Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   7/1/2016, 20:56



avatar
Invité
Invité
Le poison de la vie


Nath
• Nom civil : Nathanaël Delacre
• Age : 20 ans
• Existe à Wonderland depuis : J'ai quitté l'autre monde  à l'âge de 17 ans. J'ai donc trois ans d'existence ici.
• Orientation sexuelle : Hétérosexuel. Non mais tu m'as bien regardé ? Tsss.
• Groupe : Je fais partie des Crooked Men.
• Race : Quelle est la race de votre personnage? Alice.
• Origine : Je suis né dans l'Angleterre du XVIIème siècle.
• Fonction : Cuisinier au service de Sa Majesté.
• Âme : Mon âme ? C'était la condition pour entrer non ? Enfin c'est ce que m'a dit ce maudit lapin... Je l'ai abandonné à Crimson Spook.
• Particularité : Je vous laisse dicter mon sort.
• Pouvoir : Possibilité d'hypnotiser pendant un court laps de temps les autres Alices s'ils baissent leur garde.
• Classe sociale : Domestique
• Participant au Game of Madness : Pourquoi pas, l'ascension sociale est un leit motiv comme un autre.


Nous avons des yeux pour observer.



Me regarder ne te suffit pas ? Il faut en plus que je t'explique ? Comment ça des mal-voyants ? Certes...

Tu l'auras constaté, je suis ce qu'on appelle un albinos. A toi de le percevoir comme tu l'entends. Teint blafard ou d'albâtre, semblable à un cadavre ou à une poupée, des yeux rouges sang ou deux rubis en amande qui illuminent mon visage, monstre, erreur de la nature ou rareté choyée ; pense donc ce que tu veux, peu m'importe.

Mes cheveux cours balaient une partie de mon visage fin. Il suffit que je baisse légèrement la tête pour que de petites mèches glissent dissimulant mon regard rougeoyant ou bien laissent entrevoir cet éclat inquiétant qui sème le doute chez les humains et les pousse à détourner le regard ; à rester avec l'incertitude d'avoir réellement vu ou non un enfant illégitime de Dame Nature. J'étais humain bien sûr, comme eux. Mais à mon époque mes caractéristiques physiques me destituaient de ce droit auprès de mes confrères.

Mon nez est plutôt symétrique et la couleur de ma peau accentue les ombres de mon portrait. Les lèvres pulpeuses et rosées de ma bouche attirent le regard, touche de couleur nuancée entre la blancheur de ma carnation et le feu de mes yeux.

La mort m'a permise de troquer mon enveloppe corporelle chétive et fragile fléchissant à la moindre maladie, au moindre souffle du vent et se courbant sous le froid de la pluie contre un corps de meilleure constitution. Mon long cou et sa Pomme d'Adam bien dessinée vous invitent à observer les muscles saillants de mon torse et ma silhouette légèrement cintrée. Je dirais que je dois mesurer dans les un mètre quatre vingt. Je ne me suis pas mesurée depuis que je suis ici me direz-vous...

Mes mains sont plutôt grandes et dotées de doigts longs et fins. Je suis plutôt agile et j'aime bien m'amuser à manipuler toute sorte d'objets de petites tailles, les faisant passer d'une main à l'autre ou disparaître à la façon d'un prestidigitateur. Si je n'ai pas prévu de devenir magicien, ce petit talent peut parfois agrémenter le confort de vie... J'aimerais bien apprendre la musique.

Autre chose ?  





Nous avons un esprit pour penser.



Ce n'est pas très joueur de ta part de vouloir apprendre à me connaître par ce biais... mais puisque c'est la règle et qu'elle n'empiète pas sur mes libertés, je vais m'y soumettre.

Je suis quelqu'un d'humeur plutôt changeante, selon la situation, l'entourage, le temps, le lieu. Si tu souhaites penser que je suis lunatique, tu n'as peut-être pas tort. Moi j'appellerai plutôt ça de l'adaptabilité ou de la flexibilité comportementale, avec une pointe d'imprévisibilité. Je parie que tu n'es pas beaucoup plus avancé maintenant ? Alors détaillons.

Mon instinct de préservation est le trait prédominant de ma personnalité, mais il se heurte souvent à d'irrésistibles envies de m'amuser, de prendre des risques pour me sentir vivant. J'aime me jouer des autres mais je ne suis pas enclin à rire de moi. Susceptibilité ? Sûrement pas ! Question de bon goût uniquement. Tu l'auras compris, la bonne foi ne va pas de soit chez moi. A moins qu'il ne s'agisse d'un manque de maturité. Mais soyons clair, je m'apprécie comme je suis.

Parfois effronté et provocateur, j'aime agacer la gente féminine comme masculine. Manipuler ces dames est un passe temps tout à fait divertissant et défier les autres me permet d'assoir ma supériorité et nourrir mon sentiment d'invulnérabilité. J'aime l'adrénaline, modérément. Si mon attitude laisse à penser que je suis du genre dominant, je sais user de ma loyauté envers la hiérarchie pour obtenir les faveurs qui m'intéressent et la sécurité afin de continuer à alimenter ma soif de jeux dangereux mais pas trop. Se sentir sur le fil, n'est-ce pas grisant ? Ce filet social au fond du gouffre est si confortable alors qu'importe la hauteur de la chute.

Pour le reste tu apprendras bien plus de moi à mon contact qu'ici.






Un passé pour être et devenir.




Encore des informations ? C'est de la curiosité mal placée tout ça, le passé c'est privé ! A moins que tu ne commences à m'apprécier ? Auquel cas ça pourrait bien faire une différence. Flatte moi encore un peu et peut-être que j'accepterai de te livrer les clés de mon passé...

The begining...

Je suis né en Angleterre au XVIIème siècle d'un père anglais journaliste de profession et d'une mère française brodeuse. Mes parents menaient une vie modeste et bien rangée. L'époque était propice à l'expansion des articles de presse narrant les faits divers les plus sombres des ruelles des grandes villes. Meurtres, viols, séquestrations... autant de maux de la société dont s'abreuvaient les kiosques. Mon père rédigeait chaque article avec un bagout frénétique, transformant même les rue les plus fréquentées de Glasgow en coupe gorge dans l'imagination du peuple.

Mes parents étaient très pieux. Bien-pensants qu'ils étaient, ils suivaient assidument les préceptes de la religion. Leur vie était à l'image de ce qu'ils voulaient, ils étaient à la place qu'ils estimaient être la leur : sans prétentions financières qui pourraient nourrir une cupidité malsaine mais pas sans le sous non plus. Des relations sociales cordiales et en somme, une vie stable. Leur mode de vie exemplaire suscitait à la fois l'admiration et la jalousie. Et ceux-là même qui médisaient sur eux, ils se refusaient à les juger

Le désir d'enfanter apparut aussi naturellement que le reste et ma mère entra en gestation. Je me développait dans son organisme, dans ses entrailles, mes cellules se multipliant pour me permettre d'évoluer, de grandir, d'exister de la façon la plus fonctionnelle qui soit. Mes concepteurs étaient au comble du bonheur. La grossesse se passait pour le mieux, la créativité et l'épanouissement de ma mère étaient à leur paroxysme. Bien sûr il y avait la fatigue, mais les compliments de son entourage et de son voisinage sur ce corps de création divine prêt à offrir la vie lui insufflaient toute l'énergie dont elle avait besoin.

Les mois passaient, je grandissais et bientôt elle dû rester alitée afin de sécuriser ma venue. Le jour de ma naissance arriva enfin. Le médecin, d'après la forme du ventre de ma génitrice et quelques examens rudimentaires en conclu à l'arrivée d'une fille. Mon père espérait une fille et ma mère un garçon mais ils étaient unis dans le bonheur de fonder une famille. L'accouchement fût douloureux, long mais rien ne dérapa. Comme tout le reste de leur vie jusqu'à maintenant, les évènements allaient dans le sens de leur volonté.

Je dis jusqu'à maintenant car les désillusions allaient bientôt se succéder. Lorsque le médecin frappa mon derrière humide de nouveau né avec ses mains rugueuses, l'onde de choc obligea mon corps à se soumettre au premier et au combien douloureux réflexe de la vie : respirer. Le cri tant attendu ne se fit pas attendre et les tensions dans la chambre s'évaporèrent dans l'instant. Quel soulagement d'avoir mené cette grossesse à terme. Mais trop heureux qu'ils étaient, il ne m'avaient pas encore examiné de plus près.

L'émotion passée et les premiers et seuls examens médicaux de l'époque effectués, le médecin révéla une première erreur à mes parents. Je n'étais pas une fille mais bel et bien un garçon. Surprise partagée. Joie maternelle et frustration paternelle. Mon instinct de préservation se manifesta pour la première fois. Comme si cet être tout juste arrivé sur terre et dénué de raisonnement que j'étais savais que s'il ouvrait les yeux, le cocon familial si douillet dans lequel il s'était développé allait s'effondrer. Aussi pendant le tout premier bain que l'on me donna, je m'efforçai de garder les yeux clos, absorbant de tout mon être les caresses maternelles prodiguées. C'est à ce moment qu'un second détail vint entacher la perfection de notre famille : la teinte de mes cheveux. Fins, cours, peu abondants et d'un blond déroutant. Ma mère avait les cheveux châtains et mon père était brun. Certains hommes du voisinage arboraient eux aussi une chevelure blonde bien que pas aussi intense que la mienne. Un doute traversa l'esprit de mon père mais disparut aussi vite qu'il était venu, chassé par l'amour et la confiance qu'il portait à sa femme. C'est ce moment que je choisi pour ouvrir innocemment mes paupières, dévoilant ainsi mon pire secret. L'éclat carmin de mes yeux acheva de détruire le bonheur de mes géniteurs.

Nous vous demandons un minimun de 20 lignes pour l'histoire, cependant nous nous autorisons à vous demander d'ajouter des éléments ou de modifier des parties de votre histoire si nous les trouvons incohérentes avec le contexte. Pour les déjan'thés sortis d'un livre merci de l'indiquer clairement dans votre histoire.




• Pseudo HRP? : Elvina ou Lethe.
• Parles nous de toi : Hello, j'ai 23 ans (plus pour longtemps ! :p) et je suis étudiante en QSE. Je suis accro au RP depuis bientôt 8 ans et après 2 années d'asphyxie de ma plume je viens retrouver une bonne bouffée d'oxygène parmi vous ! Sinon je pratique le Tai Chi Chuan et je suis quelqu'un de plutôt joyeux. Ah et j'adore les chats O.O ! Au plaisir d'échanger avec vous !
• Comment es-tu arrivé ici? : Nostalgie d'un forum décédé sur un thème très similaire.
• Quelque chose à nous dire? : Une devise ? Un art pour en inspirer un autre : mes muses sont la musique et les arts graphiques.
• Avatar : Euh... Je ne sais pas trop, pardon. /Mets les mains au dessus de la tête/ *Pas taper !*
• Rang désiré : "Emotion addict" ce serait possible ? Miciiii !



Dernière édition par Nathanaël Delacre le 13/1/2016, 22:11, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   7/1/2016, 21:42

Voir le profil de l'utilisateur
En chêne et en Bios !


Messages :
374
Age du personnage :
attardé.
Pouvoirs / Particularités :
Nez qui s'allonge en cas de mensonge, oreille d'âne si mauvaise action.
Origine :
Pinocchio
Orientation sexuelle :
Très mauvais sens de l'orientation, ça oui.
Habitation :
Dans le bordel de Papa-Shery ♥
avatar
Pinocchio
En chêne et en Bios !
Bonjour et bienvenue sur le forum ! :bwaaah:

Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   7/1/2016, 21:46

Voir le profil de l'utilisateur
♥ Catin de Snow White ♥


Messages :
28
Age du personnage :
21 ans
Origine :
Le Petit Poucet
Orientation sexuelle :
Homosexuel
Habitation :
Crimson Spook, Deven Mads, Lumia
Fiche de personnage :
Carnet d'adresse d'une catin ♥
avatar
Petit Poucet
♥ Catin de Snow White ♥
Bonsoir et bienvenue. ^_^ Bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   7/1/2016, 22:16

Voir le profil de l'utilisateur
Déjan'thé


Messages :
50
Masculin
Age du personnage :
Il semble avoir entre 20 et 25 ans.
Pouvoirs / Particularités :
Pouvoir : transformation en dragon. Particularité : la réussite de ses actions dépendent de jets de dés.
Origine :
Pauvre PNJ tué par de cruels joueurs au cours d'un JDR.
Orientation sexuelle :
Opportuniste.
avatar
Bienvenu à toi : )
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   8/1/2016, 12:25

Voir le profil de l'utilisateur
Red Queen


Messages :
1343
Féminin
Age du personnage :
19 ans
Pouvoirs / Particularités :
Contrôle des ronces empoisonnées et vol de vie.
Origine :
Blanche Neige- Alice in Wonderland
Orientation sexuelle :
Homosexuel
avatar
Snow White
Red Queen
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche! :3 (J'aime beaucoup ton avatar)



“I felt like an animal, and animals don’t know sin, do they?”
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   8/1/2016, 13:25

Voir le profil de l'utilisateur
Le type du wagon 6


Messages :
149
Age du personnage :
22
Pouvoirs / Particularités :
torde le métal/ vision x sur androïde
Origine :
ma tête; Ecosse
Orientation sexuelle :
Androïdophile
Habitation :
Wagon-lit numéro 6 / Train des Unmads
avatar
Sherydan Bosch
Le type du wagon 6
Bienvenue sur Game Of Madness.



Spoiler:
 


Love the machine, hate the factory


Dernière édition par Sherydan Bosch le 8/1/2016, 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   8/1/2016, 13:26

Voir le profil de l'utilisateur
Looks like you're in trouble


Messages :
97
Masculin
Age du personnage :
25 ans
Pouvoirs / Particularités :
Modèle et augmente/diminue la densité de la matière
Origine :
Mon crâne
Orientation sexuelle :
Pansexuel dominant
Habitation :
Circus
avatar
Scott Nihil
Looks like you're in trouble
Bienvenue énième serviteur de la reine rouge !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   13/1/2016, 21:03



avatar
Invité
Invité
Merci à tous pour votre accueil ! J'espère que je n'écrirai pas trop de bêtises dans cette fiche qui se construit doucement...

Sherydan : J'adore ce volatile ! O.O
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   4/5/2016, 00:45

Voir le profil de l'utilisateur
Looks like you're in trouble


Messages :
97
Masculin
Age du personnage :
25 ans
Pouvoirs / Particularités :
Modèle et augmente/diminue la densité de la matière
Origine :
Mon crâne
Orientation sexuelle :
Pansexuel dominant
Habitation :
Circus
avatar
Scott Nihil
Looks like you're in trouble
Bonsoir !

Étant donné que ta fiche est laissée sans nouvelles depuis un certain temps, je me permets une petite relance : Es tu encore des nôtres ?

Si tel est le cas, au plaisir de te revoir très prochainement, n'hésite pas à nous contacter si tu as la moindre question.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]   



Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

Nathanaël Delacre, renaissance d'après la mort. [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est toujours la lois du plus fort, il faut se battre jusqu'après la mort..
» Un petit coup de main ? (pv Shitsu)
» Shingetsu Hikiyose - Où L'arme du Mort- [En cours]
» Séries VO après la mort de Batman
» une famille périgourdine peu après la mort du roi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours :: Présentations refusées-