L'invité qui s'invitait seul [PV Mad Hatter]




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: L'invité qui s'invitait seul [PV Mad Hatter]   24/8/2015, 02:19

Voir le profil de l'utilisateur
La vie est un jeu. Alors....Jouons.^^


Messages :
9
Age du personnage :
29
Pouvoirs / Particularités :
/Immunuisé contre poison et substances toxiques/ Bloody Poison
Origine :
Black Butler.
Orientation sexuelle :
Pansexuel.
avatar
Lau
La vie est un jeu. Alors....Jouons.^^
«....Et donc je serai absent pour une durée indéterminée, car va savoir le temps que ça va prendre, patronne...."
Si j'escomptais un peu de rage j'en fus pour laissé compte. Ladite patronne se contenta de m'envoyer à la figure sa fumée d'opium d'un air blasée. Mais qui ne me départit pas de mon sourire :
« Décidément vous n'êtes pas drôle, patronne.. Quelle intérêt de vous taquiner si vous ne réagissez jamais ? "
-Et toi quel intérêt de revenir me taquiner à chaque fois si tu sais que tu vas rater ? Commenta placidement ma patronne reprenant une bouffée de son opium. Ce qui ne fit qu'accentuer mon sourire. Ah là là.. Il n'y avait pas à dire, j'aimais énormément son esprit  capable de répliquer à beaucoup de choses....Mais elle n'avait pas encore réalisé quelque chose.. Qu'il suffisait 'une réponse toute simple et imprévisible pour peut être la déstabiliser....Ce qui me fit sourire à nouveau et m'exclamer :
-Et pourquoi pas  ?
Tout ce que j'y gagnais fut une nouvelle bouffée d'opium en  plein visage.. Décidément son air intéressé par rien était fort, très fort.. Mais je ne désespérais pas.. Un jour, oui un jour, mes taquineries lui arracheraient une réaction...Ce n'était juste pas pour aujourd'hui... Pas grave....
-Et sûr ce, j'y vais.. Bonne journée patronne ! M'exclamai-je tout sourire en me hissant sur la pointe de mes pieds pour lui faire de grand signes comme si elle était loin de moi et comme si j'en avais besoin pour me faire remarquer....Mais un peu de mise en scène, ne faisait pas de mal...

Patronne qui me salua d'un :
« Tu as au moins fait prévenir de ton arrivée au manoir ?
-Non, pourquoi ? M'exclamai-je en souriant. Prévenir.. C'était ennuyeux au possible, ça... Ça ôtait tout le charme des surprises..... On s'attendait du coup à votre venue.. Ça n'avait plus aucun intérêt....Mais ça, visiblement ma patronne n'y comprenait rien... Et lui fit pousser un nouveau soupir et une nouvelle bouffée d'opium suivie d'un :
-Tu ne pourras t'en prendre qu'à toi-même si tu te fais jeter du manoir....
-Voyons patronne. Vous croyez vraiment qu'il va jeter hors de chez lui une âme qui vient se livrer ? Et puis, je suis sûr que lui aussi, ça doit l'ennuyer, tous ses gens qui s’annoncent.. Ça lui fera de la nouveauté....Commentai-je avec un sourire. Ah ça, c'était sûr... Il y avait tout à parier que ces ronflants pouvaient la lasser.. Et je doutais que le dirigeant d'un tel univers de fantaisie puisse être un vieil ennuyeux sans originalité.... Et mon commentaire s'assortit d'une nouvelle bouffée d'opium de la patronne avec un :
« On verra si la nouveauté lui plaît.... Essaye de revenir entier et dispo pour les clients...On a un chiffre d'affaire à faire...
-D'ailleurs à ce propos j'emporte de l'opium que j'ai payé évidemment, patronne..m'exclamai-je tout sourire.Autant en faire de la publicité pendant mon périple jusqu'au manoir... Et on dirait que vous vous inquiétez pour moi.. C'est touchant.. Mais rassurez vous, je reviendrai entier pour vos beaux yeux....
Et la patronne de me souffler la fumée au visage en s'exclamant :
« Garde ton boniment pour ceux qui en ont besoin...
-Pas de soucis, patronne....Lui sourit-je. Décidément, ma patronne était comme d'habitude imperméable au tout... M'enfin, un jour, je n'en doutai pas, j'atteindrai d'une manière différente sa carapace et pourrait jouer avec ses nerfs....C'était juste pas pour aujourd'hui...C'était tout...
Et j'embrassais plus par jeu que par véritable envie la joue de ma patronne avant de sortir d'un pas conquérant dans les rues du quartier commerçant.

A la conquête de quoi ? De mon destin. De ce pouvoir que devait me donner le don de mon âme. A la conquête de la connaissance du Chapelier dont je ne connaissais que l'existence....Et du manoir qui là haut se dressait.. Et entre nous la montagne russe.. Comme si ça allait m'arrêter, ça....A nous les montagnes russes....On allait encore bien s'amuser surtout que c'était la première fois que j'allais les prendre en direction du manoir....Il n'y avait qu'à espérer que les portes soient ouvertes à temps. Sinon.. Sinon, ben je flânerai ou reviendrai, aucun soucis....J'étais pas pressé moi....Voulait juste dire que c'était pas le moment tout simplement....En attendant....
« Mr Lau ? »
Oh.... Cette voix.. Celle d'une de mes clientes...Qui avait l'air déçue de me trouver hors de ma tanière... Et qui me fit pivoter vers elle et lui sourire, comme si de rien était...
« Oh bonjour Mademoiselle Ross ! Comment allez vous ?
-Vous n'allez pas au Natura's aujourd'hui ? M'interrompit la jeune fille, résolue à en venir vite à la raison de se déception....
-Non, pas aujourd'hui très chère mais demain sûrement. Mais ce n'est pas parce que je n'y suis pas que vous devez vous priver de nos merveilleux produits...Je ne suis qu'un simple vendeur, je n'en change pas la qualité....Lui sourit-je de mon air le plus charmeur.
Cette jeune fille avait sûrement quelque intérêt à venir souvent au Natura's pour me voir. Mais elle n'était pas pour moi particulièrement intéressante. Ce n'était qu'une cliente comme une autre.... Qui racontait souvent les même histoires et posait trop de question sans me laisser d'espace pour respirer....Et si il suffisait de lui faire du charme ou jouer les vendeurs éplorés pour la faire consommer, ce n'était pas un problème.. Ce n'était pas comme si le regret ça me connaissait...
Aussi rajoutai-je avec mon plus beau sourire éploré :
« Et ne changez pas vos plans, sous prétexte que je n'y suis pas. Ce serait dommage de revenir un autre jour alors que vous avez déjà fait le déplacement...
Ce qui m'attira une petite moue déçue de la jeune fille puis un :
-Vous avez sans doute raison.. Mais je reviendrai demain alors !
-Et comme toujours, vous serez la bienvenue. Susurrai- je doucement en lui souriant Pour la voir exulter de joie puis tourner les talons. Tien, pour une fois qu'elle n'essayait pas de savoir comment ma journée s'était passée et ce que j'allais faire.. Ça changeait.....Enfin un peu.. Et on aurait au moins une cliente.. Parfait. Tout se déroulait bien.

Ça méritait bien de se fumer un peu d'opium surtout qu'une envie lancée par ses volutes jetées se faisait ressentir....Quoique, je pouvais sûrement fumer chez le Chapelier.. N'empêche il fallait espérer que le Chapelier soit quand même plus intéressant que mes compatriotes du jour... Sinon, j'allais m'ennuyer ferme et là aucun moyen de m'échapper car pour remettre mon âme une fois lancé, je doute qu'on me laisse repartir aussi tranquillement sans l'avoir donné...Bah, à coup sûr ce serait amusant et va savoir le pouvoir que ça m'amènerait...Serait peut être intéressant lui aussi.... Ce n'était pas la première fois que j'étais confronté à l'inconnu et heureusement d'ailleurs, car on était fort souvent surpris.....
Aussi souris-je de plus belle et reprit ma marche.. J'avais rendez vous avec cet inconnu....

OoO

Le wagonnet de la montagne russe me déposa  à l'entrée d'un imposant manoir... Ainsi c'était donc le lieu de résidence du Chapelier.... Eh bien.. il devait s'y perdre régulièrement ou bien s'y amuser....En tout cas, à explorer ça devait être amusant.. Et tiens... C'était une idée extrêmement intéressante.....Explorer la demeure du Chapelier....Ça se tentait...Et puis en plus, je trouverai peut être le Chapelier dedans. Ça pourrait être amusant...Et en souriant, je m'approchais des portes, étrangement grandes ouvertes... J'avais donc la chance d'arriver lors de l'ouverture des portes. Parfait.. Il semblait ainsi que la chance soit de mon côté....Et il ne semblait y avoir aucun garde, personne, rien... Va savoir comme le Chapelier se protégeait.... Avec l'espoir de repérer ou se tenait d'éventuels garde je m'exclamai :
« Oh eh, il y a quelqu'un ? »
Mais seul le silence me répondit. S'il y avait quelqu'un il était bien caché... En voilà une autre chose intéressante... Et si je cherchais les êtres vivants dans le manoir ?  Et comme cela d'une pierre deux coups.. Le sourire s'accentua sur mes lèvres alors que je m'avançai dans un immense hall d'entrée dallé avec un escalier en son centre et deux portes sur le côté. Et poussé par la curiosité, j'en poussai une.. Pour découvrir face à moi un jardin ainsi que des chaises en forme de chapeaux biscornus.. Un endroit parfait pour fumer, en fait.... Et soudainement l'idée de visiter et chercher se fit moins présente.. Hum, non. D'abord fumer un peu.... Surtout que ses fauteuils avaient l'air confortables.. Je m'assis ainsi le plus tranquillement du monde sortant de ma poche ma pipe pour le fumer à laquelle j'y mettais l'opium précieux avant de l'allumer et en tirer une bouffée.. Ah cet opium.... Ces fumées qui s'enlaçaient à l'air, son odeur si puissante, son goût qui envahissait l'air et vos sens....Plus que tout il valait le coup.. Et j'avais bien le temps du reste.. Et qui savait ? L'opium peut être pouvait attirer à soi les foules.. Qu'à cela ne tienne...On n'aurait ainsi enfin peut être fini de s'ennuyer.. Du moins fallait il l'espérer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'invité qui s'invitait seul [PV Mad Hatter]   23/4/2016, 05:20

Voir le profil de l'utilisateur
Déjan'thé


Messages :
9
Masculin
Age du personnage :
Je suis bien trop vieux pour que cela soit inscrit quelque part !
Pouvoirs / Particularités :
L'aléatoire. Vous souhaitez jouez ? Alors attendez que je choisisse un chapeau ... / Une immortalité, liée à l'existence de Sad Hatter
Orientation sexuelle :
Pansexuel
avatar
Le Chapelier Fou
Déjan'thé

La beauté est subjective, disent les biens pensant. Ces mêmes personnes, changent vite d'avis, par moment, en sortant les « critères de beauté » qu'une personne, qu'un lieu, qu'un style, doit avoir. Hey, c'est à en perdre la tête. Oui, ceci n'a rien à voir avec ce se va se dérouler prochainement, mais la narration n'était pas réellement dotée par l'inspiration pour cette introduction. Quoique... je doute que ma demeure soit satisfaisante pour beaucoup de ces pauvres âmes en perdition, tout comme je doute que ces mêmes âmes obéissent à des logiques de critères de beauté. Alors c'est dans mon domaine que je me trouve, moi, l'immortel... quoique, c'est un peu pompeux comme titre ça, l'immortel... Hatty, c'est plus proche ! Donc c'est ici que je me trouve, en train de regarder ma collection de chapeau. Le silence est roi en cet instant, l'ambiance tendue car en effet, il y a un réel problème... « Quelqu'un m'a volé un chapeau. » La vérité est lancée ! Et elle est bien trop dramatique et sombre pour que je ne puisse pas intervenir.J'ai l'impression d'être... d'être.... une petite sirène sans voix.

En fait, le véritable soucis est que je souhaite mettre ce chapeau... c'est quand même celui que je préfère. Et voilà qu'à cause de lui je n'arrive pas à sortir de cette pièce et je loupe peut-être une tasse de thé filante, ou un chat éjectant un arc-en-ciel de l'une des sorties de son corps... En bref, je loupe beaucoup, pour un chapeau qui va tomber en dernier de la liste. « Et lequel vas-tu choisir en nouveau favori ? » Ooooh, tu es de retour. Enfin, c'est une bonne question... J'oublie rapidement le chapeau volé, perdu, seul dans les pièces déformées et froide de ce domaine, triste et désespéré, pour m'occuper du reste de ma collection. Tu as une idée toi de ce qui pourrait me convenir... celui-là... ? Uhmm il est pas mal avec la petite carte de joker. « Un peu simpliste quand même. » Tu as pas tout à fait tord sur le coup... Oh ! Celui-ci est bien. Une petite fleur de pavot, quelques légères plumes... il est parfait. Une pensée me traverse l'esprit, une fulgurance oui ! « C'est si rare qu'il faut le noter. » Et si tu disparaissais un peu, hallucination indigne ? Je t'ai donné tout et tu ne fais que me déranger. Bref... ma pensée... non pas celle-là... Je sais plus où je l'ai mise... Je me souviens que cela avait un lien avec la fleur de pavot...

« Chapelier ? » La voix oblige mon esprit à sortir des méandres de mes pensées, glissant le chapeau contre ma tête avant de tourner mes yeux dorés en direction de la personne qui m'interpelle. Il semble qu'une personne se soit installée dans les jardins. Attrapant des gants, je glisse mes mains à l'intérieur tandis que ma voix vient briser le court silence qui s'était instauré. « Que l'on prépare le thé, je vais recevoir le visiteur. » Il me manque quelque chose...oui... Ah, voilà ce qu'il me manque. Mes doigts se glissent contre une canne, la sortant avant de claquer le marbre avec. Le chapeau sur la tête, la canne en main, ma tenue bien en place... Je suis prêt ! Passant à côté du domestique, je remarque un chapeau entre ses mains... Ce chapeau. « Tu peux le ranger, j'ai un nouveau favori. » Puis je prends congé de mes propres quartiers, chantonnant doucement tout en bougeant dans les couloirs. Arrivé devant la porte menant à l'allée des tablées, les ouvrant avec un sourire contre les lèvres, commençant à m'avancer dans ces jardins. « Bienvenue dans le domaine de la joie et de la folie le plus agréable de ce monde parfaitement imparfait. Alors, quelle petite âme tourmentée vient chercher le bonheur ? Oh... » Je m'arrête littéralement, regardant le jeune homme à la pipe à opium, faisant tourner ma canne avant d'approcher, silencieux, glissant ma main contre la table, juste à côté de lui.

Je le regarde, penchant ma tête sur le côté. J'ai retrouvé ma pensée... mais bien sûr ! Je dois passer une nouvelle commande ! Glissant mes doigts contre la pipe, je la récupère pour glisser l'embout entre mes lèvres. « Un invité exceptionnel, je l'aime déjà. » Moi aussi, moi aussi. Je ressens mon regard pulser d'intérêt face à cette personne, face à cette âme que je ne possède pas encore. Je dois avouer que mon intérêt est grandement attisé par les flots de toxines qui viennent jouer dans mes poumons et se diluer dans mon sang et mon cerveau. Laissant la fumée s’échapper de ma bouche, je brise ce silence... « Comme quoi, le hasard est appréciable. Tu es le vendeur du Natura Heaven c'est bien ça ? » Bien sûr, je dois connaître tous ceux qui vivent dans mes terres.... c'est plus amusant comme ça. Gardant l'objet entre mes lèvres, je fais le tour de la table, caressant du bout des doigts certains des chapeaux tordus servant de sièges... avant d'en trouver un. Le Chapelier Fou a choisi son trône pour l'heure, vive le Chapelier Fou ! Quoique... pas très confortable celui-là. Je me lève... puis m'assoit sur celui à gauche, juste face à la petite âme nouvelle. « Voilà, c'est mieux... Eh bien eh bien... que viens-tu faire en ces lieux ? Oh, attend... j'essaye de deviner... Tu viens chercher ma commande mensuelle pour ma réserve d'opium ? Non... ce n'est pas ça.... Enfin, je sais au moins une chose. » Un domestique arrive, le plateau entre les mains, le déposant avant que j'attrape la théière, servant le thé. « Tu es invité à boire le thé avec moi.Oh et, il paraît que l'éthique demande à ce qu'on ne se promène pas chez quelqu'un mais... ne t'occupes pas de ça. » Je glisse la pipe à opium sur la table, dans la direction de Lau, « l'invité s'étant invité seul ».
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'invité qui s'invitait seul [PV Mad Hatter]   10/7/2016, 18:17

Voir le profil de l'utilisateur
La vie est un jeu. Alors....Jouons.^^


Messages :
9
Age du personnage :
29
Pouvoirs / Particularités :
/Immunuisé contre poison et substances toxiques/ Bloody Poison
Origine :
Black Butler.
Orientation sexuelle :
Pansexuel.
avatar
Lau
La vie est un jeu. Alors....Jouons.^^
Dans ma vie, j'avais toujours trouvé qu'on sous estimait le pouvoir de la musique…. On entendait quelques petites notes et l'on s'étonnait après de voir un sourire sur les lèvres de son interlocuteur…. Ou encore quelques larmes dans le regard d'une personne, ou encore un fin sourire en train de se dessiner, comme un arc en ciel naissant au milieu de la pluie et du soleil uni.  Ou bien  l'on entendait arriver son interlocuteur bien avant de le voir et aux quelques notes qu'il émettait, on pouvait aisément deviner qu'un sourire émanait de son visage….
Personne n'y prêtait attention à ses données….Pourtant elles étaient là, dansaient dans nos mémoires, comme si on refusait d'y voir ce que serait la musique…. Un reflet de notre état, un reflet  de notre être ou un état convoqué pour sortir de sa misère…
Moi qui aimait regarder comment se dessinait les émotions chez les autres sans chercher à y compatir, j'avais eu plus d'une fois l'occasion d'admirer le phénomène….
Et c'était toujours la même chose..
Cependant, je me serai bien gardé d'en écrire une ligne.. Je n'étais pas un scientifique.. Simplement un curieux qui étudie les visages…
Un curieux alangui dans son fauteuil au milieu des effluves délicates d'opium…
Qui m'entouraient, m'enlaçaient, s'entremêlaient  en légers tourbillons, qui s'élançaient en ce monde tout comme mes pensées se perdaient en écoutant la musique du monde comme si j'étais l'Absolem d'Alice au Pays des Merveilles…  Quant en réalité je n'étais que son soutien dans le monde du commerce….
Est-ce que j'en tirais la moindre rancœur ?
Oh non pas du tout… C'était beaucoup plus simple comme cela…
Bien moins de problèmes.. Et moi qui n'aspirait qu'à la tranquillité n'avait point à recompter et recompter encore l'argent..
Je n'avais qu'à garantir les affaires et m'assurer que les marchandises étaient bien payées sans quoi il me fallait sévir… De manière plus…. Musclée.

Un sourire plus acéré naquit sur mes lèvres, l'espace d'un instant.
Puis il se dissolut alors que je pris une nouvelle bouffée de l'opium, laissant mes pensées vagabonder comme cette fumée alentour qui m'entourait….
Ou en étais-je ? Excellente question… Que faisais-je ? Tout aussi bonne question…
Une envie de fumer qui avait effacé le reste….
Et me voilà, indolent, dans le jardin à fumer sans aucune honte….
Mais pourquoi avoir honte ? Honte signifiait ne pas assumer ce qu'on faisait…
Et tel était mon cas….
Et par défi je croisais mes jambes en déposant les pieds sur la table.
Autant se mettre à l'aise puisque j'en profitais….
Et revenu d'au loin mes pensées dérivant vers la musique revinrent..
Qu'est ce qui avait pu leur donner naissance ?
Et puis d'abord pourquoi toujours savoir pourquoi ?, songeai-je avec humeur. Ne pouvait-on pas vivre dans un monde sans chercher le pourquoi ?
Ou alors ce monde avait absolument besoin d'explications….
Ne pouvait-on pas vivre sans chercher la moindre explication ???
Étions- nous dépendants de notre propre esprit ?
Et perdu dans des pensées découlant de celles-ci, une  question non résolue revint se mêler aux autres, mêlant leurs cendres ensemble.
D'où tout cela venait ?
Etait-ce la folie douce qui émanait de ses murs, qui venait distraire mon esprit…. Ou était-ce venant d'au loin les notes d'une chanson que quelqu'un fredonnait ?
Et quelle importance ? Quelle importance ?
Question, reste non résolue.
Je n'en ai pas envie.
Raison, laisse moi te tourner le dos.

Je restai yeux clos et savourai l'odeur alentour, savourai le contact contre mes lèvres, la nouvelle bouffée que je prenais, l'air encore lointain, imperceptible qui se rapprochait, qui immanquablement amenait la fin d'un moment pour un nouveau… La fin de la solitude pour retrouver l'humanité qui m'avait retrouvé…. Qui chassait une situation avant que celle-ci ne me lasse…. Je me sentis presque reconnaissant envers cet homme ou cette femme… Dont je pouvais commencer à imaginer les traits… Ou même l'identité… Un garde, une maid, un majordome, le Chapelier… Vêtements simples colorés, bariolés… Pour me chasser, m'orienter, me diriger...Tant de possibilité…. Tant d'erreurs possibles, de réussites possibles….
Non loin de moi les portes s'ouvrirent et une voix retentit alors que mon imagination se perdait en conjoncture…
« Bienvenue dans le domaine de la joie et de la folie le plus agréable de ce monde parfaitement imparfait. Alors, quelle petite âme tourmentée vient chercher le bonheur ? Oh... »
J'esquissais un sourire à ses mots et cette salutation… Il était vrai qu'en cet endroit régnait la joie et la folie bien plus que la raison… Mais je ne répondis point à sa question, ayant l'étrange sentiment que ce ne serait drôle, ni pour lui, ni pour moi…. Nous avions tout notre temps… Et cela n'aurait fait qu'écourter l'entrevue… Que je pressentais intéressante…. Aussi m'intimai-je le silence...
Et sentant ma nuque observée, je laissais mon interlocuteur quel qu'il soit contempler la petit âme tourmentée comme il disait m'admirer….  Me contentant simplement de me redresser. Point pour être plus présentable. Simplement pour mieux m'offrir à sa vue.  Point par élégance ou non modestie. Simplement pour satisfaire à sa curiosité. S'il s'agissait du Chapelier, je pouvais bien le laisser juger de l'âme que je lui livrais…
J'esquissais un sourire de plus belle sans le regarder.
Je n'étais point encore lassé de mon jeu de devinettes…
Même si savoir mon interlocuteur aussi près me donnait de plus en plus envie de mettre fin à mon jeu….
Mais chacun son tour… J'aurai tout le loisir de contempler à mon tour….

Je fixais ce curieux regard qui était le mien, qui toujours fermé extérieurement semblait-il sur la table…. Et c'est ainsi que je la vis glisser contre la table…. Cette main qu'une manche tenait…. Une manche qui avait l'air assez travaillée… Et qui se mêlait à la voix entendue à la perfection…. En le sens qu'elle ne parlait point d'un subalterne...Aussi relevais-je mon regard pour contempler ce qui semblait être venu à ma rencontre de lui-même sans que j'eus à le chercher.
Le Chapelier Fou lui-même.
Mes yeux semblant toujours clos notèrent ses cheveux aux reflets violacés d'une longueur impossible à déterminer mais qui s'en souciait ? Ce n'était pas à ce genre de détail que l'on méritait de s'attarder….  Ou en tout cas point ce qui le méritait….Ses cheveux cachaient un de ses yeux tandis que l'autre flamboyait d'un éclat doré…. A sa main une canne.. Sur sa tête un chapeau paré de quelques plumes et une sublime fleur de pavot…. Quel curieux présage….Mon sourire s'accentua alors que mon interlocuteur inclinait à présent sa tête pour me regarder avant de se rapprocher doucement. Et je lui rendis son regard, sans bouger, sans esquisser le moindre mouvement. Statue de Chine vivante. Je le laissais s'approcher encore et encore, toujours plus près,le laissant glisser comme un serpent s'approchant doucement, tout doucement d'un être, pour mieux l'attirer en son sein… Et ce fut avec cette même douceur que ses doigts glissèrent sur la pipe pour la retirer doucement de ma main puis la porter à ses lèvres sans que j'esquisse un geste pour la retenir, me contentant au contraire de sourire plus encore, appréciateur.
Partager les bonnes choses de la vie n'était point chose difficile.. Au contraire, elle était même plus qu'heureuse….                                                                                                                                            En tous les cas il s'agissait de quelqu'un qui indubitablement connaissait au moins ceci comme une des bonnes choses de ce monde….
Alors partager ce plaisir n'avait rien d'offensant…  
Et gardant mon sourire appréciateur, je le laissais reprendre :
« Un invité exceptionnel, je l'aime déjà. »

A ces mots j'haussais un sourcil amusé…. Exceptionnel ? Déjà apprécié…. Et bien et bien….Il attisait ma curiosité sur ses raisons… Et s'il n'y en avait pas…. Que diable….Raison, t'ai-je dit, va t'en…. Puis je sentis son regard se déposer sur moi…. Il semblait briller d’intérêt… Pouvait-il sentir mon âme encore prisonnière de mon corps mais plus pour fort longtemps.. ? Peut être bien.. Etait-ce elle qui l’intéressait ? Peut être bien.. En tous les cas, je le laissais contempler ce qui l’intéressait en  soutenant son regard, me contentant de sourire en le laissant prendre sa bouffée puis reprendre :
« Comme quoi, le hasard est appréciable. Tu es le vendeur du Natura Heaven c'est bien ça ? »
Oh pour sûr le hasard était appréciable…. Plus qu'appréciable…. Si nous pensions bien au même.. Mais il serait temps de le vérifier peu après…. Puis au reste de ses mots mon sourire s'accentua plus encore mais je ne pipai mot, le laissant dans l'expectative…. Pourquoi tout de suite se dévoiler quand on pouvait faire un peu de suspens ? Cependant, je devais bien l'admettre et ceci sans gêne, j'étais assez impressionné… Et bien et bien, parmi toutes les personnes de ce royaume il avait su m'identifier… Je me promis de l'évoquer alors que mon interlocuteur parcourait son jardin en effleurant ses chapeaux pour choisir son fauteuil pour finalement arrêter son choix sur celui face à moi avant que sa voix ne me parvienne à nouveau….
« Voilà, c'est mieux... Eh bien eh bien... que viens-tu faire en ces lieux ? Oh, attend... j'essaye de deviner... Tu viens chercher ma commande mensuelle pour ma réserve d'opium ? Non... ce n'est pas ça.... Enfin, je sais au moins une chose. »

Et dans le ciel clément qui était le nôtre, un nouveau jeu vint en chasser celui des identités qu'on essayait de deviner….Un jeu plus encore intéressant… Un rictus amusé vint étirer mes lèvres  alors que je reconnais en mon interlocuteur un être aussi joueur que je l'étais…  Qui aussi savait ménager le suspense par cette phrase annonçant d'autres….Nous allions très certainement bien nous entendre, point de doute…. Je pouvais le sentir sans grande difficulté…
Et comme d'un jeu dont on connaît la règle, implicitement le pli de mes lèvres muta en un  sourire voulu mystérieux à ses mots.
Et patiemment j'attendis la suite qui ne saurait tarder sans m'impatienter alors qu'un serviteur arriva, amenant un plateau comportant un nécessaire à thé…
Et bien et bien…
On aurait dit que je venais d'apprendre la suite par un intermédiaire involontaire….
Et mon sourire reprit sa joie habituelle alors que notre élément perturbateur quittait la scène, me laissant face au Chapelier qui servit le thé en s'exclamant :
« Tu es invité à boire le thé avec moi.Oh et, il paraît que l'éthique demande à ce qu'on ne se promène pas chez quelqu'un mais... ne t'occupes pas de ça.

A ces mots je ne pus retenir un petit rire appréciateur.
Eh bien eh bien, mon interlocuteur semblait comme moi être un partisan de j'envoie voler les conventions alors qu'il me fit passer ma pipe que je récupérais pour prendre à mon tour une bouffée,  avant de m'exclamer à mon tour :
« Il paraît oui… Mais pourquoi se soucier de l'éthique ? Ce sont des tissus d'ennui et de convenances qu'en plus il est aisé de briser.. Et que la plupart du temps on est tenté de briser…. Or c'est plus intéressant de ne pas les suivre…. On y gagne en sincérité… Enfin, de mon point de vue…Alors c'est avec un double plaisir que je suis heureux de ne point avoir à m'en soucier et d'accepter votre invitation à prendre le thé… Parait-il, il s'agit du meilleur thé de tout FTWhat.. Je serais curieux de voir si la rumeur disait vrai ou s'il s'agissait d'une simple tentative de mise en valeur du thé du dirigeant….Les gens s'imaginent toujours que complimenter,, ça permet de gagner des places…. Il n'y a rien de plus faux….Autant complimenter quand on pense que c'est mérité…. D'ailleurs….

Je marquai une pause pour reprendre une bouffée puis fit glisser la pipe en sa direction…
Partageons, partageons ensemble cette denrée point si précieuse.....
Et si le Chapelier se voulait roi du suspense et de l'attente, alors je pouvais fort bien être son partenaire dans cette valse de théâtre et de révélations ménagées….
Je souris restant silencieux quelques instants avant de reprendre….
« Je dois avouer que vous m'avez impressionné. Vous devez bien avoir des centaines de sujets différents et pourtant, vous avez réussi à m'identifier sans peine. Eh oui, je suis le vendeur du Natura Heaven, Lau de son état, pour vous servir.
Je me levais rapidement pour effectuer une révérence  en souriant avant de me rasseoir, en récupérant au passage ma tasse. Oui ce geste était inutile, mais il servait à la perfection ma pantomime de théâtralisation de notre rencontre.
Puis restant à nouveau quelques instants silencieux, je portais la tasse à mes lèvres pour en siroter le contenu.
Le goût délicat et raffiné du thé envahit mon palais me faisait esquisser un sourire appréciateur.
Je n'étais point comme cet autre chinois commerçant qui vivait ici bas et qui n'appréciait que le café, et je faisais, moi, honneur aux thés et à ma Chine natale qui en cultivait….
En tous les cas, pour sûr le Chapelier s'y connaissait….
Aussi ne retins-je pas mes mots :
« Et bien les rumeurs sont définitivement vraies…. Il s'agit probablement là d'un des meilleurs thés de Ftwhat.
Et pour illustrer ce fait, je repris une gorgée de ce thé sublime avant de reposer ma tasse dans sa soucoupe que je soutenais de l'autre main…

Nous n'en avions point fini.
La discussion ne faisait en effet que commencer….
Et je repris avec mon sourire toujours fixé sur mes lèvres :
« Tout comme en effet j'ai bien l'impression que cet endroit est le fief de la joie et de la folie au sein de ce monde imparfait, pour reprendre vos mots. Et dont je vous remercie pour l'accueil…
Et je lui souris en retour un peu plus avant de reprendre une gorgée de thé…
Il était peut être temps une fois que les politesses étaient explorées de revenir à nos sujets et nos jeux..
Et ce jeu n'avait toujours pas de réponse… Je lui devais bien un renvoi de jeu, un petit tourbillon pour continuer la danse…
« Quant à ma présence…. En effet, je ne suis point venu pour votre commande… Même si cela aurait pu…. C'eut alors été un hasard plutôt bien assorti, si on m'envoyait sans que vous l'ayez demandé et qu'en plus par pur hasard vous choisissiez un très joli chapeau d'ailleurs avec une fleur de pavot… Mais le hasard n'a pas vraiment guidé mes pas, pour le coup… Ou alors pas vraiment dans ce sens là... Cependant, si vous êtes à court, je pourrais toujours transmettre le message à ma patronne qui vous fera parvenir votre commande, soit par mon intermédiaire, soit en vous prévenant du jour où elle vous attendra au magasin, soit par courrier… Au final le hasard peut trouver une toute autre solution… »
A présent il me fallait relancer le jeu….                                                                                                 Aussi lui souris-je d'un air mystérieux en reprenant une gorgée de thé avant de m'exclamer :
« Mais je suis sûr que vous pouvez deviner…. »
Je marquai une pause le temps de reposer ma tasse  dans sa soucoupe avant de reprendre :
« Cependant je dois avouer que vous attisez ma curiosité en parlant de moi comme d'un invité exceptionnel…. Et je me demande ce qui me vaut cette affection immédiate…
Avant de lui sourire, et reprendre une gorgée de thé, prêt à le siroter le temps qu'il lui faudrait pour réfléchir à ses questions….
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'invité qui s'invitait seul [PV Mad Hatter]   



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

L'invité qui s'invitait seul [PV Mad Hatter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Seul et perdu...
» Big Boss motorisé. Seul ou accompagné ?
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: FTWhat :: The dead tea party :: 3ème tasse allée des tablées-