Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    28/8/2015, 05:08



avatar
Invité
Invité
Qu'st t'a à me r'garder ?


Bel Stone-Heart
♦ Nom civil : Bel LeMarchand. Je ne l'utilise presque plus. On me connait davantage sous le nom de Stone-Heart, un petit sobriquet que les soldats m'ont gentillement donné.
♦ Age : 23 ans mais j'ai arrêté de vieillir, il y a bien longtemps... le temps passe si vite !
♦ Existe à Wonderland depuis : Quarante et un ans. J'essaye de ne plus compter mais impossible.
♦ Orientation sexuelle : Homosexuel mais je peux coucher avec tout le monde. Ça vous intéresse ?
♦ Groupe : Crooked, sans une hésitation. Je suis un homme tordu après tout.
♦ Race : Déjan'thé.
♦ Origine : La Belle de, La Belle et la Bête.
♦ Fonction : 2 de Pique.
♦ Âme : Mon âme est perdue depuis des années. Je l'ai offerte au Royaume de Crimson Spook. Vive Snow White ! Vive le sang et la débauche !
♦ Particularité :"Je vous laisse dicter mon sort".
♦ Pouvoir : Transformation en marbre :
Je peux changer les personnes en marbre. De magnifiques statues blanches... Pour cela je dois être capable de les toucher. Plus le contact est long, plus la peau, les os et la chair deviennent immobiles. Mais si je suis blessé ou déconcentré, la pierre rebrousse lentement chemin. La transformation est extrêmement douloureuse.
Si un quart du corps est encore humain, le corps ne peut plus reprendre une forme normale. Ce qui est fascinant avec ce pouvoir c'est que même si la personne n'a plus que la tête de vivante, elle pourra continuer à parler et à bouger, jusqu'à ce qu'elle meurt de faim ou que son corps de statue soit détruit... Parfait pour tuer dans la souffrance et les tortures. Mais pour les meurtres simples... je préfère ne pas utiliser mon pouvoir.
♦ Classe sociale : J'ai les moyens, je suis la main droite de l'As de Pique. Et comment croyez vous que me paye tout cet alcool et ses putes ? Il faut payer pour vivre de débauche et de sang.
♦ Participant au Game of Madness : Oui. Je ne veux pas avoir le pouvoir. Je veux juste profiter du massacre.


Le bleu est une couleur chaude


Quand je te regarde, je voyais un jeune homme au visage délicieusement hâlé. Un garçon qui avait perdu la foi et s'était laissé sombrer sur les pavés de la nuit éternelle. Ténèbres profondes, elles ne te relâcheront pas, mais tu ne veux t'y échapper. Je le sais. Tu étais trop fier pour crier et maintenant les ombres sont devenues les fils qui guident tes faits et gestes. Marionnette sanglante aux cheveux blancs qui glissent sur ta nuque nue. Tes yeux d'un bleu, aussi clair que la neige à l'aube, me fusillent quand je croise ton regard. Ces orbes de feu d'hiver qui m'avaient regardé avec chaleur, il y a si longtemps.

Et si tu as changé, je ne pourrais oublier. Même si tu as coupé tes cheveux blancs, je te reconnaîtrais. Car malgré ces habits de cuir, moulant chacun de tes muscles sous tes pas, que tu n'aurais jamais osé porter autrefois, je ne peux oublier tes yeux.

Je détournerai le regard pour oublier tes bleus et tes cicatrices qui parsèment ta peau de pêche. Laisse moi te faire oublier et te chérir.

J'aimerai encore une fois te serrer contre moi. Tu serais presque aussi grand que moi avec tes bottes sombres à talons. J'aimerai croire que tu es aussi léger que lorsque nous nous sommes quittés. Tu étais un oiseau dans mes pattes de lion. Un oisillon que j'aurai gardé à jamais. Désormais, ton corps est finement musclé. Ton vêtement de cuir serre ton corps comme une seconde peau et entre tes omoplates on peut distinguer cette marque : 2 ♠ . Comment arrives-tu à t'habiller seul ? Je me le demande parfois... Dagues, longs couteaux de chasse et un marteau sont attachés à ta ceinture. Je sens tes mains fines et délicates, alertes, prêtes à les dégainer au moindre danger.

Tu ressembles à la luxure. Un péché dangereux mais tentateur. Un péché qu'on ne peut défaire quand il vous attrape la jambe. Tout chez toi hurle l'envie de la chair : ta démarche chaloupée ; ta façon de t'adosser contre un mur, le bassin un peu en avant ; tes mimiques et tes sourires en coin.

Arrête... Arrête... Pourquoi te fais-tu autant de mal ? Pourquoi noyer ta vie dans les vapeurs des rêves et la liqueur du soir ? Pourquoi laisses-tu ces gens abuser de ton corps ?

Qu'es-tu devenu ? Reviens... Reviens... S'il te plaît. Tu me fais si mal quand tu souris des souffrances des autres. Ce sourire tordu et dénué d'humanité.

Reviens Bel.

Quand je te regarde, je ne vois plus un humain. Tu n'es plus qu'un pantin aux mâchoires d'ours et au cœur de pierre. Figé dans un autre temps et malgré tes efforts pour t'enlaidir, tu es toujours aussi bel.




Graine de folie dans un océan de terreur


Je ne connais pas le Bel d'avant. Tu as pourtant dû avoir une enfance. On ne naît pas ainsi. On le devient. J'aurais aimé en savoir plus sur ton passé. Tu es si intriguant. Etrange...

Ho oui Bel ! Tu es étrange ! Un garçon si calme, teinté de sang noir. Un liquide poisseux causant ta perte venant directement du cœur du royaume rouge. Sans âme, agit droitement avec et obéi sans rien demander. Tu es un soldat modèle... Bien que tu ne montres aucun respect pour tes supérieurs, tu fais un travail parfait. Vite et propre. Puis, il y a les jours où tu veux faire souffrir. Ces matins sans soleil où tu veux entendre crier à tue-tête. Ces fois où tu montres le véritable toi ! Cette bête sans pitié, faite de moqueries et d'horreur.

Les gens gardent cette image de toi... C'est pour cela qu'ils t'ont appelé Stone-Heart. Mais moi je sais ce que tu es réellement.

On raconte que les chiens qui aboient, ne mordent pas. Toi, tu es tout sauf silencieux. Sauf quand la rage te prends, tu deviens un chien de silence. Pas de hurlement ni de grondement, juste deux yeux qui vous transpercent comme des lames alors que ta voix douce et acerbe insulte et se moque. Tu n'en as que faire de la pitié, des règles et des bonnes manières. Je suis allé plusieurs fois chez toi et à chaque fois, je ne peux qu'être dégoûté par toute cette décharge de vêtements et d'objets.  
Parmi tous les vivants, il n'y a que la Reine qui à trouvé grâce à tes yeux. Parce qu'il t'a donné ton pouvoir. Il t'a ouvert de nouvel horizon : la vengeance. La haine est une gangrène dont le remède est inconnu. Trouveras-tu repos après avoir trouvé celui que tu détestes tant ? Cette unique personne qui te fait hurler de rage.

Ho Bel, je te connais mieux que toi.

J'ai conscience de ta peur des orages et ton amour pour les oranges. Ta peur panique de l'eau et d'être immerger dans un liquide. Je ne cherche plus à trouver une raison à cette stupide phobie.

Seulement, il y a quelque chose que je ne comprend chez toi. Comment peux-tu apprécier autant d'être plus bas que terre ? Je ne compte plus les fois où je t'ai vu partir dans les bras d'un homme ou d'une femme, plus ou moins saoul. Je te voyais revenir avec des blessures le lendemain, mais cela ne te dérangeait pas. Tu aimes être frapper et écraser comme une chose. Tu veux ne plus être beau. Ton unique règle : Ne pas embrasser.

Je t'ai donné des adresses. Des gens chez qui tu pouvais ouvrir les jambes. D'autres chez qui tu pouvais acheter boisson et drogue autant que ton argent le permettait. Et de l'argent, tu en as ! Tu es le 2 de Pique !

Devrais-je avoir peur de toi ? Après tout, la Folie est un lit dans lequel tu te prélasses. Tu t'y enfonces et t'y sens bien. Et personne ne vient écarter les draps pour te sortir de ces oreillers. Parfois je te regarde disparaître totalement dans les méandres de ton esprit. De temps en temps, je m'amuse à t'y enfoncer. De grès ou de force, il faut avouer.
Je ne fais que t'aider à t'y fondre. Ton corps est déjà perdu de toute façon...

A vrai dire, je suis curieux de voir jusqu'où iras-tu avant de perdre définitivement la tête. Pas que tu sois totalement sain d'esprit, je t'ai déjà vu fracasser le crâne de quelqu'un avec un marteau tout en riant. Cependant, je pense que tu es encore loin du fond.  

Et parfois, quand tu dors profondément, tu n'es plus celui que je côtoie. Ton visage est paisible et tu souris doucement. A quoi rêves-tu ? Où est passé ta laideur ? Tu n'es qu'un inconnu dans ces moments. Celui que tu étais avant...  





Il était une fin...



Ombre du soleil, je souriais doucement. Ce doux sourire teinté de gentillesse et d'innocence. Je n'étais qu'un enfant qui n'avait pas à grandir et qui croyait encore aux chimères. Auprès du lit de ma mère, je m'étais assis, la contemplant dans son sommeil. Mes yeux clairs espéraient encore même si mon cœur connaissait la vérité. Je resta ainsi tout le jour à attendre un miracle. Un rêve qui ne se réalisait pas. Parmi tous ceux qui me restaient, seul mon frère vint m'arracher à mes espoirs vains.
Je ne blâme pas mon père, je le savais perdu dans son désespoir.
Je ne blâme pas mes sœurs, elles n'avaient jamais été chaleureuses à mon égard.

Je ne blâmai personne pas même la Mort. J'étais ainsi. Jeune garçon qui ne tenait rigueur à personne sauf à son propre cœur. J'étais l'oisillon qui ne pensait pas au futur. Je ne voulais pas étendre mes ailes et m'envoler vers le ciel. Être avec les miens était ma raison de vivre. Je devais soutenir mon père. Il n'avait plus que ses enfants. Quatre bouches à nourrir, pour un simple marchand n'est pas chose aisée.

Je suis devenu le sosie de Maman. Je faisais les tâches ménagères tandis que mes soeurs se moquaient. Un garçon qui exerçait des travaux de femme ! On aura tout vu ! Mais je continuais. Je voyais le sourire de Père revenir peu à peu. Mon frère grandissait et s'apprêtait à prendre la relève. Il s'inquiétait pour moi. Je le sentais. Je tentais de le rassurer : cette vie me plaisait.

Puis vint dans cette courte vie, le tournant décisif. Lors du départ en ville de Père, alors que mes sœurs demandaient robes, parfums et bijoux et que mon ainé voulu un arc, je ne souhaita qu'une chose. Une rose. Comment une simple demande peu changer une existence ?
Comment une vie peut basculer en si peu de temps ? Dites le moi...
Car dans l'aube du retour, éclairant la silhouette de Père, je me jeta sans attendre, heureux de le revoir, mais lorsqu'il me tendit la fleur aussi belle que le jour, son regard était emprunt de nuit.

Un monstre m'avait demandé...

Demain, je foulerai les chemins,
Les yeux perdus dans le lointain.
Bête inconnue, ton ombre me guidera
Laisse moi juste encore une fois,
Mes êtres chers prendre dans mes bras.

La Bête... Un monstre de laideur. J'avais peur de toi. Pourtant je tentais de ne pas le laisser paraître mais malgré ma tête haute et ma voix sûre, mes yeux refusaient que croiser les tiens. Le besoin n'avait pas lieu d'être dans cette demeure. Tu étais le maître, j'étais ton prisonnier. Les serviteurs pouvaient tourner autour de nous, les violons pouvaient résonner entre ces murs de pierre, je ne voyais ni n'entendais. Je tentais d'échapper à cette cage dorée où tu m'avais enfermé. Je songeais en silence que tu finirais par être lassé de moi et finirais par me renvoyer chez moi.

Si seulement...

L'automne a cueilli ses bouquets de feuilles et l'hiver a enseveli les remparts. Allons voir la neige la Bête. Dans ces moments de cristal, je te voyais pour la première fois comme un autre. Un être souffrant, rugissant, aiguisant ses griffes de rage et de rancoeur. La Bête... je vis en toi ta tristesse et ta solitude, et je t'ai tendu la main et enfin depuis plusieurs mois j'ai enfin croisé ton regard opalin.

Et tandis que mes sentiments de tendresse grandissaient pour toi, ceux d'un autre étaient de vengeance à ton égard. Ce fut lors d'une nuit froide de printemps que le fin commença. Dans ma chambre, deux corps enlacés dans une étreinte mortelle. La Bête et mon frère.  

J'ai vu le sang couler de vos plaies.  
Brûle le temps du funeste délai.
Ho Dieu, pourquoi un devrai-je choisir ?
Entre l'Amour de sang et l'Amour de désir.

La fête battait son plein dans le château. De tout le royaume, on était venu dansant. J'étais heureux mais... Il était vrai que j'allais revoir Père et mes sœurs et que je célébrais mon mariage avec Sin. Mais l'amour ne pouvait pas effacer la blessure de la trahison. J'avais abandonné mon ainé. Le piano arrivait à suspendre la douleur et la culpabilité. Il te faut juste du temps..., me disais-tu. Je te faisais confiance et j'avais mis mes doutes de côtés...

L'excitation me rendait euphorique. Qui aurait pu m'imaginer avec un prince ? Avec un homme si adorable par son silence et ses sourires. Mes sœurs s'étaient proposées pour m'aider à me préparer. Je devais être à la hauteur de mon aimé et trop enivré par le bonheur, j'avais accepté.
Somnolant dans l'eau chaude, je réfléchissais. Encore cette question. Qui aurait pu songer que j'allais trouver l'amour auprès de celui qui m'avait gardé prisonnier ? Puis j'eus une réponse. Pas mes sœurs. Je ne compris pas ce qui se passait tout d'abord. Je pensais avoir glissé dans la baignoire. Avec effroi, je me redressai pour respirer mais deux mains appuyèrent sur ma tête. Je bus la tasse. Mon cœur se glaça. On essayait de me noyer ! Terrorisé, je cherchais à me défaire de l'emprise. Une autre personne bloqua mes jambes. Je me souviens avoir appeler à l'aide. Sin ! Sauve moi ! Mes larmes se perdirent dans le bain. Pitié... J'espérais sentir quelqu'un me tirer en avant et me sortir de cet horrible fin. Personne ne vint. Puis, on me relâcha sentant que je n'arrivais plus à relever le buste.

Pourquoi ? Était-ce le fruit de mon choix ? Ma punition pour avoir condamner mon frère ? Je le pensa et je songea à arrêter de me battre pour survivre. Mais au dessus de moi, deux femmes souriaient, leur visage rendu trouble par les remous de l'eau.
Et je sus que ce n'était qu'une histoire de jalousie.

Je repris connaissance sur un trottoir boueux, essoufflé, crachant mes poumons remplis d'eau.  N'en pouvant plus, je me laissais aller à mes rêveries. Je ne connaissais pas ce lieu... ni ces regards qui se posaient sur mon corps nu et trempé. J'étais sauvé, était ma seule pensée. J'étais sauvé mais la Bête m'avait abandonné à mon triste sort. Vengeance, criais-je dans mon silence. Vengeance !

Wonderland ! Donne moi la force ! Je me joindrais à la puissance de la terreur, je donnerai mon âme s'il le faut pour avoir un pouvoir ! Je ne suis plus cet oiseau perdu, un simple ange aux ailes brûlées.

Mon esprit sombre dans les enfers,
Pierre perdue sur cette terre,
Bel n'est plus, cœur de marbre blanc,
Coule la souffrance et rougoie le sang.



 


♦ Pseudo HRP? : Sherll, mon pseudo de forum !
♦ Parles nous de toi : J'ai 19 ans dans quelques jours, je ne mords pas et je fais collection de lapin en peluche Jelly Cat.
♦  Comment es-tu arrivé ici? : Grâce à ma Bête qui cherchait une Belle.
♦ Quelque chose à nous dire? : Très beau forum ! Contexte travaillé et intéressant. J'ai hâte de rp !
♦  Avatar : Psychic de 7th Dragon 2020
♦  Rang désiré : The Wrath of the Human Beast



Dernière édition par Bel Stone-Heart le 3/9/2015, 01:49, édité 44 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    28/8/2015, 12:03



avatar
Invité
Invité
Mon dieu je suis contente de t'avoir dans mes rangs ton pouvoir est terrifiant bien qu'équilibré. Bienvenue dans l'élite, tu m'offrira une statue de belle à l'occasion x)

Et tu as raison les petites frappes ne méritent pas le marbre juste le sang et la torture.


Dernière édition par Renard de la Fontaine le 28/8/2015, 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    28/8/2015, 12:25

Voir le profil de l'utilisateur
The sweetness of a human heart in a shell of animal


Messages :
13
Origine :
La Bête, La Belle et la Bête
avatar
Belle S. Molière
The sweetness of a human heart in a shell of animal
Bienvenue ma Bel '^'

Tu étais si doux et gentil autrefois *pleurs à chaudes larmes*
Mais bon, même si ça annonce les ennuis pour moi, je suis content que tu soit là ^.^
Tu va pas transformer ta petite Bête d'amour en pierre, hein ?

Bon courage pour ta fiche ! ^.^

Ps : Renard, c'est méchant ça... Je te boude /paf/
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    28/8/2015, 12:57



avatar
Invité
Invité
Merci beaucoup !

Renard, c'est un honneur pour moi d'être dans vos rangs ! Ce pouvoir est assez sympathique pour faire cracher le secret des gens ! :kill:

Belle, très beau Vava ma Bête mais je ne redeviendrais pas gentil pour tes beaux yeux !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    28/8/2015, 14:14

Voir le profil de l'utilisateur


Messages :
7
Féminin
Age du personnage :
26
Pouvoirs / Particularités :
Manipulation de la Chair
Origine :
Transylvanie
Orientation sexuelle :
Homosexuelle
Habitation :
Nain-vert-land
avatar
Bon courage pour ta fiche ! :)


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    28/8/2015, 16:52



avatar
Invité
Invité
Merci Tessia ! Toi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    28/8/2015, 17:25

Voir le profil de l'utilisateur
Déjan'thé


Messages :
11
avatar
Lucifer
Déjan'thé
Bienvenue et bon courage pour ta fiche! :)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    28/8/2015, 17:49



avatar
Invité
Invité
Merci beaucoup ! J'en aurais besoin... J'arrive pas à écrire. Mais ça viendra ! >o<
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    1/9/2015, 11:59



avatar
Invité
Invité
Ta solde te sera reversée en oranges, la mienne est bien en fromage xD.En tout cas on va pouvoir se faire du chantage eh eh. Bonne chance pour la validation *^*
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    1/9/2015, 12:38



avatar
Invité
Invité
Je préfère l'argent ! Avec des oranges, on ne peux pas payer les gens. Merci ! Je te rejoindrais vite Renard !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    1/9/2015, 21:26

Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Princess


Messages :
50
Age du personnage :
Il ne fait pas du tout son âge, il fait 23 ans le bougre...
Pouvoirs / Particularités :
Phytokinésie / Cartes et la malchance de se faire *toujours* prendre pour une femme aux premiers abords.
Origine :
La Belle au Bois Dormant...
Orientation sexuelle :
Bisexuel et ambivalent.
avatar
Catherina A. Bestia
Bloody Princess
... Héhé... Bienvenue, El².
Je me disais bien que je connaissais ton style d'écriture, mhm.

Belle fiche, en tous cas. ( y a des fautes, mais bon, j'suis un chieur là-dessus XD ) Vraiment, c'est une belle fiche. ... J'aime beaucoup le caractère du petiot ^o^

Good luck pour ta validation, dear. \o/
Et la vengeance viendra te tuer, kufufufu ~
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    1/9/2015, 22:53

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
Une jolie fiche, j'ai beaucoup aimé! Et ton perso est chouette *w* hâte de le voir évoluer avec les deux autres :P

Te voilà validé! /o/

Je t'envoie ta particularité et tes cartes demain, je dois avouer comater ce soir (comme tant d'autres en fait), si j'oublie, n'hésites pas à me MP pour les réclamer :P



Tu es validé!

Hell'come, te voilà officiellement membre du forum! Désormais tu ne pourras plus partir.... MUAHAHAHA!
Maintenant que tu es ici chez toi penses à recenser ton avatar et ton personnage, ton pouvoir. Aussi, tu pourras demander une maison, ou encore chercher des copains pour RP.
Et puis c'est tout, j'espère que tu te plairas parmi nous, n'hésites pas à voter sur les top-sites et à nous faire de la pub autour de toi!



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    1/9/2015, 23:47



avatar
Invité
Invité
Merci beaucoup ! Contente qu'il te plaise !
Aucun problème, ne t'en fais pas. :bwaaah:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel    



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Je n'en peux plus d'être gentil, je ne veux plus être beau | Bel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» croque-moi si tu peux - jeudi 24 mai, 14h17
» Je peux manger avec toi ? { FT Fox}
» [Mercredi - 18h30] Je peux pas vivre sans lui.
» Je ne peux m'empêcher de facepalm '-'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations terminées-