Iä, Iä, Yog-Sothoth... ~ Oui bon ça ressemble à un appel à une danse entraînante mais laissez les m'acclamer !




Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Iä, Iä, Yog-Sothoth... ~ Oui bon ça ressemble à un appel à une danse entraînante mais laissez les m'acclamer !   28/4/2016, 04:31

Voir le profil de l'utilisateur


Messages :
1
Masculin
Age du personnage :
Pfiou... Grand et Ancien !
Pouvoirs / Particularités :
Particularité : Un véritable corps indicible composé de Tentacules et d'une matière à la viscosité avancée // Pouvoir : Yog-Sothotheries, la manipulation et contrôle total de la matière composant mon corps.
Origine :
L'esprit d'un génie, un savoir inhumain ou tout simplement... ma tête.
Orientation sexuelle :
Bisexuel, avec préférence pour les hommes.
avatar

Yog-Sothoth
• Nom civil : Yog-Sothoth... Compliqué ? Bah vous vous habituerez.
• Age : Notion abstraite... très abstraite et difficile à quantifier. Je pense que la forme humaine que j'utilise est figée dans la vingtaine, ça me semble correct.
• Existe à Wonderland depuis : J'ai envie de dire que cette question possède une réponse proche que plus haut... Je n'en sais plus rien. Hey, me regardez pas comme ça, j'ai autre chose à penser que ma petite apparition !
• Orientation sexuelle : Uhm... uhm... Bisexuel, avec une certaine préférence pour les hommes.
• Groupe : Crooked Men.
• Race : Déjan'thé.
• Origine : Certains diraient la tête d'un fou, d'autres diraient un savoir apocryphe dans un livre à la couverture en peaux et enfin, les derniers parlent d'une série de nouvelles. J'ai envie de dire que je suis la propre raison de ma naissance, donc ma pensée est ce qui m'a permis de naître. Ou peut-être pas. Tant de choses...
• Fonction : Prince d'Asyria
• Âme : Cette chose très bizarre qu'est mon âme appartient à Snow White. C'est pas si compliqué en faire de se faire une place: tu laisses ton âme à une reine et tu profites.
• Particularité : Mon véritable corps n'est pas réellement celui-ci, je l'avoue. Entre les agglomérats d'orbes et de bulles iridescentes, les tentacules et la visqueuse matière qui forme ma "chair"... je dois bien avouer qu'en fait je suis plus un monstre qu'autre chose. En plus, certains aiment à dire qu'il est difficile de cerner les frontières de mon corps... Ce que je sais en tout cas c'est que ce corps possède un œil et qu'il est capable de voir ! Ainsi que de manger... Uhmmm... autre élément important à savoir sur cette particularité : l'instabilité de cette véritable apparence peut avoir, parfois, quelques apparitions lorsque je suis sous apparence humaine. Plus simplement ? Si vous voyez mes yeux changer de couleur ou ma peau se déformer, devenir plus sombre ou tout simplement perdre en "solidité"... c'est normal, juste mes émotions qui jouent avec moi.
• Pouvoir : Ce corps, tout simplement. Qu'il soit sous une forme humaine ou sa forme monstrueuse, la matière visqueuse qui la compose peut faire tant de chose... Se diviser, s'étendre, même des transformations partielles sont possibles. Ainsi, malgré mon petit gabarit... je peux faire d'innombrables choses ! Un nom ? Appelons ça... Yog-Sothotheries !
• Classe sociale : Élevée, si ceci à une quelconque importance !
• Participant au Game of Madness : Quelle idée, bien sûr que non.

I'M FABULOUS!
Les grains tombent doucement dans le sablier, le plus proche et je laisse la douce, bien que froide, mélodie de l'horloge, bercer mon esprit. La main contre le visage, les doigts perdus dans les cheveux, j'ouvre difficilement les paupières, rejoignant ainsi la réalité gravitant autour de moi. Les dernières images provenant de mes rêves s'évaporent alors que je me redresse, les draps se froissant à mon mouvement. Une nouvelle journée commence ? Pourtant, je crois reconnaître, encore, la fraîcheur de la nuit depuis la fenêtre ouverte. J'approche alors de celle-ci, posant mon regard sur les horizons avant de sourire doucement. « On ne peut donc pas passer une nuit tranquille ? » Un léger soupire accompagne mes mots, mes mains poussant la fenêtre pour le fermer avant de m'éloigner de cette dernière, rejoignant ainsi la salle adjacente. Nu, mes pieds se posent sur le sol, quelques frissons viennent traverser mon corps. Face à un miroir, je passe ma main dans la sombre tignasse, cherchant dans mon reflet une forme d'imperfection. Passant les doigts contre ma joue, je fronce légèrement les fins sourcils dominant mes yeux, alors que je crois ressentir une forme de relâchement dans ma peau. « J'ai un peu trop travaillé, mon corps ne s'est pas suffisamment reposé. » Un sourire vient alors étirer mes lèvres...

Pouvons-nous trouver la perfection ? Elle possède tellement de visage que je ne recherche plus véritablement de réponse à ce questionnement. Dirais-je que je suis parfait ? Selon mon point de vue, cette apparence est « excellente » mais ne possède pas de perfection. Elle est banale, en fait. Une tignasse sombre, qui semble vouloir désobéir à chacun de mes ordres, domine mon visage à la peau immaculée. Je n'arrive jamais à m'enlever ce petit sourire, ce léger rictus, ce dernier aimant s'associer à la lueur intriguée, intéressée... enfantine qui domine mes yeux, dont les iris sont d'un rouge proche de celui du crépuscule. Ce n'est pas le visage d'un voyou cherchant à faire sa bêtise... mais plutôt celui d'un gamin qui profite pleinement de chaque curiosité de ce monde et de ses habitants... surtout de ses habitants. Enfin, c'est de cette façon que je le décrirais. Bon, décrire après est une chose parfois difficile lorsque certains éléments peuvent... « changer ». La « logique » existant en mes yeux est assez simple à comprendre. Une émotion que je vais considérer comme positive va jouer avec la structure même de mon œil. Ainsi, telle une bulle, l'iris éclatera pour se reformer, sous une autre lueur. Existe-t-il ensuite une cohérence entre les couleurs et les émotions ? Pas réellement. C'est juste la preuve que cette apparence possède ses limites...

« Prince ? » Je lève les yeux vers le ciel, ou plutôt vers le plafond, avant de soupirer doucement. Levant ma main, Hector s'incline, comprenant qu'il me dérange. Ah les serviteurs... ils veulent faire leur travail mais... Bon... où en étais-je. Ah oui... les limites de ma jeune apparence. Tendant doucement la main, je la pose contre le miroir, penchant légèrement la tête en continuant d'observer mes propres imperfections. « Petit... » Oui, il existe des gens de taille plus petite, beaucoup plus petit ! Mais je suis tout de même petit avec mon un mètre soixante. C'est peut-être la première chose qui me dérange chez moi, cette taille. « Enfin, il est trop tard pour changer ça. » Oui, trop tard... Beaucoup trop tard. Mon point de vue s'est radicalement métamorphose lorsque j'ai moi-même vécu cette transformation physique. Oh... oui, j'ai oublié de dire... ce que je vois n'est que l'aspect le plus « présentable » – selon des conventions qui ne sont en aucune façon les miennes – et le plus pratique – en ça, par contre, je suis d'accord – de mon corps. Oui, cette petite taille, n'est pas ma véritable apparence. Cette fine physionomie, à la musculature très légèrement présente, mais peu suffisante pour faire de moi un guerrier, est, fort heureusement – je pense –, qu'une simple image. D'ailleurs, il est même important de dire qu'habituellement, je ne ressemble en rien à un être humain.  

« Prince ? » Je passe la main contre mon visage... soufflant doucement, essayant de garder mon calme. « Oui... ? » Il m'explique, rapidement, qu'un petit soucis a été déclaré avec un cobaye. Massant un peu ma nuque, j'ordonne à Hector – une silhouette voûtée et au visage bloqué dans un masque en bois, ouvert au niveau des yeux en deux grands cercles vides – de s'y rendre dès maintenant et de … tout prendre en charge pendant que je termine. Ma respiration s'accélère peu à peu tandis que ma peau d'albâtre est peu à peu souillée, devenant plus sombre. Massant l'arrête de mon nez, j'essaye de relativiser. « Tout se passera bien... ils savent se débrouiller sans moi. » Voilà ce que je me répète, deux à trois fois.  

Mon corps, car depuis le début il est le centre de ce récit, subis mes émotions. Si les yeux suivent la dynamique changeante des émotions les plus amusantes, c'est tout ce qui compose mon être physique qui, lui, répond aux sentiments négatifs. La colère, la rage, le désarroi... toutes ces couleurs sombres détruisent peu à peu la stabilité de mon apparence humaine et s'amuse à faire de moi un être hybride. Mon pouvoir est de contrôler ma propre matière, celle qui forme ce corps indicible, alors pourquoi je ne peux contrôler cet état ? Une question à la réponse très simple : la pression. Ma véritable apparence est une masse, innommable et imposante, au contour parfois flou. Des yeux distants l'un de l'autre, bien plus nombreux que deux, des tentacules et autres appendices grotesques... La nuance qui domine mon corps est principalement sombre, avec des éclats violacés. Plusieurs agglomérats de bulles et d'orbes s'amusent sur cette forme, bougeant à leur rythme, lent ou rapide... avant de se rencontrer pour se briser et, comme les iris, se reformer. Oui, ce n'est pas une petite silhouette souple, mais bien un imposant monstre, un agencement aberrant de vastes abominations... Voilà, ce que je suis réellement, le tout bloqué dans unique silhouette, comprimé... Alors oui, le cœur peut parfois détruire cette minutieuse création.  

« Bon... j'ai assez perdu de temps... » La voix, d'ordinaire douce, se montrait plus difficile à supporter, gutturale. Un appendice naît peu à peu de ma nuque, s'étendant pour se diriger vers des tiroirs, qu'elle ouvre les uns après les autres, des sœurs naissant de sa structure initiale pour récupérer différents vêtements. Au même instant, mon corps sombre totalement, laissant simplement deux orbes écarlates sur le visage... Je ressens mon corps se « renouveler », retirant ainsi les imperfections, les saletés, pour enfin reprendre un état bien plus stable, de nouveau immaculé. J'attrape les vêtements que mes tentacules me ramènent, ces dernières disparaissant ensuite dans mon corps. J'enfile alors une chemise écarlate et un pantalon sombre. J'apprécie ce style, des vêtements assez centré. Le rouge n'est pas la seule nuance que j'utilise, tout comme le noir. Glissant mes doigts dans des anneaux et bagues, je termine enfin en ajustant ma cravate... petit tic que j'ai commencé à développer. Enfilant alors des chaussures cirées, je prends congé de la pièce, rejoignant le hall d'entrée de la vaste suite.

Oh, au fait, la belle question: pouvons-nous trouver la perfection ? Bien sûr, tout dépend de votre définition de celle-ci. Moi ? J'aime ce corps... cette monstruosité, je l'aime ! Suis-je parfait ? Pas encore. Pas encore...
We're all mad here


Décrivez nous le comportement de votre personnage, ses qualités, ses défauts. Son mental en somme. Expliquez nous comment il réagit pour que nous puissions mieux le cerner. Dites nous ce qu'il aime, ce qu'il n'aime pas. Nous demandons un minimun de 10 lignes pour cette partie. La description peut prendre la forme d'une liste cependant vous devrez nous mettre des exemples pour illustrer les traits de caractère principaux de votre personnage.

Notez que nous nous autorisons le droit de vous demander de rajouter des éléments si votre présentation ne donne pas suffisamment d'informations sur le personnage.

Once upon a time...


Racontez nous l'histoire de votre personnage, qui est-il? Où est-il né? Comment était son enfance? Où a-t-il grandit? Quels étaient les évènements marquants de sa vie? Comment est-il devenu ce qu'il est aujourd'hui?

Nous vous demandons un minimun de 20 lignes pour l'histoire, cependant nous nous autorisons à vous demander d'ajouter des éléments ou de modifier des parties de votre histoire si nous les trouvons incohérentes avec le contexte. Pour les déjan'thés sortis d'un livre merci de l'indiquer clairement dans votre histoire.

Behind the screen...

• Pseudo HRP? : Chap' , Nico
• Parles nous de toi : 24 ans et... voilà !
• Comment es-tu arrivé ici? : DC.
• Quelque chose à nous dire? : Vous avez une tentacule... là... juste sur l'épaule.
• Avatar : Différentes images de l'artiste "Hymn of Devil"
• Rang désiré : Le tout en un et un en tout.
[/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
 

Iä, Iä, Yog-Sothoth... ~ Oui bon ça ressemble à un appel à une danse entraînante mais laissez les m'acclamer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SGU Aliens [SPOILERS]
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Mélanie reçoit un appel d'un ex séropositif [pv Mélanie]
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game of madness :: Through the looking glass :: Et toi, t'es qui? :: Présentations en cours-