Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    20/8/2015, 21:37



avatar
Invité
Invité
Biancabella e la biscia sua sorella


Blanchebelle

♦ Nom civil : Blanchebelle suffira.
♦ Age : La vingtaine d'apparence, tu fais plus jeune et vieux, plus fragile et sulfureux.
♦ Existe à Wonderland depuis : Tu es arrivé ici il y a peu de temps, pour dire, cela fait à peine quatre ans.
♦ Orientation sexuelle : Pansexuel.
♦ Groupe : Crownies.
♦ Race : Déjan'thé, petit bout de personnage sorti par caprice de l'Auteur.
♦ Origine : Blanchebelle et le Serpent.
♦ Fonction : Exécuteur, et serpent de malheur.
♦ Âme : Ton âme n'a point été donné contre de l'or, elle est entre les mains du Père Castor. Tu te demandes bien si elle a un jour existé, après tout, elle est aussi ignoble qu'abîmée.
♦ Particularité : Tu respires une étrange clarté, rien de bienveillant, pas même de quoi aveugler. Ton conte t'a fait ainsi, homme au charme féminin, ta beauté fait rager les plus belles. Et ta beauté est ta pourriture. Car si de tes cheveux tombent des joyaux, si de tes mains s'écoulent des fleurs, ton âme est aussi noire qu'une ombre en ses dernières heures. Tu es de ces serpents aux écailles encore apparentes, et dont les yeux laissent traduire une lueur aussi malsaine qu'étincelante. Tu es blanc saurien attirant tes pairs, au cou marqué, beau à en crever, ignoble à en mépriser.
♦ Pouvoir : Blanchebelle, tu as un certain attrait envers les animaux à écailles, ceux-ci t'apprécient comme tu en prends soin. Après tout, tu es l'un des leurs, ils sont l'un des tiens. Alors, tu es Reine des écailleux, susurrant à leur oreille quelques propos douteux. Tu ne peux devenir eux, mais tu les commandes, tu les attires, tu les entends, et tu en soupires.

Cependant, plus tu chercheras à utiliser ce don, à attirer tes pairs pour les faire tomber en pâmoison, et plus tu deviendras eux. Tes écailles parcourront ta peau, d'étranges cornes ressemblent à celles d'un cerf pousseront sur ton crâne. Si ce sort funeste ne devrait t'inquiéter puisque tu apprécies tant ces sauriens, il y a ce petit problème non des moindres. Plus tu deviendras cette monstruosité à écailles, plus tu t'enlaidiras, chose que tu haïras, et plus tu perdras ta conscience, ne devenant qu'un monstre détestant son reflet, de plus à Wonderland.
♦ Classe sociale : Noble à n'en point douter, par chacun de tes gestes calculés, mais un noble déchu, Reine de son livre cherchant bien son royaume et son ancien rang. Blanchebelle veut retrouver sa place, ses titres et ses serpents. Malheureusement, son royaume a été enlevé par le vent. Pauvre petite folle pleurant au firmament.
♦ Participant au Game of Madness : Hélas, entre participant et exécuteur il faut choisir, la solution qui ne parait la pire. Si certains se surprennent qu'il ne participe au jeu, la Reine déchue offrira un sourire sulfureux. Exécuteur donne des droits dignes d'une Reine, n'est-il pas ?


I'm FABULOUS!


De tes parures que l’on dégage, il s’écoule une vérité sans âge. De tes lèvres rosées, il s’y étale des couleurs ensanglantées. De tes crocs découverts y règnent des paroles poignantes, un sourire qui enchante. Blanchebelle, Blanchebelle, Blanchebelle, un peu comme la dame que l’on appelle. Tu n’apparais dans les miroirs, car les miroirs eux-mêmes se brisent à ton reflet. Tu es beau, Blanchebelle, tu es laid, Blanchebelle. Tu es la soie et le lin qui s’effleurent et s’abîment, la douceur d’une femme dans des idées cristallines.

Ton sourire est mince, aussi calculé que ton vernis rouge sur tes ongles longs. Tes yeux rubis vont à merveille avec ta peau aussi blanche que du coton. Des yeux minces, effilés, quelques peu rehaussés par tes pommettes creuses et tes manières sulfureuses. Tu es vil, Blanchebelle, si vil sous tes airs fragiles. Tu laisses un paraître noble et froid, qui de ce physique fait qu’on se méfie de toi.

Tes mains recouvertes d'écailles d'or, aussi froides que celles d’un cadavre caressent notre joli cou, tes lèvres embrassent par ironie plus que par amour, et tes yeux aux pupilles serpentines laissent entrapercevoir toute la noirceur de ton personnage et ses pourtours. Tu es noirceur sous tes beaux vêtements, toujours trop grands, toujours à laisser voir une épaule frêle, une jambe tremblante, avec l'innocence la plus préparée. Tu es maigre, Blanchebelle, tu es royal, Blanchebelle, une petite chose épineuse qui laisse sa langue siffler son mépris. Tu méprises, tu ris des yeux des manants te fixant, car tu es beauté, car tu es volupté, car tu es ignoble…

Un ignoble jeune homme au cou marqué par le serpent, aux écailles blanches au creux de tes reins, et ne parlons pas de la chaîne tatouée sur ton avant-bras. Tes doigts passent dans ta chevelure platine, courte, désordonnée au contraire de tes habits plein de beauté. Oh, tu es beau, Blanchebelle, être androgyne se croyant maître, usant de beaux mots, susurrant de belles choses, et étirant un malingre sourire. Tu es Reine déchue grattant les portes du paradis, Reine cherchant à retrouver ses sauriens sujets assujettis. Et de tes "s" pourléchés, chuchotés, laissant quelques courbes à notre oreille blessée, tu ramasses les cœurs brisés pour t'en faire un somptueux bouclier, tu pourfends nos bandages pour mieux une nouvelle fois nous faire tomber.

Tu pleures peut-être des diamants, Blanchebelle, tes cheveux laissent peut-être tomber des joyaux, Blanchebelle, tes mains lavées créent peut-être des fleurs Blanchebelle, mais ta bouche est la porte vomissant ton âme infâme, Blanchebelle.

Tu es beau à en devenir immonde.




Je suis fou, et vous?


Et immonde à en devenir beau.

C’est amusant, si amusant d’observer cette symbiose instable entre une beauté délicate et une laideur d’esprit innommable. Blanchebelle, si ton physique laisse à penser à une innocence et une bonté sans âge pour les plus ignorants, les plus avisés ne sont guère aveuglés. Ils ont déjà eu affaire à ton esprit précaire, à ta gentillesse éphémère. Ils savent qu’avec toi, tout t’est dû, et rien n’est laissé au hasard. Que chacun de tes mots au langage fort soutenu, de tes gestes cachent un but peu illusoire.

Tu n’es pas généreux pour rien, tu n’effleures que rarement par simple désir, tu attends toujours des autres un retour, car c’est ainsi dans ton esprit, tout doit te revenir un jour. Calculateur, charmeur et séducteur, il ne faut pas oublier ton côté hautain qui te joue bien des tours. Car tu hais que l’on te fasse la leçon, tu es comme un petit garçon, on ne t’apprend rien, tu sais déjà tout, et si vous ne l’écoutez, malheurs à vous.

Blanchebelle, Blanchebelle, tu joues si bien la comédie, tu caches tellement ton jeu. Blanchebelle, tu es capricieux, jaloux et envieux. Une Reine frappant du pied, lorsqu’il n’a ce qu’il a toujours souhaité. Une Reine sournoise et serpentant entre les fissures, les courbes, les lignes et les piques, aussi vile que les sauriens qu'elle adule ; tu retomberas toujours sur tes écailles, Blanchebelle. Tu es déjanté, Blanchebelle, comme tous ceux-ci présents, mais ta folie est de l’ordre de la mégalomanie. Tu veux tout, le trône, les sujets, les amours des uns, la haine des autres. Car tu es celui sans moralité, qui séduit un homme marié, celui qui rit à gorge déployée, lorsque tu as réussi à le faire tout abandonner. Mais tu disparais, dans tes beaux apparats, dans tes sourires embarrassés qui ne trompent que les ignorants et vont briser les victimisés.

Méfiance est le mot d’ordre, lorsque l’on entend parler de toi. Car tu apprécies jouer, parier, et surtout gagner. N’oublions pas ton côté si rancunier ; tu te joues des autres et il est interdit de se jouer de toi. L’ennui, Blanchebelle, c’est que tu te comportes comme une Reine, mais tu n’en es plus que l’ombre peu sereine. Tu es susceptible, enfantin et injuste. Tu es affectueux, tendre et tendancieux. Tu ne caches rien de fragile sous ce masque brisé que tu aimes abhorrer, tu es toi ; un bel homme laid.

Tu arriveras toujours à tes fins, de par ta volonté sans faille, et dans le même temps tu jetteras tes ouailles pour un rien. Seuls les animaux à écailles semblent trouver ta miséricorde et ton amour véritable. Pieds nus sur le sol boueux, tu fais face aux pires monstres sans même t’effrayer un peu. Car tu es Blanchebelle, et que tu ne courberas jamais l’échine devant personne, il faudra te briser le dos pour arriver à cette fin. Ce qui est à toi est à toi, ce qui est aux autres, sera bientôt tien. Tu veux tout, même l’impossible, tu te sens si vide. Oui, c’est ton immondice ; ta beauté est noircie par ton envie. Et l’Envie est ton mot d’ordre.

Pleurer pour vous apitoyer ? Quelle idée, quelle fierté ! Tu es celui qui joue pour gagner, et qui espère un jour perdre devant plus puissant, baisser la tête et te laisser dominer, avec la peur au ventre d'être toi-même brisé.





Il était une fois...




Un livre compte un seul  "il était une fois", qui se répète à chaque ouverture, à chaque page, à chaque émerveillement. Il était un livre coincé entre deux autres dans une bibliothèque peu connue, et qui fut ouvert par les mains de l’Auteur en dénotant une malheureuse note différente de celles des autres. Ce livre contait l’histoire de Blanchebelle et du Serpent. Et dans la folie de cet univers, les contes sont bien moins heureux que dans notre réalité.

Ses doigts parcourent les pages, tandis que Samaritaine s’engouffre entre les jambes d’une femme sans âge. Elle ne pouvait donner vie, et pourtant Blanchebelle naquit. Un petit garçon, qui effraya bien du monde, car la couleuvre et ses merveilleuses couleurs était enroulée trois fois autour de son cou. S’enfuyant sans faire de mal, elle laissa ses traces sur cette délicate peau. La marque du serpent qui, à jamais le suivra, serpentera sur son épiderme, sur sa clavicule, sur son torse et ses côtes.

Blanchebelle était beau, un bel enfant qui s’avérait fort intelligent, assez pour comprendre qu’il plaisait tant. Il ne s’en servait guère, mais il adorait plaire. Un jour, dans le jardin de son riche père, il découvrir au coin d’une rivière, une couleuvre, Samaritaine. Cette dernière effleura ses chevilles, et revint à sa place première, sifflant à son oreille ses mots :

« Blanchebelle, je suis ta sœur, tu es mon frère. Écoute ce que je dis, et ne désobéis, ainsi tout te sera dû, et tu seras heureux. Sinon, ton sort sera le pire de tous les sorts. Apporte un seau de lait, et un autre d’eau de rose, et je te promettrais bien des choses. »

Blanchebelle a dix ans, il est déjà fort envieux, il écoute ces paroles, et ne semble point peureux. Blanchebelle a toujours apprécié les reptiles, et l’histoire de sa naissance comptée par sa mère lui avait toujours plu. Le petit garçon courut donc jusqu’à la robe de sa tendre mère, il lui susurra son désir, deux seaux, elle ne savait ce qu’il voulait en faire. Pourtant, elle les lui donna, caressant une dernière fois sa joue.

Et Blanchebelle revint à sa tendre Samaritaine, qui susurra de nouveau : « Trempe-toi dans le seau de lait, puis baigne-toi dans l’eau de rose. »

Quel garçon fort candide, le saurien ordonne, et il obéit. C’est alors que Blanchebelle devint plus beau encore, et qu’il garda pour habitude et plaisir de se baigner dans un bain de lait, puis d’eau de rose. Alors oui, Blanchebelle passe bien du temps dans la salle de bain. Sa beauté n’avait de comparaison dans le royaume, et de la rivière il s’y écoula cette rumeur.

Samaritaine parcourait les flots, glissant jusqu’à son frère maître de toutes les eaux.

« Mon tendre et doux, vous qui vous ennuyez de trouver une mariée, j’ai cherché pour vous et ai attrapé une fleur de toute beauté. Mais elle est à peine éclose, et je dois vous avouer, que pour enfanter, elle ne pourra faire la chose. Pourtant mon tendre et doux… La beauté est primordiale, près de vos écailles. Dans dix ans jour pour jour, je vous ramènerai cette rose laiteuse, je vous le jure, vous serez heureux, elle sera heureuse. »

Le roi serpent étira un vilain et intéressé sourire, il embrassa sa sœur qui disparut dans un soupir. L’accord fut conclu, Blanchebelle n’en savait rien car Blanchebelle, vous le saurez pour sûr, ne sera point. Et Samaritaine, frère et sœur, sœur et frère, revint à Blanchebelle, lui inculquant bien des choses, caressant son âme comme sa peau, devenant son plus merveilleux bien, soyez en certains…

Et dix ans passèrent, Blanchebelle respirait la plus charmante des beautés, concurrençant bien des femmes, et les hommes voulaient se l’arracher. Un garçon aussi beau ne pouvait exister qu’aux côtés des plus riches et nobles partis. Mais Samaritaine glissait son avis, et Blanchebelle a toujours montrer son déni. Son paternel, attristé et colérique, ajouta :

« Mon fils, trouve une femme, marie-toi, trouve un homme, marie-toi, mais ne reste pas ainsi près de notre rivière, ou tu vieilliras et ne sera qu’éphémère. Demain, tu auras vingt ans, je te laisse ce temps pour choisir un prétendant. »

Blanchebelle ne savait plus quoi faire, mais Samaritaine était catégorique, il devait attendre. Alors le jeune homme bien agacé de ne connaître ce but, tout aussi désespéré, pleura quelques diamants près de la rivière. De celle-ci se répandit de l’argent, scintillant, créant bien de l’émerveillement. Il vint alors le Roi Serpent, qui attrapa Samaritaine, tout en le toisant.

« Samaritaine, ma douce et tendre, est-ce celui que tu oses prétendre ? »
« Mon tendre et doux, il est tout à vous. »

Blanchebelle ne tomba pas amoureux, car rappelons-le, il ne s’agit pas d’un conte de notre existence. Il effleura les écailles de ce Roi, comme si elles lui appartenaient déjà. Reine, quel beau titre pour une belle chose. Celui-ci serpenta jusqu’à lui, glissa sa langue sur sa joue, juste pour savourer son goût.

« Blanchebelle, je suis Roi sur toutes les eaux, sur les écailleux, comme les coraux. Samaritaine m’a vendu ta beauté, elle n’a pas menti, mais je dois t’avouer, qu’il existe un soucis. »
« Quel est-il, Grand Roi ? »
« Tu sais flatter, Blanchebelle, tu es aussi beau que les plus belles. Tu sais te comporter en société, Blanchebelle, et tu sais comploter. Tu es saurien dans l’âme, mais pas de nature. Aussitôt que tu rejoindras mon royaume, tu te transformeras en sulfure. »

Humain était Blanchebelle, malgré sa beauté extraordinaire. Et Blanchebelle serra les crocs, un Roi se présentait à ses pieds, et il ne pouvait s’y marier. Samaritaine entoura de nouveau son cou, et glissa ses quelques mots d’une douceur malsaine :

« Il existe une solution, frère et sœur. »
« Ô ! Dis-moi Samaritaine, que je rejoigne cet aimé et tes côtés ! »
« Blanchebelle, dévore-moi. »

Le jeune homme se figea sur place, les écailles caressant ses lèvres, et le Roi Serpent observant la scène, curieux et envieux.

« Ta nature humaine doit laisser place à celle serpentine, Blanchebelle, alors dévore-moi. »
« Et si je ne veux pas ? »
« Désobéis, et ton sort sera l’un des pis. Ne te l’avais-je point dit ? »
« Je veux te garder à mes côtés, Samaritaine, non te manger… »
« Et je serais toujours là, juste plus proche de toi. »

Et Blanchebelle cligna des paupières, d’une de ces manières montrant son acceptation, de ces manières que seule Samaritaine connaissait. Si un serpent ne pouvait sourire, elle le fit, et lorsque Blanchebelle ouvrit ses lèvres pour parler, il s’étouffa. Samaritaine s’engouffrait dans sa trachée, dans son estomac. Ses anneaux entourèrent alors son cœur, et ses écailles recouvrèrent lentement sa peau, tandis que ses yeux d’un bleu océan, devinrent deux rubis sanglants. L'ancienne Blanchebelle pas sans défauts disparue, pour une immondice aussi tentatrice que saurienne.

Deux natures aussi ressemblantes qu’opposées venaient de fusionner. Blanchebelle venait de recevoir le plus beau des présents pour une future Reine. Et son Roi montra ses crocs, effleurant son visage bien moins innocent de sa langue persifflante :

« Tu es désormais écailleux, Blanchebelle, et maintenant ma Reine. Rends hommage à notre Samaritaine. »

On dit qu’un jour, si on réussit à l’éventrer, le cœur de Blanchebelle serait protégé, par le corps d’un saurien d’un blanc immaculé. Il était désormais froid de l’intérieur, et chaud de l’extérieur, il se détourna de sa nature pour régner sur les océans.

Rappelez-vous, ce que l’Auteur avait remarqué, qui pourrait rendre un libraire fort attristé.

Blanchebelle aimait ses sujets, son royaume et son rang. Blanchebelle n’était pas si envieux qu’à présent. Seulement, Blanchebelle n’avait pas deviné que son livre était en parti brûlé. Et il vécut sans s’arrêter ce mélodrame dans son infinité.

« Qu’ai-je fait Samaritaine, pour mériter ce sort qui me punit ?! Je ne t’ai point désobéi… »

Son royaume était brulé, son corps ravagé. Blanchebelle hurlait à s’en briser. Il perdait sa beauté, autant que ses aimés. Tout n’était qu’enfer sur cette terre et cette mer, dans ce conte-ci, malsain et inconnu. Blanchebelle souffrait dans ce livre, aucun lecteur ne le remarquait.

Et il vint alors un sauveur au nom d’Auteur. Blanchebelle ne le remercierait jamais, trop orgueilleux et plein de rancœur. Lorsqu’il respira l’air libre, seul le bout de ses doigts étaient brûlés, il venait d’arriver à Wonderland, pays des déjantés. Où était son royaume et son Roi ? Où étaient ses sujets et les commentaires sur sa beauté ?

Si Blanchebelle était manipulateur, il le devint bien plus, car Reine déchue sans cœur, il voulait plus. Chacun avait son territoire et son chef, et lui n’avait que cendres. Qui avait donc brûler son livre ? Je me le demande… Il n’en est qu’il restait la Reine d’un lieu disparu et inconnu, mais une Reine ambitieuse voulant retrouver sa place de choix, et ne cherchant guère à changer son vil caractère fort amer.
Pour autant, le jeune homme restait bien proche des serpents et autres écailleux, il s’hébergea même chez eux. Il entendit parler du jeu de la Folie, et en étira un sourire mal avisé. Oh, il participerait, et s’il ne peut retrouver son royaume, il prendra un autre, il sera maître, et sa mégalomanie le perdra. Reine qu’il était, Reine qu’il souhaitait. Blanchebelle tirait sur ses magnifiques traits et lacérait sa peau tant la douleur lui était ignoble et lui empoignait le cœur…

Et c’est dans un rêve que le Père Castor vint à lui. Exécuteur il serait, bourreau des cœurs, en partie, devenir valet pour se rapprocher de l’ordre auquel il tenait, et abandonner le jeu de la Folie. Il n'y avait participé encore, mais désormais, il n'en avait plus tant l'envie. Exécuter n'est-il pas le meilleur des métiers ?

« Je règnerai comme une Reine ? »
« Tu t’en rapprocheras, peut-être. »

Croire qu’il laissait le choix à Blanchebelle, Père Castor était bien intelligent, il savait se jouer de l’orgueil du beau qui étira un sourire, persuadé qu’il venait de gagner. Quel idiot, à n’en point douter. Et c’est ainsi que Blanchebelle se mit à exécuter, un peu de pouvoir est mieux que pas assez. Il avait la réputation de sa fonction, tuant ceux sur sa liste, cédant à ses quelques caprices et faisant régner les lois du plus beau des jeux, auquel il ne participait. C'était un exécuteur souriant et poli, dont les mains aimaient caresser et étrangler, c'était une Reine aux envies effarantes et sanglantes, mais qui faisait rire comme souffrir... Idiot de petit Blanchebelle.

Ah, Blanchebelle, mort à l’intérieur, magnifique de l’extérieur, cherchant à remplir ce vide et à retrouver sa place. Cela faisait pitié. Après tout, tu trouvais cela injuste, tu n’avais jamais désobéi à Samaritaine, et tu était puni.

Méchant beau garçon…

Dois-je raconter la suite en Wonderland de ses péripéties ? Je vous en prie, je préfère attendre, voir et dénoter si ce livre-ci sera tout aussi brûlé... Après tout, quelques secrets bien gardés n'ont jamais tué.





♦ Pseudo HRP? : On m'appelle pas, on me siffle Blanchebelle suffit 8D
♦ Parles nous de toi : J'ai bientôt 22 ans, j'fais du rp depuis longtemps, et je me suis amusée à faire quelques rimes pour ce début de présentation, car j'aime les koalas. Aucun rapport je sais, oh et j'aime aussi les chats 8).
♦  Comment es-tu arrivé ici? : Top-site.
♦ Quelque chose à nous dire? : Très joli forum, et j'aime beaucoup le contexte, j'ai vu quelques fiches, pas toutes malheureusement mais elles étaient très intéressantes ! Et j'ai eu du mal à choisir mon groupe aussi, y a tellement de choix, c'est super !
♦  Avatar : Original de Tamia sur Zerochan.
♦  Rang désiré : Snake Queen  La meuf qui s'y croit trop t'sais /paf/



Dernière édition par Blanchebelle le 23/8/2015, 13:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    20/8/2015, 22:45

Voir le profil de l'utilisateur
Le Collectioneur des Curiosités


Messages :
73
Masculin
Age du personnage :
C'est un secret ♥
Pouvoirs / Particularités :
Pouvoir : Grâce à ses humeurs corporelles, Lucrèce peut conserver les cadavres. Particularité : l'espace d'un baiser, Lucrèce patage ses pensées avec l'autre.
Origine :
Rome antique.
Orientation sexuelle :
"Par devant, par derrière, de toutes les manières..."
Habitation :
Le Cabinet des Curiosités - Nain-Vert-Land
Fiche de personnage :
La curiosité est un bien joli défaut
avatar
Lucrèce
Le Collectioneur des Curiosités
Quel jolie petite chose hihi ♥

Bienvenue !



Something Wicked (That Way Went)
Ladies and gentlemen, boys and girls,
Have we got a special treat for you tonight:
Step right up and marvel at the Oldest Gypsy Witch.
Her eyes sewn shut, but she's not blind! She sees your every wish!
       
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    21/8/2015, 00:00

Voir le profil de l'utilisateur
I am the f*cking banana king!And I like trains!


Messages :
44
avatar
Charlie Unicorn
I am the f*cking banana king!
And I like trains!
Fufufu joli vava *w*

Bon courage pour ta fiche et si tu as des questions n'hésites pas o/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    21/8/2015, 05:15

Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Princess


Messages :
48
Age du personnage :
Il ne fait pas du tout son âge, il fait 23 ans le bougre...
Pouvoirs / Particularités :
Phytokinésie / Cartes et la malchance de se faire *toujours* prendre pour une femme aux premiers abords.
Origine :
La Belle au Bois Dormant...
Orientation sexuelle :
Bisexuel et ambivalent.
avatar
Catherina A. Bestia
Bloody Princess
Beau début de fiche... Haha, il fut un temps où j'écrivais ainsi, mais ce temps est désormais fini. #troll

En tous cas, j'aime bien ce début de fiche o/ Cat et BB ( c'plus court, la flemme d'écrire tout en entier ) ( non, mon perso ne déteint pas sur moi, c'est l'inverse actuellement. Hehe... Ça fait peur, mhm ? ) risquent de s'entendre super bien au niveau de leur androgynie respective. Bouh, ça va être marrant tout ça 8D

Hâte de lire ta fiche en entier, darling ~♥


Dernière édition par Catherina A. Bestia le 21/8/2015, 08:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    21/8/2015, 05:33



avatar
Invité
Invité
Une vipère ma Némésis °^°

Bienvenue =D
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    21/8/2015, 17:11



avatar
Invité
Invité
Lucrèce => Merci merci bel-ami, de ces jolis mots. En espérant visiter prochainement votre cabinet de curiosités, et réussir à en réchapper ! ~

Charlie => Merci de ces doux mots, si j'ai la moindre question, je viendrais immédiatement vous les poser, encore merci Charlie !

Catherina => Lorsque j'ai vu que tu utilisais les œuvres de Re°, j'ai su que j'allais bien m'entendre avec toi ! J'ai lu ta fiche, et je suis très intriguée par le moral de Catherina, qui n'en dit que peu, comme tu en souhaitais l'effet ! J'espère qu'ils s'entendront ! Merci de cet accueil ♥

Renard de la Fontaine => Très chère, je suis en effet vipère mais je saurais vous plaire, et vous flattez en espérant que vous me laisserez dépendre de vous ! Merci de cet accueil ça fait plaisir ! *^*

Brref, j'ai écris le mental, il ne me reste plus que l'histoire, en espérant que ça plaira et que je m'en sortirais, merci beaucoup de l'accueil, ça fait chaud au kokoro ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    21/8/2015, 17:58

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
Je viens de réaliser que j'ai même pas dit bienvenue °^° (sous forme de licorne je suis bonne à rien xD) du coup bienvenue! /o/ Et bon courage pour la suite!

En tous cas j'aime beaucoup la fiche et le personnage, j'ai hâte d'en découvrir davantage! :3



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    21/8/2015, 19:48

Voir le profil de l'utilisateur
Le Collectioneur des Curiosités


Messages :
73
Masculin
Age du personnage :
C'est un secret ♥
Pouvoirs / Particularités :
Pouvoir : Grâce à ses humeurs corporelles, Lucrèce peut conserver les cadavres. Particularité : l'espace d'un baiser, Lucrèce patage ses pensées avec l'autre.
Origine :
Rome antique.
Orientation sexuelle :
"Par devant, par derrière, de toutes les manières..."
Habitation :
Le Cabinet des Curiosités - Nain-Vert-Land
Fiche de personnage :
La curiosité est un bien joli défaut
avatar
Lucrèce
Le Collectioneur des Curiosités
Ooh Blanchebelle... tout dépendra de toi ♥

(Promis, je vais sortir hors de ce corps de pervers >:<)


Something Wicked (That Way Went)
Ladies and gentlemen, boys and girls,
Have we got a special treat for you tonight:
Step right up and marvel at the Oldest Gypsy Witch.
Her eyes sewn shut, but she's not blind! She sees your every wish!
       
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    22/8/2015, 08:33

Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Princess


Messages :
48
Age du personnage :
Il ne fait pas du tout son âge, il fait 23 ans le bougre...
Pouvoirs / Particularités :
Phytokinésie / Cartes et la malchance de se faire *toujours* prendre pour une femme aux premiers abords.
Origine :
La Belle au Bois Dormant...
Orientation sexuelle :
Bisexuel et ambivalent.
avatar
Catherina A. Bestia
Bloody Princess
( Promesse vaine //pan )
Tiens donc... Tu les as reconnues ? Je suis ému. Haha, il est très probable que nous allons nous entendre, en ce cas. Mais cela ne saurait concerner nos personnages, Catherina est bien trop franc pour Blanchebelle qui est loin d'être sage...

Mais qui sait 8D
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    22/8/2015, 19:40



avatar
Invité
Invité
Snow White => Merci, très chère Reine, j'espère que cette fiche ira, et vous plaira, je suis désolée elle n'est pas de toute beauté... Merci de cet accueil ♥

Lucrèce => Je me demande bien quel jeu découle de vos yeux sulfureux mon doux, j'aimerai y participer malgré tout ! (Azy il est bien ce corps hinhin /SBARF/ Et j'suis de l'avis de Catherina, il a toujours raison *lèche cul n°1*)

Catherina => Je suis du même avis que vous cher ami, néanmoins laissez-moi espérer, peut-être que la rencontre entre nos deux énergumènes saura vous intéresser. Oui, qui sait, après tout 8D

J'ai écrit l'histoire, qui est du caca je trouve, mais j'ai tellement mal aux yeux pour le coup @@ pardon pardon TT J'ai pas voulu trop en dire pour la fin, histoire que sur les 4 ans, je puisse construire quelque chose avec les autres membres, mais aussi pour le mystèèèère /SBARF/ De même que la rencontre avec le père castor n'est pas précise histoire de ne pas me tromper >< Veuillez m'en excuser TT
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    22/8/2015, 19:43

Voir le profil de l'utilisateur
Le Collectioneur des Curiosités


Messages :
73
Masculin
Age du personnage :
C'est un secret ♥
Pouvoirs / Particularités :
Pouvoir : Grâce à ses humeurs corporelles, Lucrèce peut conserver les cadavres. Particularité : l'espace d'un baiser, Lucrèce patage ses pensées avec l'autre.
Origine :
Rome antique.
Orientation sexuelle :
"Par devant, par derrière, de toutes les manières..."
Habitation :
Le Cabinet des Curiosités - Nain-Vert-Land
Fiche de personnage :
La curiosité est un bien joli défaut
avatar
Lucrèce
Le Collectioneur des Curiosités
Je me soigne, je me soigne, ou viens me soigner.
(J'ai l'esprit trop mal placé, en vrai xD)

Et j'aime flooder.


Something Wicked (That Way Went)
Ladies and gentlemen, boys and girls,
Have we got a special treat for you tonight:
Step right up and marvel at the Oldest Gypsy Witch.
Her eyes sewn shut, but she's not blind! She sees your every wish!
       
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    23/8/2015, 00:51

Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Princess


Messages :
48
Age du personnage :
Il ne fait pas du tout son âge, il fait 23 ans le bougre...
Pouvoirs / Particularités :
Phytokinésie / Cartes et la malchance de se faire *toujours* prendre pour une femme aux premiers abords.
Origine :
La Belle au Bois Dormant...
Orientation sexuelle :
Bisexuel et ambivalent.
avatar
Catherina A. Bestia
Bloody Princess
Je vous laisse espérer, en ce cas. Sur la rencontre de nos personnages, il y a fort à parier... Qui sait est la meilleure phrase pour tenir le suspens en extase... ~♥

@Lulu: Le flood c'est le bien \o/
( et ne t'en fais pas, niveau perversion. Les RPGistes ont juste... beaucoup d'imagination 8D )
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    23/8/2015, 10:24

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
Une très belle fiche et une très jolie plume, j'ai beaucoup aimé *w*
Par contre je vais juste te demander une petite modification avant de pouvoir te valider. Les éxécuteurs étant les superviseurs du jeu ils ne peuvent malheureusement pas y participer ^^" (Si un exécuteur veut tenter sa chance il doit abandonner son statut)

Bon courage pour les modifications, j'ai hâte de voir ce personnage en jeu *w*



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    23/8/2015, 13:46



avatar
Invité
Invité
Merci merci ma reine de ces doux compliments ♥ J'ai changé donc le "oui" pour un "non", de ce fait j'ai fait les changements, voici quelques citations en guise de justification :

Citation :
Exécuteur il serait, bourreau des cœurs, en partie, devenir valet pour se rapprocher de l’ordre auquel il tenait, et abandonner le jeu de la Folie. Il n'y avait participé encore, mais désormais, il n'en avait plus tant l'envie. Exécuter n'est-il pas le meilleur des métiers ?

&

Citation :
[...] tuant ceux sur sa liste, cédant à ses quelques caprices et faisant régner les lois du plus beau des jeux, auquel il ne participait.

Voici voici en espérant répondre aux changements demandés, pardon encore du temps pris >< ♥
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    23/8/2015, 14:45

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
C'est parfait! Et pas de soucis c'était rapide :3 du coup te voilà validé, je suis sur mon téléphone donc je ne peux pas m'occuper de te mettre ta couleur et ton rang mais je m'en charge des mon retour, désolée ><

Jediterai pour rajouter le message de validation de fiche XD



Tu es validé!

Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar et ton personnage, ton pouvoir. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle    



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Pourriture et pureté, ensemble dans un opposé •• Blanchebelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» S'aimer, c'est regarder ensemble dans la meme direction?
» Les opposés
» Je slacke, tu slackes, nous slackons ensemble dans le 71!![Ajouté]
» Jouons ensemble, dans ce monde remplis d'
» Jill Silversmth - Je suis fille des torrents, soeur des rivières. Et nous tournons, tous ensemble dans un cercle, une ronde à l'infini.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-