui mérite une majuscule tant ça en devient mystique- sans pouvoir faire quoi que ce soit, faute à tuyauterie adéquate.

Une vie de merde.

Alors, sombrer dans l'oubli, il se disait que c'était pas si chiant que ça, finalement. Et pourtant. Pourtant, le panthéon grec survécu, par un miracle qu'on nomma « archéologie ». Les oubliés revinrent à la vie, prenant une bouffée d'air après des milliers d'années à être en apnée. Certains se dirent, alors, il serait bon de descendre sur terre, vivre comme des mortels, et explorer toujours plus dans le passé, réveiller toujours plus de brides de souvenirs afin de faire survivre le panthéon le plus longtemps possible. Il y eut ainsi des écrivains, des archéologues, des étudiants obsédés qui voulait attirer leurs copains dans leurs passions…

Vous pensiez vraiment qu'on vous bassine autant avec la mythologie gréco-romaine pour du flan ?

Cupidon fut de ces exilés. Chez lui, aucune motivation de survie, aucun altruisme, juste la promesse que, réincarné, il serait caché parmi les autres humains, à avoir un corps au hasard.
Un. Corps. Random.
Finit le bébé joufflu, il DEVRAIT grandir. Il POURRAIT baiser.
Et le miracle fut. Cupidon se trouva dans la peau d'un beau mâle quoi qu'un peu efféminé, mais pour qui les tête tournaient quand il marchait. L'impossible se réalisait même : il avait le choix quant à qui allait l'initier à l'Act, tant il était beau garçon, le point culminant dans sa vie, le mont Olympe de son existence !
Il en prit une jolie. Un soir ce fut LE soir.
Ah ! Ah...
Bah ce fut super décevant. Car le miracle s'arrêtait là où l'effeuillage commençait. Cupidon n'était pas bien monté. Il ne donna aucun plaisir à sa partenaire, recevant alors le titre de « pire coup de l'humanité ». Et pire encore, il n’éprouva lui même aucune sorte de plaisir. Trouva même ça un peu dégueux quand même ; les odeurs, l'exercice, la sueurs... Ça le répugnait.
Cupidon, Ange de l'amour, presque aussi beau que dans ses rêves les plus fous, était asexuel et souffrait d'anorgasmie.
Si l'Ironie était une déesse, cette garce avait choisit Cupidon comme sujet préféré.

Vie de merde, deuxième acte.

Et il cru voir un troisième acte se profiler quand il fut contacté un jour par sms : « Cupidon ? Lol, j'en ai chié pour te retrouver ! C'est Apollon ! »

Apollon,le bôgoss qui donnait à Cupidon l'impression d'être juste un faire-valoir et renforçait ainsi son sentiment d'être un Caca-pidon, était là sur terre, prêt à -le supposait Cupidon- le narguer de nouveau avec un corps encore plus parfait, avec sans doute toute les femmes du monde à ses pieds, chacune se retenant de le prendre là, tout de suite, qu'importe s'il y avait du monde autour d'eux. Et lui, il pourrait dire quoi ? Un coup, qui rigole encore quand elle pense à lui. #VDM.

Mais non, pour une fois, les cieux furent cléments. Apollon s'était réincarné, ouais, mais en boutonneux qui, à l'aube de ces 30 ans, souffrait déjà d'une calvitie plus qu'avancé. Cupidon en fut ravi. Tellement ravi qu'à la sortie de cet entretient, tout sur son petit nuage d'euphorie, il ne vu pas le camion arriver à toute vitesse sur lui, le transformant instantanément en petite bouill(i)e sanguinolente.
On raconte alors que dans son dernier souffle, un sourire illuminait encore son visage et qu'il prononça, en dernier soupir « cal… calvitie ! » avant de s'endormir pour de bon, le visage paisible et plein de sang.

Pour tuer un dieu, oubliez-le. Mais à défaut, le semi remorque : ça marche aussi.

Mais est-ce que tout ça est vrai ? Pas sûr, dans le fond. C'est en tout cas l'histoire que vous racontera l'ex-(prétendu)-ange joufflu. Finalement, on peut supposer une histoire bien différente, avec un gamin tout à fait banal qui fut persécuté quand il était encore en maternelle, qu'il a bien rit, en grandissant, de se voir devenir pas mal alors que son bourreau s'enfonçait sous les traits d'un truc affreux. Et là, instant Karma pliz, le voilà qui meurt, foudroyé, d'une vilaine pensée. Et aidé effectivement d'un semi-remorque.

Il a vu alors un lapin et ouais, carrément, il n'a pas voulu disparaître pour si peu. Trop a shame. Il n'a pas voulu que sa vie s'arrête sur une note aussi merdique, il a accepté de venir à Wonderland. ''Accepté'' du genre plutôt à courir le lapin pour pas être laissé en arrière. Puis quand il a vu son pouvoir et sa particularité, il s'est peut-être juste inventé cette histoire de Cupidon. Puis se l'est même martelé en tête  au point que ça devienne sa réalité, se renommant Jack Lelove à son arrivé avec une originalité rare. Il ne doute plus un instant d'être essence divine, en fait, si fiction il y a, il y croit aujourd'hui dur comme fer.

L'une histoire comme l'autre, il s'est rendu compte qu'il était un type parfaitement anormal dans un monde encore plus anormal. Il était comme tout le monde, noyé dans une fadeur qui le répugnait. Il s'est teint les cheveux pour sortir du lot, pour être un original. Il s'est introduit à la Dead Tea Party parce que c'était une place importante, ''ze place to be'' et qu'il avait besoin de se sentir important. Il a besoin qu'on le regarde, qu'on le voit. Ne pas disparaître. Il a clamé être l'esthéticien officiel de la fête du chapelier, avec une voix si chouinante qu'on l'a presque cru. Il se plaît à maquiller les gens, que ce soit correctement ou avec des maquillages farfelu, leurs faire des épilations, du nail art… Il pense bientôt se faire coiffeur, aussi.
Cupidon n'aime que le bleu ciel, comme l'indique la couleur de ses cheveux, et enverra chier toute personne lui parlant de rose.

Et aujourd'hui, pour être toujours au dessus, il se prend à rêver d'être Zeus de Wonderland. Mais bien sûr !

Alors… de la ''manie'' ou de la ''logie'', vers où penche la mytho?





♦ Pseudo HRP? :Tout pareil qu'avant.
♦ Parles nous de toi : J'ai fais des Dcs avant le tsunami #hipster
♦  Comment es-tu arrivé ici? : en passant majestueusement sous un semi-remorque.
♦ Quelque chose à nous dire? : Alice ou vrai ex-ange joufflu ? :D Je laisse notre grande admin choisir, ayant un peu trop prit de liberté avec le panthéon greco-romain pour me mouiller à vraiment décider…
Eeet, à la relecture, je la trouve plus super, c'te fiche, mais je veux pas la ré-écrire x)
♦  Avatar : Mikaze Ai de Uta no☆prince-sama♪. Je sais pas ce que c'est, mais je trouvais que ça pouvait bien aller.
♦  Rang désiré :Pff, je sais pas. On va partir sur le rang le plus petit du monde :  #♥

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Trop de Looove en moi ♥ #trogénial   29/7/2015, 10:41

Voir le profil de l'utilisateur
The wanderer


Messages :
2
avatar
Killian Rhodes
The wanderer
AZYYYY LAAAA! LE ROSE CAY LA VIE! D:

Nyah enfin <3 et le perso est génial, encore une fois, tes fiches son trop bien! *court partout* Pour les libertés sur le panthéon ça n'est pas dérangeant mais j'adore ton concept d'Alice qui s'est créé une vie *x* donc je pencherai plus pour l'alice (de toute façon si ça ne te va pas il suffira de m'envoyer un petit mp ^^)

Enfin, j'adore, et j'ai hâte de le voir en action!



Tu es validé!

Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar et ton personnage, ton pouvoir. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Trop de Looove en moi ♥ #trogénial   29/7/2015, 15:07

Voir le profil de l'utilisateur
Le type du wagon 6


Messages :
149
Age du personnage :
22
Pouvoirs / Particularités :
torde le métal/ vision x sur androïde
Origine :
ma tête; Ecosse
Orientation sexuelle :
Androïdophile
Habitation :
Wagon-lit numéro 6 / Train des Unmads
avatar
Sherydan Bosch
Le type du wagon 6
Toi, tu t'approches, je t'empaille !!!! DDD: #lamécanophiliecaylavie


Spoiler:
 


Love the machine, hate the factory
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Trop de Looove en moi ♥ #trogénial   31/7/2015, 12:53

Voir le profil de l'utilisateur
#♥


Messages :
22
avatar
Smok : Ha ha, tu ris si je te dis que j'ai pensé à VY2 pendant un temps pour Cupidon ? 8D
Merci pour la validation, à la relecture, j'ai trouvé le physique/caractère gonflant x) Ravi si ça ne t'a pas plus dérangé que ça o/
Et va pour l'histoire d'Alice ! J'avais aussi pensé à le faire sortir d'un livre, au cas où... Mais du coup, je vais pas mettre qu'il est inspiré du mythe de Cupidon. Si quelqu'un veut débarquer en faisant Cupidon, ce ne sera que d'autant plus drôle (Oooh, j'vais p'tet en faire un Prédef, le vrai Cupidon qui fait chanter le faux 8D )

Chéri-Shery : Dis pas ça, ça va me donner envie de te faire avoir une folle nuit d'amûr hétérosexuelle avec la première minette du coin ♥ #cébolamour
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Trop de Looove en moi ♥ #trogénial   31/7/2015, 21:18

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
xDDD mais de rien /o/ et ça ne m'a pas dérangé.

Omg °^° ça pourrait être marrant! Après tu peux te réserver Cupidon, ya pas de soucis hein :3

(Faut qu'on prenne un moment pour parler de Wolf et Little d'ailleurs, rien à voir, je floode, mais osef)



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Trop de Looove en moi ♥ #trogénial   9/8/2015, 22:57

Voir le profil de l'utilisateur
Le type du wagon 6


Messages :
149
Age du personnage :
22
Pouvoirs / Particularités :
torde le métal/ vision x sur androïde
Origine :
ma tête; Ecosse
Orientation sexuelle :
Androïdophile
Habitation :
Wagon-lit numéro 6 / Train des Unmads
avatar
Sherydan Bosch
Le type du wagon 6
Moi ? Coucher avec une fille ? Humaine en plus ?


eeeeeew D:


Spoiler:
 


Love the machine, hate the factory
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Trop de Looove en moi ♥ #trogénial   



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Trop de Looove en moi ♥ #trogénial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» [Foret] Cette chasse est gardée et il y a un prédateur de trop ici... [PV: Len Tsukimori & Lena Carter]
» un site ke trop crampant XD
» Jeux vraiment trop drole!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-