Catherina || All bodies have blood...




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Catherina || All bodies have blood...   18/8/2015, 16:44

Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Princess


Messages :
47
Age du personnage :
Il ne fait pas du tout son âge, il fait 23 ans le bougre...
Pouvoirs / Particularités :
Phytokinésie / Cartes et la malchance de se faire *toujours* prendre pour une femme aux premiers abords.
Origine :
La Belle au Bois Dormant...
Orientation sexuelle :
Bisexuel et ambivalent.
avatar
Catherina A. Bestia
Bloody Princess
Oh dear, you are in trouble...


Catherina A. Bestia
♦ Nom civil :Catherina Aurore BESTIA.
♦ Âge : Mon temps s'est arrêté depuis belle lurette, et je suis bloqué dans mes 27 ans comme un con ( même si mon apparence tape plus dans les 23 ans, erhm, le problème de paraître toujours plus jeune qu'on ne l'est vraiment ).
♦ Existe à Wonderland depuis : Si vous le savez, dites-le moi, j'ai la flemme de me rappeler.
♦ Orientation sexuelle : Bisexuel & ambivalent. Pas de jaloux ~
♦ Groupe : Dear, I'm a Crooked Man.
♦ Race : Moi ? Dejan'thé ? J'vois pas d'quoi tu parles, j'suis saint d'esprit man...
♦ Origine : La Belle au Bois Dormant.
♦ Fonction : C'est moi la rose qui trèfle... ( Je suis l'as de Trèfle, sweetie ~ )
♦ Âme : Mon âme repose entre les mains de la Red Queen. Bah ouais, t'as cru que j'étais devenu comment l'As de Trèfle... ?
♦ Particularité :J'ai trois jeux de cartes ( un jeu faisant 54 cartes, au cas où, 56 en comptant les deux Jokers ), chaque carte renfermant une « capacité spéciale » de mon pouvoir. Lesquelles ? Hahaha... Secret. Ah, et aussi. Quelle que soit la personne, quand on me voit pour la première fois, on me prend pour une femme. Et c'est comme ça pour tout le monde.
♦ Pouvoir :Nature's Master. Je peux créer des fleurs, feuilles, tiges, branche, écorce, arbre... La végétation. Et je peux manipuler tout ce que je viens de citer. Et je peux aussi causer aux arbres, feuilles et fleurs. Et ils peuvent me causer, aussi. En fait, que j'le veuille ou non, ils me causent.

Si je parais puissant ? Haha... Pauvres âmes innocentes que vous êtes. Ce pouvoir, c'est d'un chiantisme extrême, y a énormément de règles à respecter pour que ça ne me retombe pas sur la gueule. C'est chiant de devoir respecter des putain de règles sous peine de crever. Déjà que c'est éreintant de respecter un putain de règlement...
♦ Classe sociale : ... Bah, j'suis un as, man. Très aisée, obviously.
♦ Participant au Game of Madness : Nein. Absolutely not. Je veux juste dormir, putain. Laissez-moi dormir...

« Oh my Cat', you're so gorgeous... » « I know it... »



Corpulence d'androgyne. Ah ouais, le premier truc qui saute aux yeux à chaque fois. Mais genre, à chaque putain de fois. J'ai une corpulence plutôt fine qui ne laisse absolument pas deviner que j'ai des muscles ( bah oui... ). D'ailleurs, tous mes traits sont fins, y compris ceux du visage. Et donc... ? Tout le monde me prend pour une fille. Well. Okay. Je sais que notre très estimée Aurore ( quoi, c'est Églantine ? Oy, c'moi qui parle. Dégages. ) était une femme, qu'elle était une femme magnifique, et que c'est moi, cette beauté fatale mais... je suis un homme aux dernières nouvelles. Attendez, je vérifie... Ouais, si. Un homme. Un homme au physique plus qu'androgyne, certes, au physique carrément féminin d'ailleurs, certes, mais un homme quand même. De 1m78 de haut, yes sir. Vous avez cru que j'étais l'As de Trèfle pour la forme, avouez...

Ma démarche est silencieuse, très silencieuse. Quelque soit l'endroit où je marche, vous ne m'entendrez pas. Comment je fais... ? Haha, j'ai eu tout le temps de m'entraîner, et croyez-moi, c'est un putain d'entraînement de malades de la rigueur. On m'a très souvent dit que j'étais très lent dans mes gestes, et c'est totalement vrai. Je suis très lent dans mes gestes. Excessivement lent tout court pour certains, aussi. Mais je n'ai pas tellement choisi d'être aussi lent, contrairement à ce que je peux laisser croire. Même s'il ne vaut mieux pas s'en tenir aux premières apparences, of course, vous marquez... aucun point. Parce que c'est une évidence, ça. Crétins.

Visage divin. Ô combien de fois on m'a vanté mon visage soit disant de dieu, de... Oy, stop. C'est juste un visage, mec, t'emballes pas. C'pas parce que t'es passé par mon lit que mon visage est devenu divin, hein. Je sais que mes yeux bicolores ( une heterochromia iridium, dans mon iris se mélangent un bleu océanique un peu verdâtre, et un marron un peu bronze. Plus il fera sombre, plus le bleu dominera, plus il soleillera lumineux – je vous emmerde c'est syntaxiquement correct – plus le marron ( qui virera dans un bronze/or ) dominera ) sont magnifiques, mais quand même. Tu vas pas me vanter les courbes de mon nez, il est normal mon nez. Mes lèvres aussi sont normales, pas pulpeuses, plus fines que ça, sans l'être trop. Rien qui ne soit pas normal, en somme. Et pourtant... « Oh Cat, ton visage est si beau... » Bah dites donc, j't'ai si divinement bien pris que ça, chaton... ?

Ma prolixe chevelure est blond platine, d'un magnifique blond platine qui est d'ailleurs quasiment blanc. On va dire blanc cassé, mais j'aime pas casser le blanc. Pas aussi simplement, du moins. Donc, blond platine. Ma chevelure est soyeuse, longue, douce, magnifique. Quoi, comment je fais ? Je laisse mes cheveux sécher à l'air libre, puis je la brosse avec délicatesse et amabilité et je la noue en une queue de cheval haute. Ou je prends seulement les mèches avant pour en faire un chignon à l'arrière de ma tête et planter un accessoire asiatique ( genre, une aiguille métallique avec des fleurs rouges/noires métalliques ) ( non je ne m'arrange pas à avoir pas mal d'armes sur moi, je ne vois absolument pas de quoi tu parles... ) pour que le chignon tienne. Ça dépend de ce que je fais, en fait. Même si le plus souvent, mes cheveux sont noués en une queue de cheval haute. Hm ? Quand ils sont lâchés, ils m'arrivent entre le milieu de la cuisse et le haut des fesses. Ça t'aide pas ? J'm'en fiche, mon coeur... ~♥

Mes vêtements restent très basiques, quoique très londonniens à ce qu'il paraît. Quoi, je doute ? Bah en même temps, j'ai un peu grandi habillé avec des robes vu que personne n'a été fichu de remarquer que j'étais un homme. Et j'ai grandi dans la forêt avec trois femmes chiantes à l'extrême, d'après le conte d'où je suis issu. Donc vous comprenez bien que style londonnien, bah ouais peut-être, mais j'en sais rien. Et je m'en fous. Surtout ça, en fait. Bref... Une tenue en cuir, simple. Des bottes en cuir, sans talons obviously. Une veste en cuir en queue-de-pie ( du moins elle en donne l'impression ) par-dessus le tout. Et du cuir noir, mes chéris. J'ai un trèfle dessiné dans le dos de ma veste, qui est un dégradé de rouge pourpre ( contours du trèfle ) jusqu'au gris foncé très foncé quasiment noir ( milieu du trèfle ). Je suis la rose qui trèfle, pour ne pas vous servir...

Des cicatrices ou tatouages ? Yup. Où donc ? Attends, retournes-toi un instant, please. I'll show you... *Et Cat' décapita la tête de cette pauvre âme inconsciente*




« Oh my Cat, you're so beautiful inside... » « Oh really ? But you're not so deep enough, honey. Come, come with me... »



~ Point of view of mister Bestia, Catherina Ier du nom ~

× Première chose à savoir sur moi. Même la Nonchalance n'est pas aussi nonchalante que moi, à un tel point que vous allez vous dire que ce n'est qu'une façade. Mais non, mon coeur, ma nonchalance level seven infinity est réelle. Je suis très lent dans mes gestes, je me fous de tout, la morale m'est totalement étrangère ( depuis quand être marié signifie ne plus avoir le droit de coucher à droite à gauche en haut et en bas ? C'quoi c'te connerie... ? Quoi man, t'as envie de coucher ailleurs alors que t'es marié ? Hm... Ce que je sais, c'est que t'es dans mon chemin, et que tu me gênes. Dégages. ), et j'ai des centres d'intérêts bien différents de la normale. C'est ça, être nonchalant. Cela se voit sur mon visage, tu le vois très bien que j'en ai rien à carrer de ta gueule chaton, que t'aies une belle ou une sale gueule n'y changera rien.

Tu vois très bien sur mes expressions que je suis désintéressé par tout, que même toi tu m'intéresses pas parce que j'en ai strictement rien à foutre de toi. Bon, si tu ne t'attardes que sur mon visage, là c'est clair que t'es mal barré et surtout que tu n'arriveras plus jamais à me comprendre. Et que t'es un putain d'être stupide et camé au dioxygène, mais là j'peux rien pour toi, man, j'ai la même drogue. Bref... C'est ainsi, j'ai un manque cruel de vivacité. Lent dans mes gestes, lent dans mes réponses. J'ai mis plus de sept ans à répondre à une question simple. « Quelle heure est-il ? » *sept ans plus tard* « Il est neuf heures trente du matin, j'veux dorm-... Putain de merde ! ».

× Première chose à savoir sur moi, je suis nonchalant ( c'est bon, c'est passé dans votre cervelle de moineau ? ) ( non j'te vise pas Fromage-sur-pattes de la Fontaine ), je-m'en-foutiste à souhait ( et non, pas du tout désintéressé de la vie, ça c'est qu'une façade man ) ( encore faut-il que tu saches que c'en est une, certes certes... ), et... putainement paresseux. Ah ouais, ça c'est le truc que vous ne soupçonneriez jamais de l'As de Trèfle que je suis. La paresse m'habite, conquiert mon corps et mon âme. Vous ne vous imaginerez jamais l'effort qu'il me faut pour me réveiller ( un quart d'heure ), sortir de mon lit ( une demi-heure ), pour m'occuper de mon corps ( quatre heures ), m'habiller ( une heure ), pour traverser ma chambre ( quarante-cinq minutes ) et ouvrir cette putain de porte ( une demi-heure ) chaque putain de matin.

Comment ça, j'suis insomniaque donc techniquement j'me réveille pas ? ... Comment ça, je passe pas mes nuits à faire ça... ? Tu gênes, dégages bis. Quoi ? Comment ça, ce n'est que le schéma de mes rares jours de repos ? ... Quoi encore ? Hein ? Que je ne suis pas le seul à m'occuper de mon corps durant ces quatres heures entières ? Bah évidemment, chaton. Hm ? J'suis une catin ? Ben voyons... Je suis juste un androgyne très perverti à l'indécence et ses débauches. Et je dois avoir un bon karma parce que je tiens super bien l'alcool. Hahaha... Vous ne vous attendiez pas à ce que l'As de Trèfle soit comme ça... Je vais vous livrer le plus grand des secrets...

× Je n'ai que des buts très précis dans la vie. À savoir... ? Contempler le bleu du ciel ensoleillé, dormir, contempler le vert de l'herbe, dormir, contempler le vert des feuilles et le vert des tiges de plantes, dormir, contempler le marron de la terre et des écorces, dormir, contempler le rouge du sang que je viens de faire couler d'une proie qui était sur ma liste, dormir, contempler le bleu du ciel de la nuit, dormir...

... et trouver une réponse à la question existentielle de ma vie. Pourquoi le blanc n'est pas noir ? Ouais, parce que le blanc et le noir sont faits à partir des mêmes couleurs et des mêmes nuances, alors par quel putain de miracle mal enchanté le blanc est blanc et pas noir bien que ce soit logique que le blanc soit noir hein ? Quoi, c'est logique que le noir soit blanc ? Non, c'est logique que le noir soit rouge. Tu vas pas me faire croire que le sang n'est pas rouge sombre, donc c'est qu'il y a du noir dans le rouge et inversement, mais ça c'est pas grave. Pourquoi ce putain de blanc n'est pas noir, bordel de shit ?

~ Pour ne pas résumer ~

Décodons ce que vient de dire Cat pour faire un résumé de sa personnalité. Catherina a des centres d'intérêts bien différents de la norme et bien déjantés ( ah tiens... ) et surtout, il est superbement nonchalant. Ça, c'est clair. C'est un gros paresseux qui ne pense qu'à dormir et contempler ce qu'il souhaite et ce qui le passionne. Ça, c'est clair. Il est putainement vulgaire sur les bords et parle plus dans le registre familier... Ça, c'est clair. Il est très lent dans ses gestes et ses réponses, mais les questions existentielles qu'il se pose semblent foisonner dans son esprit à la vitesse de l'éclair... Ça, c'est clair. Il est je-m'en-foutiste par excellence, n'a aucune notion de morale et est un pervers de l'extrême. Erhm. ... Ça, c'est superbement clair.

Venons-en à ce qu'il sous-entendait, mais qu'en tant que narrateur sadique je ne développerais pas. Cat est quelqu'un de très franc ( sans aucune délicatesse, pas de tact, qu'une franchise très crue, ce qui est plus un défaut qu'une qualité ) qui ne parle que quand il a quelque chose à dire et surtout uniquement pour dire ce qu'il pense. Sinon, il se tait, ce qui peut expliquer qu'il soit très silencieux. Il n'a absolument aucune pudeur, aussi, au cas où ce n'était pas compréhensible. Cat sait manier aussi bien les armes qu'il planque sur lui que son corps que les mots. Son sarcasme et son humour noir sont une de ses plus grandes armes, avec son côté provocateur ( ... hm... oui, dans ce sens-là aussi ) et Cat est d'une insolence plutôt conséquente.

Nous n'avons cité que des défauts, pour l'instant ? Et des qualités ? Mais il n'a pas de qualités, le petiot, c'est un être illogique et cela se montre même par le fait que sa logique et la votre n'ont absolument rien en commun. Bon, une qualité ? Ses sens olfactif ( ++++++ ), auditif ( ++++++ ), visuel ( +++ le jour, ++++++ la nuit ), tactile ( +++++ ), gustatif ( + ) et sa mémoire sensitive ( qu'elle soit olfactive ( ++++++ ), auditive ( ++++++ ), visuelle ( +++++ ), tactile ( ++++ ) et gustative ( + ) ) sont absolument spectaculaires. Mais c'est pas une qualité, parce qu'il y a tous les inconvénients qui vont avec. Du genre migraine, céphalées, tout ça. Bon, une qualité... Allez donc les découvrir par vous-même. ... Pour peu que vous en trouviez une.

~ De réputation ~

Haha, de réputation, ça va se résumer assez vite. Il est très connu pour sa nonchalance je-m'en-foutiste, mais également pour être d'un calme olympien et de toujours garder son sang-froid. Et c'est vrai, Cat' n'est pas quelqu'un qui sait s'agacer. Il ne sait pas s'agacer. ( être exaspéré oui. Être frustré aussi, mais là c'n'est pas le même domaine chaton... ) Ah par contre... Cat est très connu pour agacer son entourage avec une facilité déconcertante. Vous êtes prévenus...

Il est aussi très connu pour sa lenteur mais aussi pour ses talents d'assassins hors pair. Assez contradictoire, hm... ? C'est ce qui a attiré le mystère de Cat... l'incompréhension... et l'agacement, pour beaucoup. Ouaip, c'est l'andro-... le mec le plus lent de l'univers qui est l'As de Trèfle. Anguille sous roche... ? Et ouais, là c'est un problème de mentalité de masse. Cat est mystérieux, donc forcément, ça jase un max sur lui. Même si dans le cas de Cat', ça jase, mais respectueusement.

Il a une oreille partout, attentive, qui retient tout. Et ça, il est très connu pour ça. Personne n'oublie qu'il tue avant même que l'intéressé ne s'en rende compte, et sans que personne ne s'en aperçoive. Pas de trace. Seulement une rose rouge qui a fleuri sur sa cage thoracique, à l'emplacement de son coeur... inexistant désormais.

Pour finir... ? Ça, seuls ceux qui y ont goûté le savent. Catherina est une drogue à lui tout seul. Goûtez-le, quelqu'en soit la manière, vous ne l'oublierez pas. Goûtez aux pétales rouges de cette rose, cette magnifique rose qui se nomme Catherina. Goûtez donc, et laissez-vous lacérer par ses épines. Ça fait mal, hm ? Et pourtant, vous en redemandez. Et pourtant, oui, pourtant, vous aimez ça.

En tant que narrateur, je n'ai qu'une seule chose à dire. Méfiez-vous. Il reste l'As de Trèfle. Vous croyez savoir quelque chose de lui avec ces maigres mots ? Mais vous ne savez rien, pauvre âme. Et cela vous attire. Qu'à cela ne tienne...

Mais n'oubliez pas qu'il est un assassin. Qu'il est l'As de Trèfle. Ne l'oubliez pas.
Comme chaque personne qui connaît sa réputation ne l'oublie pas.

L'As de Trèfle est dangereux. Très dangereux...
Et insaisissable. Sauf qu'une fois que vous l'avez approché, vous lui courrez après...

Et vous oubliez qu'il est l'As de Trèfle.
On vous avait prévenu... Méfiez-vous. Méfiez-vous de la rose qui trèfle à mort...

Je me permets un petit HRP pour signaler deux choses ; vous n'avez que le point de vue de Catherina et la réputation qu'il a auprès des autres, et je cache encore aux yeux de tous qui il est vraiment. M'en voulez pas. Mais sinon, ce n'est pas marrant m'voyez... Pas taper ;;




« Oh my Cat, you've so much suffered in the past... » « So let me forget my pain with your body, sweetie... »



Catherina venait tout juste d'ouvrir la porte de sa chambre, avec autant de vivacité qu'une tortue escargottée en fin de vie. Il détestait ça. Il venait enfin de sortir d'une vraie nuit de sommeil ( erhm... trois heures de sommeil, c'est énorme pour lui ) ( erhm bis... il s'était endormi durant la journée ), et il fallait qu'il se fasse réveiller parce que son altesse royale voulait exécuter un cuisiner qui avait soit-disant tenté de l'empoisonner ( fait véridict, mais ça Cat s'en contrefoutait comme de sa première lettre prononcée ) et qui avait réussi à s'enfuir grâce à un pouvoir d'invisibilité. Catherina soupira et tourna la tête vers sa chambre, qu'il n'avait toujours pas quittée au passage.

Une heure et demi plus tard, lorsqu'il fit l'aller-retour entre l'anneau qu'il avait oublié d'enfiler et la porte, Catherina franchit le premier pas hors de sa chambre et se trouva nez à nez avec une aiguille.

- C'est déjà putainement chiant de marcher, faut que j'esquive des aiguilles qui sortent du mur, maintenant. ... Je veux dormir, bordel de shit...

***

Si vous saviez à quel point Aurore – dit Églantine dans une vie qui n'a jamais existé – a maudit Charles Perrault de tout son coeur, vous comprendrez qu'il en avait absolument marre de revivre la même vie des énièmes et énièmes putain de fois. Chaque nouveau livre imprimé, banzaï c'est reparti, chaque livre entamé par un lecteur, banzaï c'est reparti... Et naturellement, la partie où il dormait était la partie la moins longue du conte. Est-ce que vous saviez à quel point il avait envie de dormir, lui ? Et à quel point il en avait sa claque des trois marraines insupportables qui pensaient comploter dans son dos alors qu'il les avait entendues ( faut pas être un génie pour ça, en même temps ) et qu'il connaissait d'avance leurs complots ( même réflexion bis ), mais qu'à chaque fois il devait faire la gentille petite princesse obéissante, puis la gentille fem-...

Ah ouais ! D'ailleurs. Aurore a une question putainement existentielle à poser à tous les auteurs qui ont l'idée de torturer un personnage en lui créant une histoire puis un bouquin. Expliquez-lui pourquoi les princesses sont toujours fragiles et innocentes ( quoi Rebelle ne l'est pas ? Visez la fin, question fragilité elle est comme les autres princesses ) ? Oui, il insiste. Pourquoi elles sont toutes putainement innocentes ? Vous pensez qu'il s'est passé quoi quand le prince l'a réveillé en lui roulant une pelle ? Quoi, il l'a embrassé chastement ? ... Mais les princesses sont les premiers personnages d'un conte à ne pas être innocents bordel de shit.

Bref, vous pensez qu'il s'est passé quoi ? Non mais sérieux, y a une ellipse de malade et le récit reprend à « et le prince emmena sa princesse dans son château, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. » De une, comment on a des enfants ? Voilà. De deux, comment on a des enfants ? Quoi c'est la même question ? Non. De une, faut passer le point de non retour pour pouvoir avoir un enfant. Et de deux, les hommes entre eux ne peuvent pas avoir d'enfants. What darling ? Aurore est un homme, rappelez-vous... Ah, d'ailleurs ! Une autre question existentielle, que pour Charles Perrault cette fois-ci.

Pour quelle putain de raison Aurore a dû se piquer à un fuseau ? Vous allez me faire croire que l'auteur était saint d'esprit ? Mais oui. Parfaitement saint d'esprit pour piquer une femme ( qui était un homme d'ailleurs ) à un fuseau. Ben voyons... Ah, se piquer le doigt. Et ? Ça reste pas saint d'esprit, bordel. Bon, Aurore adore ce passage parce qu'il peut enfin dormir... pendant moins d'une putain de journée ! Ouais, « ils vécurent heureux », des clous...


***

L'aiguille se déplaça sous les yeux nonchalants de Cat, qui ne souhaitait que dormir. Au bout d'un moment, il se rendit compte que l'aiguille était en fait une épée ( nonchalance et paresse, quand vous nous tenez... ) et que c'était pour ça que le truc était aussi long et menaçait sa gorge. Notre Platiné soupira et se mit à chantonner.

- Wrong...

À tous les coups, l'As de Carreau savait déjà. Le pouvoir de la personne sur la liste noire de la Red Queen n'était pas l'invisibilité. C'était pareil à un fantôme, mais un vrai. Et un vrai fantôme, on peut le voir seulement si le fantôme le désire. Le fantôme approcha donc, et pile au moment où il allait attaquer Cat, il redevint normal. Il n'était plus un fantôme, quoi, suivez.

***

Un jour, toutes ces données ont changées. Aurore s'est dit que l'auteur s'était enfin mis à écrire intelligemment, mais il n'en fut rien. Tout se stoppa autour de lui, et il fut catapulté au beau milieu d'un bal ( Catherina le saura plus tard, mais quelqu'un l'avait fait passer dans un autre conte ). Par un concours de circonstances, ce bal était en fait l'annonce du mariage entre un prince et une femme. Et par un autre concours de circonstances, il n'y eut pas de mariée. Vu qu'il n'y eut que des mariés. Le prince, et Aurore. Anneau d'or surmonté d'un petit rubis passé au doigt, et Aurore fut de nouveau catapulté ailleurs. Il apprendra plus tard qu'il venait d'être extrait par l'Auteur.


~


Ça y est. Il voulait dormir... Et vous savez où il a atterri, Aurore ? Aurore n'existait plus. Désormais, c'était Catherina. Pourquoi ? Parce qu'il l'avait décidé. Bref, où avait atterri Catherina ? Ici. Dans un endroit qui, il le saura plus tard, se nomme Wonderland. Notre miaou soupira, et dut apprendre à vivre dans ce monde. Et nous passerons toutes les débauches par lesquelles il est passé. Un beau jour, il fut agressé par un homme. Plus exactement, fut abordé par un homme de manière très agressive et... Aurore bâilla. L'agressif avait dit 'demoiselle'. Et Aurore voulait dormir. Et c'est ce qu'il fit, après avoir décapité le monsieur. Comment ça, gratuitement ? Il avait gentiment prévenu le monsieur qu'il le gênait et qu'il devait dégager, chose que le monsieur n'avait pas faite. Qu'il s'estime heureux, Cat' avait cueilli une rose rouge pour lui, et l'avait même déposé sur son coeur. Si c'est pas gentil de sa part...

Wonderland ne fut pas un monde rose, mais cela plaisait à Cat. Un vrai monde, un monde où justement rien n'était rose. Sauf le territoire des FTWatters, mais bon, le principe restait le même. Catherina était en train d'apprendre à vivre une vie réaliste. Une vraie vie.

Et oui. Enfin, il vivait sa vraie putain de vie.


***

Catherina revint sur terre. L'homme avait voulu l'attaquer, mais il s'était heurté à un mur d'écorces. Un mur d'écorces pas du tout aussi fragile qu'il ne le laissait croire. Cat se mit à bâiller, une carte devant ses lèvres, qu'il regarda. Hm, le sept de carreaux ? Il rangea la carte dans son étui, étui qui se trouvait... quelque part sur lui.

- You was in the wrong place at the wrong time, baby...
- 'me fait pas rire, c'est toi qui va crever.
- Putain, mais que fait le Fromage-sur-pattes de la Fontaine...


Et Catherina s'en alla hors de sa baraque, quelque part à l'abri des regards indiscrets. Et là, sa barrière d'écorces disparut, et lui montra un homme, épée à la main, déjà prêt à l'attaquer. Notre Platiné bâilla de nouveau, alors qu'il se faisait encore attaquer.

- J'suis pt'êt déjà mort, mais le seul qui va crever c'est toi.
- J'veux dormir, putain...


***

Cath' avait appris à côtoyer ceux qui avaient des pouvoirs. Il avait été traqué pendant un certain temps parce qu'il foutait la merde ( lire : tuait un peu trop ) un peu partout, et ce de manière totalement aléatoire. Bon, y a bien des fois où il s'en était pris des sevères dans la gueule, aussi. Pas que dans la gueule d'ailleurs, m'enfin... Mais la grosse faiblesse de Cat était... très simple. Il avait encore son âme sur lui. Comment a-t-il réussi à survivre avec son immanquable lenteur, sa lenteur si lente qu'elle est plus lente que la lenteur elle-même... ? Posez-vous la question, et rappelez-vous d'une donnée importante ; il avait encore son âme, donc pas encore de pouvoir.

Bref, ce fut une femme qui lui mit le grappin dessus. Une femme qui était loin d'être seule. Une femme qui avait réussi à être là pile quand Cat avait tué un aristo' qui n'avait pas été foutu de dégager du chemin de Catherina le Ier du nom, à la suite de quoi il avait été... bah... tué. Sauf que là, donnée que la nonchalance de notre Platiné avait oublié de récupérer, c'est qu'il était en plein Bellua. Bref, ladite femme posa une main sur l'épaule de Cat. Voulut la poser. Il avait bougé. Lenteur de Cat 1, rapidité de la femme 0.

- Enfin j't'attrape, toi. Y a même tout le gratin qui est là pour toi, avoues que c'est classe. J't'aime bien, tu sais ? Y a que les vraies femmes qui arrivent à m'échapper.
- Je suis un homme, connasse.
, dit alors Catherina avec une voix veloutée et suave.
- ... Qu-... QUOI ?! Un h-... Putain de merde ! D'jà qu'y a que la Red Queen que je tolère, tu vas pas me faire croire que j'ai été tournée en bourrique par un homme, hell shit !
- Shut up bitch, you're getting on my ears. Stop yell, bloody git.
- I want to feel the pain and the bitter taste...


Le dernier mot que la femme prononça fut étouffé par un geyser de sang qui jaillit brusquement de ses lèvres. Cath s'était rapproché, depuis le temps. Et l'avait mordue. Mordue à sang. Plus qu'à sang. À un tel point que la trachée de la madame n'acheminait plus de l'air, mais du sang. Quelqu'un avait souri dans l'assistance. Tandis que la femme s'étouffait dans son propre sang, Cath l'acheva... comment ? Son geste ne fut pas visible. Peut-être qu'en fait, la petite pichenette qu'il avait assénée au front de la femme avait suffi, vu qu'elle était déjà mourante.

- On the blood of my lips, again...

Catherina ne savait pas qu'il venait de tuer l'As de Trèfle. Pas plus que la personne qui avait souri était la Red Queen. Mais quand il s'en rendit compte, il lui lança un pendentif, ce qui fit sourire la Red Queen encore plus. Car oui, Cath' venait de lui donner son âme de la plus nonchalante des façons.

- Trop aimable. Tu ne peux plus revenir en arrière, désormais.
- Ça dépend. J'dois faire quoi ?
- Remplacer l'As de Trèfle que tu viens de tuer. Et, big news, tu pourras dormir. Et même te faire tuer si t'es pas assez fort, vises un peu la classe.


Catherina bâilla. Et alla dormir.
Comment ça, il y avait la Red Queen en face de lui ? Rien à foutre. Il voulait dormir, bordel de shit. Donc vous le laissez dormir. Sauf si vous voulez crever, mais auquel cas demandez-lui directement, ce sera plus simple.


***

- Une dernière chose à dire ?
- Oui. You used the wrong method with the wrong technique.


Cette fois, quand l'homme voulut l'attaquer, une mer de sang ruissela de sa bouche en une éruption volcanique sanguine qui n'atteignit pas Catherina. La dernière chose que l'homme sentit fut le vent sur sa peau. La dernière chose qu'il sentit fut une abominable odeur de sang et celle, beaucoup plus âcre, de la culpabilité d'avoir oublié qui étaient ses adversaires. La dernière chose qu'il goûta fut le sang qui s'échappait de sa bouche. La dernière chose qu'il vit fut Cat qui avait une carte entre les doigts, posée sur ses lèvres. Il ne vit pas de quelle carte il s'agissait. La dernière chose qu'il entendit fut une voix doucereuse et séductrice, en totale contradiction avec le désintérêt qui suintait des pores de l'expression du visage du Platiné.

- Joker...

L'homme tomba à terre. Un trou béant dans la poitrine. Il n'y avait plus rien à l'emplacement de son coeur. Seulement sa cage thoracique, et une rose aux pétales transparentes. Catherina se pencha pour s'agenouiller et caressa les pétales transparentes de ses doigts fins.

- A million miles from home, you're walking away...

Les pétales transparentes se colorèrent, puis allèrent ainsi dans un rouge sang splendide. Catherina sourit et se redressa, retrouvant ainsi toute sa nonchalance. Il tourna la tête de côté, ayant senti qu'il était pris en joue.

- C'était ma proie !
- Il fallait être plus rapide, ma caille...
- C'était ma proie, putain !
- Want some cheese, honey ? I'll going to sleep in a few minuts...


~ To be continued ~




♦ Pseudo HRP? :Night. C'bien plus simple. =w=
♦ Parles nous de toi : J'ai 567 ans ( no rage man, j'accepte de partager quelques décennies ) ( ... si t'as de quoi payer ) ( t'as cru que j'étais généreux ou quoi ? Hahaha... ) ( Pauvre âme... ) et je suis toujours aussi enfoiré qu'à mes premiers jours. 8D Vous me connaissiez déjà, y a pas mal de temps, mais j'avoue que j'ai pas mal changé. So much feels in here dear, j'étais trop nostalgique de ce fofo, fallait que je revienne. ;; Et sérieusement, j'suis majeur et vacciné, dear. o/ À 567 ans, en même temps, c'est un peu obvious. /o/

Ah, aussi. J'ai quelques soucis d'ordi ( du genre, impossible d'envoyer des messages depuis mon ordi sur un fofo de FA, donc du coup c'est un peu la loose. Je suis à la médiathèque, là. Mais vous êtes chanceux, mon portable marche. Donc vous comprenez bien que je vais mettre plus de temps à faire tout via un pétard de portable petit... ), donc... Voilà. 8D
♦  Comment es-tu arrivé ici? : Autre. :face:
♦ Quelque chose à nous dire? : J'vous poulpy tous. ( poulpy = aime ) ( et btw, j'aime les poulpes *w* ) Ah ouais. Cette fiche doit être une pure catastrophe, j'ai écouté Depeche Mode – Wrong & Woodkid – Iron pour la faire. Ça va chier... x)
♦  Avatar : Kamui Gakupo, de Vocaloid. Version blond platine, parce qu'il est trop cute djgbhxdkjg.
♦  Rang désiré : Bloody Princess. ( Haha, juste pour faire chier mon perso. Si je suis pas aimable envers lui, pour une fois que j'suis pas trop sadique envers un de mes personnages, Cat is lucky. )



Dernière édition par Catherina A. Bestia le 29/8/2015, 20:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Catherina || All bodies have blood...   19/8/2015, 23:48

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
Fufufu ~ Rebienvenue ;^; j'adore ton perso et la fiche est juste superbe dxcqdqfifsj doij <3 (et très agréable à lire *w*) j'aurais juste une petite requête concernant le moment où tu parles de l'Auteur, en fait il peut juste extraire les personnages, ou à la limite modifier leur histoire, il ne peut cependant pas les faire passer d'une histoire à l'autre . Il faudrait juste modifier ce petit détail et je pourrais te valider /o/

Bon courage pour les modifications! :)

Edit : Les modifications ayant été faites, je te valide /o/



Tu es validé!

Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar et ton personnage, ton pouvoir. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
 

Catherina || All bodies have blood...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-